Dernières Actus
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...
  DVDCRITIQUES LIVE #33 : LE ...
  TEST AMAZON FIRE TV STICK 4...
  DVDCRITIQUES LIVE #32 : SOU...

Rodriguez Jr. vient de rééditer Blisss en Dolby Atmos Music : impressions d'écoute et interview vidéo

Verdict: Excellent

par: Bruno Orru


Olivier Mateu alias Rodriguez Jr. vient de rééditer son album Blisss en Dolby Atmos, disponible via Tidal HIFI et Amazon Music HD. Je vous propose mes impressions à l’écoute de cet album en configuration 7.1.4.

Par Bruno Orrù

Vous trouverez ci-dessous deux parties ; en premier le communiqué issu par Dolby pour commenter cette réédition puis mes impressions d’écoute. A découvrir également, après les impressions d'écoute, une interview vidéo de Rodriguez Jr. qui revient sur cette expérience.



Communiqué
En avril de cette année, « Blisss » a suivi l'album « Baobab », paru en 2017. Inspiré par ses influences profondes et variées, l’album a suscité l’enthousiasme des anciens et nouveaux fans avec des titres variés. Du morceau central Blisss, véritable paysage sonore cinématographique époustouflant, aux deux nouveaux titres aux sonorités pop créés en collaboration avec Liset Alea, la chanteuse de Nouvelle Vague, en passant par la berceuse aérienne Santa Cruz, sans oublier l'exceptionnel synthé de Monolith Garden ou la tendre harmonie de Nairobi : la signature sonore de Rodriguez Jr.  transparaît dans tous ses titres.

Désormais, les mélomanes peuvent profiter de l’album « Blisss » en Dolby Atmos. “L’expérience est palpable, enveloppante et presque sensuelle. Quelque chose que l’on peut ressentir sur sa peau” explique Rodriguez Jr.

“Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été intéressé par l’art immersif, comme les innovations en diffusion multicanal de Pierre Schaeffer, François Bayle ou Karlheinz Stockhausen dans les années 50. J'ai également été profondément inspiré par «Sleep No More» à New-York, une expérience théâtrale immersive dans laquelle le quatrième mur est enlevé et le public devient une partie de la performance.”

Pour Eric Horstmann d'Immersive Labs, « Blisss » était la première expérience de musique purement électronique en Dolby Atmos.

En travaillant en collaboration avec Rodriguez Jr. sur le projet, il explique : « Mon objectif était de conserver l'énergie originale et l'intention créative des chansons tout en ouvrant l'espace et en faisant glisser l'auditeur directement au cœur des chansons. La composition de l'album a permis d'être vraiment créatifs avec la création de sons en 3D pour les synthés, les percussions et les voix. C'était un pur bonheur de re-mixer ce chef-d'œuvre de musique électronique en Dolby Atmos! »

Daniela Bischof, Directrice Marketing chez Dolby Europe, ajoute : “BLISSS est un album fantastique qui se prête parfaitement à un mix Dolby Atmos, et qui fait plonger les fans au cœur de la musique pour une expérience sensorielle accrue, l'élevant à un tout autre niveau. C’est formidable d’accueillir Rodriguez Jr. et son travail dans la famille Dolby Atmos. »

A l’écoute de Blisss en Dolby Atmos
Je dois vous avouer que je ne connaissais pas Rodriguez Jr. avant l’écoute de cet album dans sa version Dolby Atmos. Certainement un oubli regrettable mais réparé aujourd’hui, dans des conditions exceptionnelles. L’écoute de l’album est en effet un beau voyage musical multicanal débouchant avec réussite dans une immersion savamment dosée pour que l’auditeur se sente submergé tout en ressentant de l’espace autour de lui.



J’ai tout particulièrement apprécié les deux premiers morceaux. Le premier, Haussmann, pour la sensation d’élévation importante des sons, une légèreté totale qui place l’auditeur en apesanteur. C’est réellement troublant. Le second, What Is Real feat. Liset Alea, également disponible en version Deep in the playa mix, est une ritournelle dansante agréable dans sa mélodie, amplifiée par des nappes synthétiques marquantes dans les 4 canaux Surround et les 4 canaux d’élévation (configuration avant haut et milieu plafond). La voix de Liset Alea reste bien ancrée au centre qui se confronte aux vocaux qui évolue sur la zone arrière et la zone verticale. C’est bien vu car au final très naturel dans cette restitution.



Je suis moins fan du morceau titre Blisss, même si l’on peut remarquer, à l’instar des autres titres, la qualité du mixage qui distribue les sons dans les 11 canaux avec intelligence et harmonie (oui les deux termes peuvent co-exister). Je lui préfère le planant Nairobi qui avec sa boucle de synthé à la verticale, laisse doucement vagabonder notre esprit. A noter sur Nairobi comme sur Haussman de savoureux petits bruitages en introduction et en conclusion qui permettent d’apporter une touche d’effets sonores naturels qui, d’après Rodriguez Jr, lui permet avec ce type de relief sonore de se retrouver là ou il était en imaginant cette mélodie.

Sur ce morceau, et tous les autres, la boite à rythme est forte mais non envahissante. Si vous avez de belles enceintes et/ou un beau caisson vous aurez un super impact dans le bas du spectre.

Retour à la stéréo compliqué
Après l’écoute de l’album dans cette édition Dolby Atmos je suis retourné sur la version stéréo pour apprécier l’écart d’expérience. En version stéréo on se retrouve donc face à la musique, c’est-à-dire avec cette impression frontale habituelle à l’écoute de musique et la différence est énorme. On a instantanément envi de retourner à la version Dolby Atmos, en remarquant – c’est une impression que j’ai de longue date en écoutant de la musique en multicanal – que la perception des textures sonores est différente car plus détachée dans les deux axes horizontaux et verticaux et par conséquent modifie la structure de chaque morceau. C’est toujours agréablement troublant, on est clairement devant une nouvelle représentation des composition de l’artiste.

En conclusion
Après la ressortie de l’album Balance d’Armin van Buuren en Dolby Atmos (voir nos impressions d’écoute en suivant ce lien) cet album Blisss de Rodriguez Jr. révèle le fort potentiel de mixages Dolby Atmos musique, notamment sur de l’électro. Le mixage réalisé par Rodriguez Jr. lui-même atteint son propre objectif, nous permettre de nous déplacer dans sa musique, même si c’est lui qui nous montre le chemin, ce voyage est très agréable. Rodriguez Jr. révèle enfin d'interview qu'il a beaucoup appris de cette expérience et que d'évidence il va utiliser cet acquis pour de nouveaux projets. Autant dire que je suis aussi impatient que lui de découvrir ses prochains travaux ! (https://twitter.com/rodriguezjunior)

En souhaitant que vous soyez équipé pour pouvoir en profiter, uniquement via Tidal Hifi pour alimenter un ampli ou une barre de son et via Amazon Music HD pour alimenter uniquement l’enceinte Echo Studio. C’est une véritable incompréhension qu’Amazon ne propose pas le flux Dolby Atmos via l’AppleTV ou l’Amazon Fire TV 4K, celui-là même qui me sert à récupérer sur mon ampli le flux Dolby Atmos de l’appli Tidal ? Sans aucun doute une orientation commerciale assumée mais bien regrettable car le rendu via l’Echo Studio ne peux absolument pas rivaliser avec une restitution via une configuration home-cinéma ou une barre de son, même si ces dernières ont souvent des limites pour élever le son et créer un surround derrière la zone d’écoute. Un dernier mot pour l’expérience Smartphone compatible Dolby Atmos en vous rappelant que bien malheureusement ce n’est pas du tout la garantie d’avoir une perception des objets sonores localisée mais uniquement une spatialisation, sans repère spécifiques.

A découvrir notre article sur le Dolby Atmos Music et d'autres impressions d'écoute en suivant ce lien.

Tracklist Blisss en Dolby Atmos Music :
  1. Haussmann
  2. What Is Real feat. LisetAlea
  3. Polaroïd
  4. Blisss
  5. Santa Cruz
  6. Here to Forget You feat. LisetAlea
  7. Monolith Garden
  8. Nairobi
  9. What Is Real feat. LisetAlea (Deep in the playa mix)

 

Découvrez l'interview de Rodriguez Jr. qui revient sur son travail et cette expérience de mixage en Dolby Atmos Music