dans le même genre
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER

du même éditeur
  UNREAL TOURNAMENT 3 (PC)


Dernières Actus
  JORGE JIMENEZ PRÉSENT PENDA...
  LE COMIC CON PARIS DÉVOILE ...
  SPIDER-MAN POURRAIT QUITTER...
  A STAR IS BORN ENCORE
  LE RÉALISATEUR JEAN PIERRE ...
  DISNEY ANNONCE DES RECETTES...
  LUC BESSON DANS LA TOURMENT...
  QUESTIONS DE CINÉMA PAR NIC...

Myst

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (1993)
Date de sortie mercredi 20 février 2008
Durée 999 Min
Plateforme Nintendo DS
Site Internet Le site français officieux de référence
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Bruno Orru
  Editeur   Midway
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  all
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

La franchise Myst, crée par les deux frères  Robyn et Rand Miller en 1993 est aujourd’hui l’une des plus emblématiques du jeu vidéo. Le succès du premier opus aura été immédiat et votre serviteur aura été l’un des millions de joueur à être subjugué tant par l’ambiance que par la beauté des paysages proposés. C’est cette première aventure qui est aujourd’hui proposée par l’éditer Midway sur la console portable Nintendo DS. FBI, Fausse Bonne Idée ?

 

L’univers de Myst a longtemps été unique, avant que quelques pâles copies développent un genre. Myst proposé sur NDS est le premier opus d’une série de cinq. Après Myst ont suivi 4 suites : Riven, Myst III : Exile, Myst IV: Revelation, et Myst V : End of Ages, tous développés pour MAC / PC. Des romans ont également été écrit, également par les frères Miller à l’origine de la série de jeu : Myst, le livre d'Atrus, Myst 2, le livre de Ti'ana, Myst 3, le livre de D'ni et Myst 4, le livre de Marrim. J’ai personnellement leu le premier avec un certain intérêt car cela permettait de comprendre en détail le fonctionnement les livres et de leurs ouvertures vers d’autres mondes.

 

Myst, on y adhère instantanément… ou jamais ; le joueur se retrouve sur une île sans savoir quel rôle il joue et sans savoir ce qu’il doit faire. Les dialogues sont inexistants et le seul moyen de progresser est de suivre les pistes laissées par quelques indices ou en jouant au petit futé en actionnant leviers ou autres boutons. Il est clair que Myst ne s’adresse pas aux survitaminés du jeu vidéo, il faut se laisser porter par l’immersion graphique, le coté agréable – bien sur souvent frustrant - de la ballade. De fait le jeu peu ennuyer ; il est possible d’errer à l’infini tant que l’on a pas trouvé le bon chemin et trouvé la solution à l’une des énigmes qui, justement, déclenchera les évènements suivants. Ce qui peut sauver de l’ennui c’est justement la diversité des énigmes bien que certaines ne soient pas simples à dénouer.

 

Cette version NDS est similaire à la version PC, quelques rare aménagement ayant été nécessaire pour cette transposition en console portable. L’aspect tactile n’est pas utilisé autrement que pour la navigation.

 

L’histoire est donc identique, à commencer par le principe d’un joueur qui incarne un personnage mystérieux qui trouvera au fil de l’histoire le surnom de « L'Étranger ». Comme nous le signalions en préambule, le joueur se retrouve seul dans un univers totalement inconnu, aux forts relents des univers de Jules Vernes. Le problème c’est que le joueur n'a aucune idée sur le pourquoi de sa présence et de ce qu’il doit faire. Heureusement, l’ile n’est pas grande et quelques indices permettront d’avancer dans l’aventure et évoluer dans des mondes sortis de l’imaginaire de deux frères, perdus chacun dans un livre. Le personnage du livre rouge se prénomme Sirrus et celui du livre bleu Achenar. Ils clament être les fils d'un dénommé Atrus, le propriétaire de l'île de Myst, et doté du pouvoir d'écrire des livres qui permettent de transporter celui qui le touche au lieu décrit à l'intérieur. C’est début de l’aventure qui vous guidera au sein de plusieurs mondes, chacun apportant des indices majeurs pour comprendre ce qui se passe…

 

A noter que cette version NDS comporte un petit bonus puisqu’en plus des mondes initiaux du jeu (L'île de Myst, l’âge de la passerelle de bois, l’âge de bateau de pierre, l’âge sélénitique, l’âge mécanique) le joueur pourra également évoluer au sein de l’âge de Rime, originellement proposé sur la version 3D du jeu realMyst.

 

L’une des nouveautés techniques importantes à l’époque était l’insertion de vidéo mais, surtout, c’était la présence d’images pré calculées en 3D et en 256 couleurs qui a permis au jeu de trouver très vite une très grande notoriété. Alors, justement, comme l’intérêt du jeu repose en grande partie sur la découvertes de belles et  grandes images 3D, il paraît osé de porter le jeu sur une console portable dont les l’étroitesse de l’écran et ses capacité d’affichages sont limitées. Disons-le tout de suite, c’est bien le véritable défaut de cette version ; il est en effet souvent difficile de déceler un détail crucial, même en actionnant la loupe et les déambulations dans l’ile n’ont vraiment pas le même charme visuel.

 

Au niveau de l’ergonomie, l’utilisation du stylet en lieu et place de la souris s’avère en fait plus évident, c’est donc du tout bon à ce niveau. Autre aspect pratique, comme il est requis de noter des indices, chiffres ou lettres, le bloc note du jeu permet d’écrire directement les précieuses informations.

 

Pour qui ? Pour quoi ?

Sachant que la version PC de Myst ne trouve aujourd’hui en collection budget à moins de 10€, l’achat de cette version NDS ne se justifie que si vous êtes un vrai nomade ou que vous ne pouvez pas jouer sur ordinateur. Dans ce cas, et si vous ne connaissez pas encore ce jeu, alors vous pourrez vous approcher de l’expérience Myst mais sachez que celle-ci ne sera pas totale du fait du graphisme limité de la console.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo Sans objet
  Format Cinéma 1.33:1
   
   

Comme précédemment indiqué, la faible résolution de la console ne permet pas d’apprécier le jeu avec la même qualité que sur un ordinateur. Plus fâcheux, au-delà du simple aspect qualitatif, la faible résolution ne permet pas de voir facilement certains indices, certains étant pourtant cruciaux pour poursuivre l’aventure.



Le Son
 

L’expérience sonore est ici également limitée, surtout en utilisant les haut-parleurs de la console. Je vous conseille, si possible, de passer par des écouteurs ; cela permet de mieux s’isoler du monde extérieur et d’avoir une présence sonore plus efficace.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 100 min
  Boitier Amaray
   
   
Rien.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage