Dernières Actus
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : WILD ...
  PALMARÈS FESTIVAL INTERNATI...
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...

Une première Salve de nouveaux Reports


Les années se suivent et semblent vouloir se ressembler ! Alors que nous pensions qu’une fois la page tournée de 2020, 2021 serait l’année de la renaissance, du retour à la normale. Des vaccins qui arrivent sur le marché, des campagnes de vaccination aux quatre coins du monde et un espoir, comme une envie presque vitale de retourner dans les salles de cinéma. Alors que les trains sont aussi bondés que les cantines des écoles, rien ne semblait aller dans le sens inverse d’une réouverture des espaces culturels. 


Mais voilà, un nouveau mot est apparu dans notre quotidien : « Variant ». De nouvelles version du virus 2020, qui deviennent plus contagieux que le premier qui nous avait déjà bien gâté. Du coup, comme pour nous préparer à un nouveau confinement, l’état instaure un couvre-feu avancé, et garde honteusement les salles de cinéma fermées, comme s’il n’était plus possible de s’aérer, de s’évader, de rire ou de partager des émotions, même avec toutes les restrictions de la terre. Notre société de 2021 semble ne pas vouloir être différente de celle de l’année précédente. Et alors que le monde de la culture continue de programmer des évènements, le public toujours volontaire, toujours présent, réserve, mais ses espoirs sont à chaque fois anéantis par des discours contradictoires et anxiogènes, alimentés par une sphère médiatique en roue libre.


C’est dans ce contexte que les studios reprennent la valse des reports de programmations de films attendus par un public moribond. Et c’est le studio Universal qui a ouvert le bal, comme un coup de semonce en décidant de reporter, ce qui est certainement le film le plus attendu de ces derniers mois : « Mourir peut Attendre », le titre prémonitoire de ce dernier volet des aventures de James Bond incarné par Daniel Craig. Le studio qui avait programmé l’espion au mois de Mars, vient d’annoncer une nouvelle programmation à Octobre 2021.


Suite à cette annonce, Sony a décidé d’emboiter le pas en reprogrammant ses blockbusters. On commence par « Pierre Lapin 2 », dont la sortie était prévue le 10 Février et qui arrivera sur les écrans, finalement, le 11 Juin 2021. Autre sortie du mois de Février, repoussée par le Studio : « Cinderella » réalisé par Kay Cannon (Pitch Perfect), qui se veut une nouvelle version de Cendrillon de Perrault, avec dans le rôle-titre la chanteuse Camila Cabello et qui sortira finalement sur nos écrans en Juillet 2021.
C’est d’ailleurs au mois de Juin qu’était attendu « Sos Fantômes : L’Héritage » réalisé par Jason Reitman (In the Air), le fils d’Ivan Reitman (Le réalisateur original). Il faudra attendre, finalement, Novembre 2021 pour en découvrir les images et savoir si le fils a su garder toute l’essence des deux premiers. Et pour finir deux des films les plus attendus de 2020, puis de 2021 se voient repousser directement à 2022.


Il s’agit tout d’abord de « Uncharted », adaptation du jeu vidéo par Ruben Fleischer (Venom) avec Tom Holland (Spider-Man : Homecoming) dans le rôle principal, dont la bande annonce laissait présager de grandes choses et qui devait sortir au mois de Juillet 2021 et qui se voit reprogrammé au 11 Février 2022. Même chose pour le nouveau méchant de la sphère « Spider-Man » : « Morbius » de Daniel Espinosa (Life) avec Jared Leto (Suicide Squad) dans le rôle-titre, qui devait envahir nos écrans en Octobre 2021 et qui arrivera finalement en Janvier 2022.


Nous l’aurons, bien sûr, vite compris, ces reports ne sont que le début d’une liste qui ne devrait cesser de s’allonger dans les mois à venir, car pour le moment Paramount, Warner et surtout Disney n’ont fait aucune annonce.