dans le même genre
  WATCHMEN SAISON 1
  TERMINATOR : DARK FATE
  SUPERGIRL SAISON 4
  ALITA : BATTLE ANGEL
  MORTAL ENGINES
  BUMBLEBEE
  FUTURE WORLD
  VENOM
  KIN : LE COMMENCEMENT
  NEW YORK 1997 (REMASTER 201...

du même éditeur
  SBK X SUPERBIKE WORLD CHAMP...


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...
  CRITIQUE FILM SONG BIRD D'A...

Baby Boom

Titre Original Baby Boom
Genre Science Fiction
Pays France (2009)
Date de sortie mardi 31 mars 2009
Durée 8 Min
Réalisateur Thierry Lorenzi
Avec Jo Prestia, Didier Nobletz, Pierre Salasca, Gabrielle Veislinger
Producteurs Julien Renaud, Thierry Lorenzi
Scénaristes Thierry Lorenzi
Format Dvd 9
Site Internet Site officiel du film
Black Box Production
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Julien Sabatier
  Editeur   Black Box Poduction
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  8 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire :

Dans un bunker situé au cœur d’un champ de bataille, trois hommes interrogent une femme androïde sur le point d’accoucher.

Critique subjective :

Loin des téléfilms pour grand écran (qui peuvent rapporter très gros …), des comédies romantiques pour trentenaires parisiens semi-dépressifs et autres désolants produits formatés, il reste, fort heureusement, une poignée de réalisateurs français entièrement dévoués au cinéma de genre. Des bouffeurs de pellicule que l’on pourrait grossièrement rassembler sous la bannière de « génération Mad Movies et Starfix » (plusieurs rédacteurs desdites revues étant d’ailleurs passés eux-mêmes derrière la caméra), des passionnés qui ne demandent qu’à œuvrer dans ces genres tristement mal considérés que sont le fantastique, l’horreur et la science-fiction. Certains (trop peu, assurément) ont déjà percé, d’autres commencent à le faire, à l’image de Thierry Lorenzi dont Baby Boom (2009) est le second court-métrage (après Fantasmagoria, son film de fin d’études en 2005).

Ce qui frappe d’emblée, à la vision de ce bref huis-clos SF, c’est la qualité de sa finition. Scope soigné, bande son particulièrement riche, effets spéciaux (prosthétiques et numériques) assez irréprochables, on sent bien que Baby Boom, fruit d’un travail collectif exigeant, a été peaufiné dans les moindres détails. Sa réussite, le métrage la doit notamment à la contribution de techniciens qui ont fait leurs preuves (le directeur photo d’Eden log, le monteur d’Eden log et du très sous-estimé Ils, le mixeur son d’Un long dimanche de fiançailles, …). Même constat au niveau de la distribution, réjouissant festival de trognes qui connaissent la musique : l’inquiétant Jo Prestia (Irréversible, Requiem, Calvaire), Didier Nobletz (MR-73), Pierre Salasca (L’enquête corse).

Affichant des visuels léchés sans jamais sombrer dans la démonstration esthétisante, Baby Boom déploie une mise en scène et une ambiance réussies qui évoquent certains travaux de Jan Kounen, Caro et Jeunet ou encore Shinya Tsukamoto (l’androïde enceinte pourrait être l’improbable compagne de Tetsuo). Seule petite ombre au tableau : la durée du métrage, trop ramassée et frustrante pour le spectateur, qui aurait aimé en savoir (et en voir) davantage, notamment au niveau du background. On a connu « défaut » autrement plus rédhibitoire.

Verdict :

Ambitieux et très pro, Baby Boom a tout d’un grand. Espérons maintenant que ce court-métrage, déjà programmé dans plusieurs festivals (Mauvais genre à Tours, L’étrange festival de Lyon), fera office de passeport pour un long.

Retrouvez l'INTERVIEW du réalisateur (Thierry Lorenzi) et du producteur (Julien Renaud) du film sur DVDCritiques.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

Des visuels de bonne qualité. Un étalonnage soigné, un piqué précis et un encodage sans failles (la compression n’est jamais visible malgré le côté assez obscur de l’œuvre) assurent des conditions de visionnage des plus satisfaisantes.



Le Son
 

Une piste Dolby SR d’une facture exemplaire. Le rendu sonore est ultra pointu, riche et particulièrement dynamique. Mixage parfait et spatialisation optimale. Immersion garantie. Du tout bon.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Le DVD n’offre aucun bonus, mais plusieurs éléments (fiches techniques, photos, bande annonce, etc.) sont disponibles sur le site officiel du film.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage