Jane Campion par Jane Campion de Michel Ciment


Un regard unique sur le processus créatif de Jane Campion, à travers une série d’entretiens réalisés depuis ses débuts à ses projets les plus récents par Michel Ciment, auteur de nombreux livres de référence dans le domaine du cinéma. Chaque chapitre contient l’analyse d’un film, des courts métrages réalisés pendant ses études de cinéma à l’Australian Film Television and Radio School à son dernier film The Power of the Dog (2021). Une étude biographique et un essai général mettent son œuvre en contexte.


Disons-le sans bouder notre plaisir, mais la réalisatrice Jane Campion est un personnage hors du commun dans l’univers du cinéma international. D’abord parce qu’elle a su créer son propre univers, sa propre signature avec des films marquants comme « Two Friends » en 1986, durant lequel elle dut imposer sa propre vision du travail de réalisatrice avant de trouver son alter-égo, par la suite. Avec la « Leçon de Piano » en 1993, elle met tout le monde d’accord, la réalisatrice sensible et d’une certaine manière provocante, sait aller là où personne n’ose vraiment aller. Du coup : Une palme d’or et un prix d’interprétation Féminine à Cannes, 1 César du meilleur film étranger, et 3 Oscars, dont meilleur scénario Original. 


Beaucoup auraient pu rentrer dans le rang et répondre aux paillettes d’Hollywood, mais Jane Campion n’est pas de ce genre et compte bien garder son aura et son indépendance, avec d’autres films comme « Portrait de femmes » en 1996 ou encore « Holy Smoke » (1998) et « Bright Star » (2009) dans lesquels la réalisatrice continuera de mettre els femmes en valeurs et au centre des intrigues. Avec une certaine vision de l’indépendance et du désir, qui ne cesseront de marquer son œuvre. Alors que la réalisatrice rentre dans l’histoire en étant la première réalisatrice à être nommée deux fois aux Oscars avec son film « The Power of the dog », le livre « Jane Campion par Jane Campion » est un ensemble d’entretiens réalisés entre 1986 et 2021. Après une introduction qui reprend les grandes lignes de la carrière de la réalisatrice, une bio plus précise revient sur l’œuvre. Une excellente idée qui permet de pouvoir se repérer dans le temps et comprendre l’évolution de l’artiste.


Puis Michel Ciment va propose des chapitres qui correspondent à chaque film de Jane Campion et qui proposeront, une analyse du film puis l’entretien de l’époque avec la réalisatrice. L’occasion de percer les mystères de cette femme hors, qui refusa les étiquettes, mais conserva précieusement son indépendance, y compris maintenant qu’elle vient de recevoir l'Oscar de la meilleure réalisation pour son dernier film sorti sur Netflix : « The Power of the Dog » avec Benedict Cumberbatch.

Editeur : Les Cahiers du cinéma      240 Pages   Prix Conseillé : 45€