Dernières Actus
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME CR...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME C...
  DENON FÊTE SES 110 ANS AVEC...

Test Denon AVR-X2600H : Qualité au top, offre complète et budget contenu


L’AVR-X2600H est un appareil complet et innovant, ce que souligne d’ailleurs l’obtention du prix EISA 2019 du meilleur ampli-tuner de l’année.

Par Bruno Orrù

L’AVR-X2600H est la deuxième référence de la série X qui incorpore les plus grosses références de la marque. L’AVR-X2600H est modeste dans ses prétentions avec « seulement » 7 canaux et une puissance de 150 watts par canal mais comme le souligne la ligne marketing actuelle du constructeur, c’est déjà bien au-delà de ce que peut promettre une expérience à base de barre sonore. Surtout, si ce nombre de canaux vous convient, apte à du 7.1 ou du 5.1.2 pour le Dolby Atmos et le DTS:X, l’AVR-X2600H rassemble toutes les options et compatibilités qui comptent à ce jour.

 



Lauréat
Et c’est bien pour cela que cette référence est lauréate du prix EISA (Expert Imaging & Sound Association) 2019-2010 du meilleur ampli-tuner. L’association souligne, comme nous, les efforts d’un constructeur comme Denon de continuer à moderniser ses appareils pour qu’ils répondent aux besoins d’une clientèle jeune ou moins jeune. Du coup il est aujourd’hui impensable de ne pas pouvoir récupérer des flux Wi-Fi ou Bluetooth de plateformes musicales habituelles plus Apple Music avec la nouvelle certification AirPlay 2. Il est désormais possible d’interfacer l’ampli avec les assistants Amazon Alexa, Google Home ou Apple Siri. Et oui ma petite dame, Denon n’est pas sectaire et laisse le choix de leur préférence aux utilisateurs ! Et pour un budget inférieur à 700€ il est également possible de développer un réseau audio stéréo sans fil en protocole HEOS. Si vous êtes un amateur de radio numérique DAB, sachez qu’une version spécifique existe, il faut par contre ajouter 50€ à la dépense.



Pour le cinéma et le jeu
Pour les séances cinéma, la livrée 2019-2020 des amplis Denon bénéficie de l’eARC (Enhanced Audio Return Channel) qui doit permettre de récupérer un flux Dolby Atmos ou DTS:X de plateformes vidéo. L’AVR-X2600H disposera également dans une prochaine mise à jour du Dolby Atmos Height dont on attend beaucoup des promesses émises à savoir de créer une virtualisation réaliste de canaux haut en lorsque l’installation se limite à 2 ou 5 enceintes installées. Son concurrent DTS Virtual:X est déjà disponible, nous en parlons lors de nos écoutes. Quelle que soit la configuration mise en place, une interface soignée vous accompagne dans la mise en place et la calibration Audyssey MultEQ XT. La connectique est centrée sur l’HDMI, il subsiste quelques possibilités analogiques ou numériques stéréo ; un point d’attention qu’il n’y a plus d’entrée coaxiale mais il y a bien une entrée Phono pour les amateurs de Vinyle.



Pour la vidéo, l’AVR-X2600H dispose d’une capacité de mise à l’échelle en Ultra HD / 4K et est bien entendu compatible avec toutes les normes en vigueur, y compris Dolby Vision. Un traitement vidéo est possible laissant agir sur les axes habituels et avec l’opportunité de sélectionner une calibration ISF.

On note que le protocole HDCP passe en version 2.3, en prévision d’une révision à venir qui devrait permettre de nouveaux protocoles vidéo (8K/60Hz et 4K 120Hz) et audio. Les joueurs apprécieront la compatibilité ALLM (Mode Automatique à Faible Latence) en connectant leur console à l’ampli en HDMI (HDPC 2.2 requis au niveau du téléviseur), ce qui évite la création d’un retard d’affichage dommageable quand on est un expert du combat en ligne. Petit conseil, dans ce cas il faut penser à désactiver les options d’ajustement d’image, du désentrelacement et de la mise à l’échelle et la synchro labiale automatique. De toute façon on part du principe que vous avez connecté une Xbox one ou une PS4 avec la meilleure qualité d’image possible, sans devoir la retraiter.

