Dernières Actus
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : DEGOB...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SCHOT...

L'Ickabog de J.K. Rowling enfin disponible : notre avis


En Mars Dernier, le monde entier se retrouvais plongé pour la première de son histoire au confinement, pour raison de pandémie. Toutes les stars de la planète se sont mobilisées pour sauver la culture et trouver un moyen de faire vivre leur art et d’ainsi apaiser les plaies de cette enfermement involontaire des populations. C’est dans ce contexte que l’autrice la plus célèbre au monde : J.K. Rowling à qui l’on doit, notamment, la saga « Harry Potter » s’est interrogé sur ce qu’elle pourrait faire pour que les enfants et adolescents du monde entier ne voient pas trop le temps passer et ainsi combler leur ennuie. Elle a alors eu l’idée d’aller fouiller dans son grenier et d’y sortir une histoire qu’elle avait écrite en parallèle d’Harry Potter. Celle d’un petit royaume heureux : La Conucopia.


Haut comme deux chevaux. Des boules de feu étincelantes à la place des yeux. De longues griffes acérées telles des lames. L'Ickabog arrive...La Cornucopia était un petit royaume heureux. On n'y manquait de rien, le roi portait la plus élégante des moustaches, et le pays était célèbre pour ses mets délicieux : Délice-des-Ducs ou Nacelles-de-Fées, nul ne pouvait goûter ses gâteaux divins sans pleurer de joie ! Mais dans tout le royaume, un monstre rôde : selon la légende, l'Ickabog habitait les Marécages brumeux et froids du nord du pays. On disait de cette créature qu'elle avait de formidables pouvoirs et sortait la nuit pour dévorer les moutons comme les enfants. Des histoires pour les petits et les naïfs ? Parfois, les mythes prennent vie de façon étonnante...Alors, si vous êtes courageux et voulez connaître la vérité, ouvrez ce livre, suivez deux jeunes héros déterminés et perspicaces dans une folle aventure qui changera pour toujours le sort de la Cornucopia.


La patte de J. K. Rowling est toujours aussi présente et même si l’on sent une envie réelle d’entrainer les jeunes lecteurs dans un conte qui fait inévitablement dans son écriture à Perrault ou au frères Grimm avec un univers coloré mais une intrigue sombre, l’autrice retrouve ses thèmes de prédilection largement exploités dans sa saga « Harry Potter », l’enfance maltraité par la vie ou par des personnages aux desseins sombres, l’amitié et ses bouleversements. Il apparait toutefois évident que l’autrice sait parfaitement maitriser les codes d’écriture des contes pour enfant, même si ce roman s’adresse plutôt au 8-12 ans, il n’en demeure pas moins une belle réussite, tant l’intrigue est suffisamment complexe pour passionner tout au long des 60 chapitres que comporte le roman, mais également pour la couleur et la légèreté du monde qu’elle crée à nouveau.


Difficile de ne pas imaginer que ce nouveau roman pour enfant de l’autrice d’ « Harry Potter » soit à nouveau un fort succès à travers le monde, même s’il fut, dans un premier temps proposé en ligne, par épisode. L’écriture est plus adaptée au registre du conte mais garde tout de même la signature de l’autrice. Et elle est même agrémentée des dessins issus du concours d’illustration proposé lors de la mise à disposition sur Internet. Un cadeau, évidemment idéal pour Noël.