Dernières Actus
  THE LAST TREE EN VOD
  LA LOI DE LA JUNGLE EN VOD
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : WINK ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SHERL...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SANS ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : BLANC...
  2021 : UNE ANNÉE POUR CÉLÉB...
  WONDER WOMAN 1984 EN ACHAT ...

Test ampli-tuner Pioneer VSX-LX504 : une fusée sonore multi-équipée

Verdict: Très Bon

par: Bruno Orru


Le 9 canaux Pioneer VSX-LX504 se place en pied d’une gamme qui associe le meilleur de la marque. Un juste milieu tarifaire et fonctionnel que je vous propose de découvrir.

Par Bruno Orrù

Cette cuvée 04 arrive n’est pas récente mais si je vous en présente le test aujourd’hui c’est que la référence est toujours d’actualité, avec une décote tarifaire relativement intéressante.  Le VSX-LX504, disponible en noir ou argent est la deuxième référence de cette cuvée 04, déjà en 9 canaux. 

Elargissement audiovisuel
9 canaux, cela permet de se forger une belle installation de type 7.1.2 ou 5.1.4. Par exemple celle qui saurait accueillir les rares programmes certifiés DTS IMAX Enhanced. Une certification matérielle qu’arbore ce VSX-LX504 et qui souligne que l’appareil a les reins suffisamment solides pour gérer des mixages puissants.



Les plus anciens (ou jeunes historiens) pensent inévitablement à la certification THX qui a quasiment disparue de notre paysage home-cinéma. C’est bien le même principe, avec une nouveauté liée aux possibilités technologiques d’aujourd’hui ; ainsi les méta données IMAX Enhanced (ces programmes sont bien entendu compatible avec tout matériel) déclenchent pour l’ampli le décodage spécifique DTS IMAX et le diffuseur (TV, projecteur) un réglage visuel spécifique.

Egalité de traitement
Du coup, nous voilà rassuré sur le potentiel du VSX-LX504, un solide 9 canaux capable d’assouvir de belles enceintes et assurer un spectacle sonore d’envergure. Indice principal, la présence d’une amplification Direct Energy numérique qui s’avère rapide et stable, cela pour l’ensemble des canaux en action. Cette égalité de traitement est une préoccupation ancienne du constructeur qui se rattache à sa philosophie stéréophonique multicanaux ; comprendre que l’attention portée pour de la stéréo doit-être équivalente pour l’ensemble des canaux en home-cinéma. Ce qui est sans doute la cause de mon ressenti lors des écoutes d’un équilibre sans faille, y compris sur des mixages Dolby Atmos ou DTS:X denses.

Je pars du principe qu’en visant une référence 9 canaux vous avez prévu d’en utiliser tout son potentiel pour profiter « physiquement » de ces décodages objet. Si ce n’est pas le cas, le VSX-LX504 embarque en nouveauté la technologie Dolby Atmos Height Virtualizer qui vient compléter la technologie DTS Virtual:X disponible depuis peu. Deux opportunités virtuelles de ressentir des effets en hauteur sans avoir d’enceintes disponibles.

Si par défaut les machines Pioneer fonctionnent bien, la technologie maison MCACC Advanced (Multi-Channel Acoustic Calibration System) permet de générer une meilleure clarté générale, en partie par une synchronisation de l’émission des ondes sonores et par une suppression efficace des ondes stationnaires. A noter que vous pouvez opérer une capture jusqu'à neuf positions de mesure, ce qui est notamment intéressant si vous avez une large zone d'écoute.



Sans fil
Le VSX-LX504 peut-être au cœur d’un réseau audio stéréo, sous différents protocoles. La marque s’est également rapprochée de Sonos pour faciliter l’appairage des enceintes de la marque avec cet ampli. A l’opposé si vous préférez une écoute au casque, la marque propose en nouveauté une sortie de zone B pour casque sans fil, à condition d’avoir un émetteur. L’ampli est désormais compatible Apple AirPlay 2, s’ajoutant à l’Android Chromecast pour la diffusion audio stéréo des musiques d’appareils mobiles. Pour les assistants vocaux, Pioneer ne propose que Google Home et connaissant l’affiliation historique avec Apple il est étonnant que Siri ne soit pas disponible.

