Dernières Actus
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...

B.O.F : Le Goût de la vie


Le Goût de la vie nous a donné particulièrement l’eau à la bouche. Sa bande originale a-t-elle la même saveur ?

La critique par Arnaud Weil-Lancry
Le Goût de la vie, bande originale composée par Philip Glass

On pourra bien sûr d’office décréter que la bande originale du Goût de la vie n’offre qu’un intérêt tout relatif, compte tenu du nombre particulièrement réduit de pistes réellement composées pour le film, à savoir deux pistes sur quatorze. Mais ce serait s’exprimer sans considération pour le travail toujours exquis de Philip Glass, de même que pour la magnifique unité de cette musique de film éditée par Decca.

Les diverses pistes constituantes cette partition illustrant la vie d’un restaurant n’ont pas été choisies au hasard. Tantôt rythmée (La Traviata de Verdi), tantôt jazzy (Sway de Michael Bublé), la musique se veut exaltante et sensible à la fois, sans jamais oublier de retranscrire l’émotion. Les activités de Kate (Catherine Zeta-Jones) et Nick (Aaron Eckhart) en deviennent palpables à chaque minute et à chaque instant. Ce qui pourrait donc passer pour un simple melting pot des genres se transforme en galette de joie dans laquelle l’évasion est totale et le bonheur complet. Impossible de résister à Paolo Conte, surtout lorsque son irrésistible Via con me laisse la place à Rigoletto de Verdi. Et lorsqu’au beau milieu de cette orchestration virevoltante surgissent les notes éternellement répétitives de Philip Glass, on est en droit de se demander si ce compositeur popularisé par son inoubliable travail sur The Hours ne se trompe pas de répertoire. Que nenni ! Ses incursions (très judicieusement placées en ouverture et en quasi clôture de l’album) introduisent tout ce qu’il faut de mélancolie et de tristesse afin que le mélomane averti ait sa dose de mélodie envoûtante. Inévitablement, on pourra facilement se remémorer les atermoiements de Julianne Moore ou les gestes suicidaires de Ed Harris, mais l’œuvre de Philip Glass a cela d’exceptionnel qu’elle se laisse écouter sans fin malgré sa couleur sonore fortement monotone teintée d’intimisme.

Et si vous ne me croyez pas, faites donc l’essai… que le passage de Madame Butterfly à Zoe goes to the Restaurant ne vous arrache pas de pincement au cœur et je vous rends mon tablier !
 
Verdict :
8/10
Un album extrêmement plaisant dont on regrettera le faible travail de Philip Glass sur le plan quantitatif. Peu importe, on se consolera sans aucun problème avec les magnifiques extraits d’opéra de Verdi et de Puccini !






 Track listing :
(Le Goût de la vie / No Reservations / Decca / 475 9222 / 2007)

• 1. Truffles and Quail, Conrad Pope (1:34)
• 2. Sway, Michael Bublé (3:10)
• 3. Celeste Aida, Luciano Pavarotti (3:32)
• 4. O Mio Babbino Caro, Renata Tebaldo (2:13)
• 5. Zoe & Kate Watch Video, Philip Glass (2:11)
• 6. Libiamo Ne Lieti Calici, Joan Ssutherland & Carlo Bergonzi (3:04)
• 7. Via Con Me, Paolo Conte (2:32)
• 8. La Donna E Mobile, Joseph Calleja (2:13)
• 9. Un Bel Di, Renata Tebaldo (4:56)
• 10. Zoe Goes To The Restaurant, Philip Glass (1:32)
• 11. Cielo E Mar, Luciano Pavarotti (5:02)
• 12. Mambo Gelato, Ray Gelato (2:58)
• 13. Nessun Dorma, Luciano Pavarotti (2:57)
• 14. Count On My Love, Liz Phair (3:40)
Total Time : 41 minutes