Consensus sonore
Nous avons débuté nos écoutes en stéréo. Belle spatialisation, de la hauteur à souhait, de la matière sur les médiums et du filé sur les aigus, des voix soyeuses et un maintien sobre et nuancé dans le bas médium et les graves. C’est plus compliqué sur les sources radio internet ou le streaming de plateforme audio, Spotify pour notre test. Cela devient plat et l’action de la fonction Restorer, perceptible, n’arrive toutefois pas à redonner l’ampleur et l’assise à la hauteur de ce que l’AVR-X2600H sait faire sur une source optique.

A star is born est le premier film que nous avons testé avec l’AVR-X2600H en configuration 5.1.2 pour profiter du mixage Dolby Atmos. Cela a permis d’apprécier les saveurs musicales des morceaux qui jalonnent ce film. Les voix sont suaves à souhait, les guitares d’un beau cristallin (guitare acoustique) ou d’une saturation maitrisée (guitare électrique). On peut monter le volume sans crainte de saturation, considérant ceci-dit qu’à ce niveau de gamme il faut cibler un volume raisonnable, 30m2 étant certainement une limite à ne pas franchir pour rester dans ce beau confort d’écoute.

Avec Backdraft dans sa version 4K/DTS :X l’AVR-X2600H nous emporte facilement dans le feu avec les pompiers, offrant une couverture sonore dense, tout en laissant s’échapper distinctement tous les bruits de tuyauterie ou de bois qui craque, sans oublier ce fameux souffle qui envahit tous les canaux autour et sur le dessus. L’AVR-X2600H n’est pas d’une puissance extrême mais s’avère d’une belle stabilité, permettant à faible ou fort niveau de produire une bulle sonore véritablement immersive.

Nous avons ensuite basculé en configuration 7.1 avec des arrières pour profiter du mixage DTS HD MA de Captain America le soldat de l’hiver.  Plus particulièrement cette fameuse séquence de combat rapproché dans l’ascenseur ; l’AVR-X2600H démontre à nouveau sa capacité à bien détailler toute information, opérer une circulation des sons avec une belle fluidité mais confirme aussi un tempérament tranquille. Il est sûr de lui, ce qui évite toute agressivité. Ceux qui souhaitent un peu de mordant sélectionneront des enceintes vives et claires, idéalement avec un caisson pour épauler dans les basses fréquences.

Pour terminer, toujours en configuration 7.1 nous avons joué des extraits DTS:X pour vérifier la promesse du DTS Virtual:X d’une expérience sonore enrichie en hauteur. Et cela fonctionne plutôt bien, même s’il est presque impossible de détecter des informations distinctes et qu’on peut noter une légère coloration d’ensemble. Il est donc question de plus d’espace, d’une enveloppe plus immersive… en se rappelant cependant que cela n’est applicable qu’exclusivement sur des sources DTS :X, ce ne sont pas les plus courantes.

L’AVR-X2600H est un bel appareil qui embarque une offre complète dans un budget contenu (mais concurrencé) tout en proposant une qualité certaine. La montée en gamme permet d’avoir plus de puissance et de canaux, une musicalité accentuée par des traitements audio plus poussés etc… mais c’est une autre dépense.

 

Ampli-tuner 7.2 canaux

Principales configurations décodage : jusqu'à 7.1 ou 5.1.2

Puissance 7 x 95 W (8 ?)

Prix indicatif 699€

 

Calibration/égalisation par micro : Audyssey MultEQ XT

Décodage audio

Dolby : Digital/EX/TrueHD/Plus/Surround/Atmos/Height Virtualizer (mise à jour)

DTS : ES/24-96/HD HRA & MA/:X/Neural:X/Virtual:X

Audio HD : WAV, FLAC, AIFF, ALAC, DSD

Audio SD : MP3, WMA, AAC

Conversion vidéo : Jusqu’à 4K/UHD

Certifications : ISF, DNLA, Airplay 2 (Siri), ChromeCast (Google Home), Amazon Alexa

 

Plus d’informations en suivant ce lien