On le voit, l’équipement du VSX-LX504 est complet, pour dépenser plus ce serait pour d’avantages de puissance (SC-LX704) ou de canaux (SC-LX904), ces deux références pouvant également vous séduire par des convertisseurs plus nobles ou une gestion de l’acoustique plus approfondie via le MCACC Pro.



Fusée sonore
Mes premières écoutes stéréo, que ce soit l’énergique dernier album 7 de David Guetta ou le plus tranquille Let it go de James Bay, ont permis de constater que l’écoute moniteur que je repère habituellement pour les appareils Pioneer doit-être nuancée par une douceur bienvenue. Pour autant ce que j’apprécie dans les amplis Direct Energy est bien là, au service d’une grande spontanéité, d’une précision sans faille et le respect d’un équilibre tonal appréciable, quelque soit le type de musique écouté. J’ai ainsi apprécié la dynamique qu’apporte le VSX-LX504 sur le concert de Beyoncé disponible sur Netflix ; la voix de la belle est somptueuse, se détachant bien de l’imposant orchestre qui l’entoure. Clairement sur des écoutes musicales le VSX-LX504 présente une performance améliorée par rapport au VSX-LX502 que j’avais pu tester il y a 2 ans.

En séances cinéma, ce sont encore les muscles et l’agilité des amplis qui m’ont séduit. En témoigne la prestation du Rocketman Elton John sur la scène du Troubadour avec le pétillant Crocodile Rock qui jaillit avec énergie dans toutes les enceintes. On est clairement dans la salle avec les spectateurs. En témoigne également l’affrontement de Peter Parker avec Le Vautour dans Spider-man : Homecoming sur le ferry. Le mixage Dolby Atmos est riche et dense est pourtant retranscrit avec grand discernement. Sans doute grâce à cette capacité des amplis Direct Energy de bien découper les informations, sans oublier le MCACC qui fait clairement la différence quand il est activé. Ayant la chance d’avoir à disposition cette même séquence en DTS IMAX, j’ai pu percevoir chez ce VSX-LX504 une belle résistance à un mixage encore plus chargé de graves. Amateurs de belles sensations, prévoyez si ce n’est pas déjà le cas d’avoir un caisson qui assure. Le VSX-LX504 a également su prouver sur cette séquence qu’il sait retranscrire le surcroit de spatialisation que nous avons décelé et positionner parfaitement chaque détail sonore, qu’il soit au premier plan frontal ou en second plan à l’arrière ou en hauteur.

Le VSX-LX504, bien qu’en pied de gamme LX est déjà une superbe machine, capable d’animer des enceintes de qualité pour une installation qui saura rugir sur des sources musicales ou cinéma énergiques. Un excellent choix par conséquent si aimez les électroniques qui ont du tempérament en cinéma mais qui respectent les belles productions musicales.

Ce que j’apprécie
Tenue en puissance, rapidité et clarté des amplis, musicalité en nette progrès

Ce qui est dommage
Assistant vocal limité à Google Home

 

Prix de départ : 1190€
Prix constaté 11/2020 : 850€

 

Connectique

- 7 entrées/2 sorties HDMI 2.0a (HDCP 2.2, CEC, eARC)
- 1 entrée composante sur CINCH
- 2 entrées audio-vidéo sur CINCH
- 3 entrées audio stéréo sur CINCH (dont 1 PHONO)
- 1 entrée numérique optique
- 1 entrée numérique coaxiale
- 1 sortie pre-out 7.2
- 1 sortie casque en façade
- 1 port USB frontal (USB FAT 16/32)
- 1 port Ethernet

Dimensions (L x H x P) : 43,5 x 18,5 x 38,6 cm
Consommation max. : 870 W
Poids : 13 kg

Plus d’information sur le site Pioneer en suivant ce lien