Dernières Actus
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME CR...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME C...
  DENON FÊTE SES 110 ANS AVEC...
  DIRECTOR SUITE 365 ET POWER...
  ROGER CAREL, L'ACTEUR AUX 1...

Test Jeu Oriflamme

Le roi est mort sans descendance. Le royaume est encore en deuil, mais sous les ors des palais et dans l’ombre des ruelles, les cinq familles les plus influentes se lancent déjà dans une course au trône impitoyable...Princes et seigneurs usent de leur influence pour rallier leurs partisans. Spadassins, assassins et archers fourbissent leurs armes. Ils fondent sur leurs ennemis tel des fauves et ne leur laissent aucune chance de survie. Plus discrets, les espions, change formes et diplomates, œuvrent dans l’ombre pour renforcer l’influence de la famille et neutraliser celle des clans rivaux.

Premier jeu de cartes d’Adrien & Axel Hesling, deux frères savoyards. Tomasz Jedruszek, qui avait déjà travaillé pour Wizard of the Coast (Magic The Gathering) ou Fantasy Flight Games (The Lord of th Ring), offre un design très inspiré de la série « Game of Thrones » avec des couleurs sombres et des personnages aux apparences un peu rugueuses. Ces derniers ne sont pas là pour rire, mais les joueurs si !« Oriflamme » est un jeu de carte qui fait rimer tactique et bluff.  Prévu pour 3 à 5 joueurs à partir de 10 ans, le jeu propose des parties d’une durée d’environ 20 minutes.

Chaque joueur se voit attribué une famille de 10 personnages dotés, chacun, de pouvoirs précis. De ces familles, trois personnages au hasard seront retirés par leurs propriétaires. Puis il est remis à chaque participant un point d’influence qu’il place devant lui. Les autres sont placés à portée de main, pusiqu’ils seront distribué au fur et à mesure du jeu. Le plus âgés des joueurs entame la partie. C’est également lui qui posera la tuile « Sens de résolution » au centre de la table. Cela permettra, à chaque fin de manche, de pouvoir suivre un sens permanent pour appliquer le pouvoir de chaque carte.

Si la prise en main est rapide, autant dire que le jeu se révèle très rapidement addictif. D’abord parce que les joueurs vont devoir faire preuve de tactique pour arriver à leurs fins. Mais pas seulement, puisqu’ils devront également manier le bluff, pour pouvoir préserver leurs influences et éliminer les prétendants à la victoire.  Pour cela ils disposeront, à chaque manche, une carte soit avant, soit après le ou les cartes déjà posées. Et c’est là que le jeu prend du volume, car si la tentation de poser tout de suite les cartes qui peuvent faire gagner des points rapidement ou encore éliminer les autres, la tactique de ne pas révéler tout de suite ses cartes peut se révéler plus payante. Puisque ne pas révéler sa carte permet de cumuler des points d’influence, à condition de ne pas se faire éliminer bien sûr.

Facile à assimiler (ce qui est certainement son plus grand point fort !), « Oriflamme » se révèle un excellent jeu de cartes, dont on sent toutes les influences de ses auteurs. Prévu pour trois à cinq joueurs, le jeu se révèle rapidement addictif et peut se jouer pendant des heures sans aucun sentiment de lassitude. D’autant que lorsque le jeu est bien assimilé par les participants, il est possible de procéder à une variante dite « Piles de Cartes », une variante qui fait appel au bluff à part entière. En plus, le packaging d’Oriflamme surprend par sa volonté de pouvoir être emmené partout sans que cela se révèle un problème. La boite se présente comme un tiroir dans lequel on retrouve les éléments du jeu : les Cartes, la Tuile premier Joueur, la tuile sens de résolution (qui est en fait un étendard ensanglanté) et les points d’influences.