Cyberlink Director Suite 10 : Intelligence créative (3/3)


Cliquez ici pour revenir à la 1ère partie de cet article

Exports multiformes
Quand le film est terminé vous pouvez créer un film dans de nombreux formats et résolutions, y compris en personnalisant les aspects de compression ou de codec audio, stéréo ou 5.1 puisque PowerDirector gère les sources multicanales.

Pour un partage facile sur les réseaux un module formate les vidéos directement et peut mémoriser votre compte pour que le film soit directement mis en ligne, avec le choix des critères de confidentialité optionnels.

A savoir que PowerDirector dispose d’une option très pratique d’analyseur de profil, amélioré d’ailleurs depuis l’année dernière puisque maintenant il détaille mieux si plusieurs formats ou résolutions sont utilisées, un % permettant de visualiser lequel est dominant. Dans l’exemple ci-dessous j’ai utilisé une source HD et une source 4K. Cette dernière étant sur un format non listé par défaut, il est possible de l’enregistrer comme modèle personnalisé.

Création de disques
PowerDirector dispose d’un module de création de disque puissant, pour créer des DVD ou Blu-ray. Des modèles de menus sont proposés, tous personnalisables, pour l’interface d’accueil et les menus de chapitres. Les possibilités graphiques et de disposition des éléments sont multiples.

Au service de la créativité
PowerDirector offre une panoplie complète et expertes d’outils. Si, comme moi, vous faites l’effort de comprendre son potentiel, au-delà des fonctions de base, vous aurez alors pour vrai limite que votre créativité, et sans doute le temps qui va avec vos idées. Car évidemment il faut du temps pour comprendre et apprendre tout son potentiel. Heureusement que chaque option dispose d’un didacticiel intégré qui, généralement, donne accès à une vidéo explicative. L’éditeur produit par ailleurs de (trop) courtes vidéos pour expliquer comment faire des effets ambitieux et créatifs. Vous pouvez trouver également sur Internet de nombreux tutos mais les plus intéressants sont souvent en anglais, il faut l’avouer.

Gestion de projets
L’une des options méconnues du logiciel est la possibilité d’avoir des projets imbriqués. C’est une option qui devient utile, voir indispensable lorsque vous réalisez un film dont la durée est de plusieurs dizaines de minutes, il devient préférable de découper son travail en plusieurs projets.
  • Cela permet de ne pas créer un projet « monstrueux », lourd à manipuler par la multitude d’éléments sources et d’ajustements réalisés.
  • Cela facilite la production du fichier vidéo en sortie puisque la durée du montage est réduite.
  • Si par malheur vous avez un fichier corrompu, perdu ou effacé, vous n’avez pas à tout refaire.
  • Et cela peut permettre de faciliter le travail à plusieurs. En effet, si vous réalisez une production qui nécessite un travail rapide, il est alors possible de confier le montage et la production à plusieurs personnes. Chacun de leur projet viendra alors se consolider dans le projet des projets.

Quand on réalise un film structuré en plusieurs projets, il faut au final créer un projet « maitre » qui va réceptionner l’ensemble des projets « nourriciers ». C’est une opération que je conseille de réaliser au dernier moment, même si chacun des projets nourriciers peut par la suite être ajusté au sein du projet maitre.  Je vous invite à suivre mon tutoriel sur ce sujet en suivant ce lien.

 

Pour accéder à l’ensemble des tutoriels Cyberlink pour PowerDirector cliquez sur ce lien

Et alors, c’est quoi les nouveautés de Director Suite 10 et PowerDirector 20 ?

Vous avez eu du courage de me dire jusqu’ici, je vous propose donc de voir en deux minutes et en vidéo les illustrations des nouveautés en suivant ce lien. Gardez en tête qu’évidemment tous ces effets de style ne sont pas immédiats et demandent un peu de précision mais ce sont quand même des effets qui, il n’y a pas si longtemps, étaient totalement inaccessibles au grand public.

Ci-dessous en exemple les principales nouveautés pour PowerDirector :
  • Remplacement du ciel et amélioration du dialogue par AI
  • Ajustement intelligent de la musique
  • Support de dégradé de titres
  • 8.000.000+ vidéos, images et sons par iStock by Getty Images & Shutterstock

 

De mon côté j’ai vraiment apprécié la nouvelle option de Remplacement du ciel qui fonctionne très bien. Voir ci-dessous.













Ci-dessous les principales nouveautés pour ColorDirector
  • Effets de Scintillement, Bokeh et Glitch
  • Effets de Grain
  • Support du ratio 1:1
  • Mode Parade - aperçu RVB

 

Voici quelques exemples ci-dessous.

 

 





Ci-dessous les principales nouveautés pour PhotoDirector
  • Remplacement du ciel par AI
  • Roue chromatique
  • Nouvel effet de beat audio
  • 4.000.000+ images et sons par iStock by Getty Images & Shutterstock
  • 16 autres nouvelles fonctionnalités

Ci-dessous les principales nouveautés pour AudioDirector
  • Amélioration du dialogue par AI
  • Édition par vague
  • Amélioration de la qualité vocale
  • 5.800+ musiques et effets audio libres

 

Je vous donne rendez-vous prochainement pour une revue plus détaillée des nouvelles fonctions.

Veillez noter que DVDcritiques.com n’est pas affilié à Cyberlink. Cet article est produit sans sous-jacent publicitaire.

Plus d’informations :
  • Visualiser les fonctions et options disponibles pour chaque version de PowerDirector en suivant ce lien
  • Visualiser l’historique des nouveautés de Director Suite 365 en suivant ce lien

 

Cliquez ici pour revenir à la 1ère partie de cet article