dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  MYST


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Unreal Tournament 3 (PC)

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2008)
Date de sortie vendredi 23 novembre 2007
Durée 900 Min
Producteurs EPIC
Plateforme PC
Site Internet Site officiel deu jeu
Informations
Complémentaires
Configuration mini: p:2Ghz, mem:512Mo, Carte graphique: 6200 ou 9800 ati.
Configuration conseillée: p:dual core 2.4Ghz, mem:1Go, Carte graphique:7800gtx
Testé avec: P: quadri 6600, mem: 4Go: carte graphique: 2x88gt en sli
Multijoueur gratuit. Code PEGI 18+
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Vincent Devulder
  Editeur   Midway
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  all
  Durée Film  900 min
  Nb Dvd  1
   
   

Les temps sont durs ! Tout va vite, trop vite. A peine avons-nous l’occasion de signaler un titre comme étant un must absolu, qu’un autre est déjà en parution et que les éditeurs nous en annonce un meilleur encore. C’est dans ce maelström vidéoludique qu’ Unreal Tournament 3 pointe le bout du nez ; posons-nous 5 minutes, cela en vaut la peine.

Comme son nom vous le laisse présumer Unreal Tournament 3 est le troisième volet d’une série commencée en 2002 et qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui sans jamais se défaire de l’adjectif : excellent ! Que vous soyez adepte ou novice ce troisième volet ne devrait pas vous décevoir, voyons pourquoi.

EPIC GAMES se partage aujourd’hui avec CRYTEK le développement des meilleurs FPS et la bataille est âpre. Ayant chacun développé un moteur graphique de très haut vol : Unreal engine 3 pour EPIC et Cry engine pour le concurrent, il leur ai demandé maintenant de faire la différence sur autre chose que le graphisme. Soulignons que ces deux moteurs sont d’une gourmandise incroyable et qu’il vous faudra une configuration type « avion de chasse » pour bénéficier du meilleur de ses jeux.

Unreal Tournament  3 : joueur solo s’abstenir.

Les Necris ont envahi la terre, c’est la guerre ! Voici résumé le scénario de la « campagne solo » de UT3. C’est un peu faible mon cher, sur un tel sujet on aurait pu dire bien plus ! Et bien non. EPIC a choisi de se servir du mode solo comme d’un tutorial pour le mode multi etce n’est pas forcement un mauvais choix.
Pour les novices et il y en a beaucoup, il faut signaler qu’Unreal Tournement est reconnu comme l’un des tous meilleurs et des plus jouissifs FPS multi joueurs. Ce troisième opus a donc été conçu dans ce but. La campagne est présente dans l’unique but de vous familiariser avec les personnages, les maps, les armes, les véhicules mais aussi les modes de jeux, tout un programme ! L’action quant à elle se déroule dans un univers « héroïque fantaysie », très lumineux à l’inverse d’un gears of war beaucoup plus sombre. Le scénario vous entraîne simplement de carte en carte (les même qu’en mode multi) et vous fixe des objectifs :capturer un drapeau, éliminer le plus d’ennemis possible, détruire et construire des nodes…). Vous trouverez vos armes ainsi que les véhicules sur le terrain. Le tout est extrêmement varié, les armes vont du mini gun au lance-roquette en passant par le biorafle et toute une kyrielle d’autres toujours plus redoutables, leur « design » est très soigné et leur efficacité, chirurgicale (notamment le sniper).
Méfiez vous cependant, la campagne si elle n’a pas vraiment de scénario, n’en sera pas pour autant facile pour les novices et ceci pour plusieurs raisons :
La première est la familiarisation avec les mouvements du personnage et l’utilisation des différentes armes.
La seconde est la coordination et le niveau de vos « partenaires », leurs initiatives sont pour le moins simplistes, vous devrez bien souvent compter sur vous-même pour parvenir à vos fins.
La troisième enfin, est l’utilisation des véhicules. Ils sont multiples et d’utilités différentes à eux seuls ils représentent une réelle difficulté.

Ce qui donne de l’âme, c’est le rythme !

Pas une seconde de répit voilà la devise d’EPIC pour UT3. Les véhicules sont en partis là pour ça. S’ ils ne sont pas aisés à prendre en main, une fois maîtrisés, ils font le bonheur des « fous du volant ».la vue passe en caméra arrière et dès lors le rythme s’élève. La conduite est nerveuse que se soit pour les véhicules terrestres ou volants. (Quelques collisions sont inévitables au début.) Les rayons de braquages sont très courts ce qui envoie dans des trajectoires incroyables, seul le Léviathan, monstre de puissance, est lent mais capable de détruire une montagne. Le scorpion « buggy » part dans tous les sens à grande vitesse, il rebondit sur les obstacles (attention aux tonneaux). Le Manta quant à lui vous enverra dans les airs, ultra-maniable il permet de mettre en déroute vos ennemis, d’échapper à leurs tirs, et d’aller d’un point à un autre dans un temps record. Vient enfin LA nouveauté, l’hoverboard. Fan de snow-board ou skateur vous serez conquis par cet astucieux skate volant type « retour vers le futur 2 » (pour les plus anciens). Vos déplacements sont ainsi facilités et vous traverserez avec lui les immenses cartes de ce jeu. Son point faible c’est qu’en le pilotant vous ne pouvez vous servir de vos armes : vous êtes alors extrêmement vulnérable.
Ici ne sont pas décrits tous les véhicules, il vous faudra les découvrir…
Deuxième raison du rythme donné au jeu, c’est que la « résurrection » est quasi instantané, un simple clic de souris et c’est reparti… Cela n’a l’air de rien mais vous évitez d’attendre de longues minutes comme c’est le cas dans Gears of War par exemple. C’est l’endroit dans lequel vous réapparaissez qui vous handicap par la distance qui  le sépare du champ de bataille. L’ensemble est très « fun », instinctif et facile à prendre en main : que du bonheur !

Ensemble vers la victoire.

Unreal Tournament 3 est avant tout destiné aux multi joueurs, là il prend toute son ampleur, d’abord par le grand nombre de type d’affrontement possible, sept au total. Tout le monde en a pour son argent, les plus « FPS » opterons pour les modes Deathmatch, duel ou équipe, les plus « Stratège » pour capture de drapeau ou guerre. Ce qui est notable c’est que même en multi vous ne ressentirez pas de ralentissement dans le jeu, le graphisme, les véhicules, les déplacements des personnages… tout reste d’une fluidité parfaite, c’est passionnant, haletant bref c’est un régal…

Pour en conclure.

Certain anciens sont déçus par ce troisième volet, ils lui reprochent un gameplay trop « console ». Certes, mais il faut vivre avec son temps et il y a de moins en moins de passionné du clavier ! Les jeux actuels même sur pc dérivent donc vers le PAD et certain d’entre eux (crysis, gears of war) permettent même l’adaptation de la manette xbox360, c’est tout dire.
Quant à savoir si c’est bien ou mal… Il n’en reste pas moins qu’ Unreal Tournament 3 est un très bon jeu, perfectible peut être mais qui ne l’est pas ?



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma Sans objet
   
   
Eblouissant c’est le premier adjectif qui vient à l’esprit pour caractériser ce jeu haut en couleur. Le moteur Unreal Engine fait des merveilles pour l’animation graphique et les concepteurs ont peaufiné chaque détail  de l’environnement. Je ne reviens pas sur l’animation des personnages, quant à celle des véhicules elle est digne d’un bon Burn Out.
Prenez le temps de contempler les décors c’est une pur merveille qui égale la qualité des cinématiques à quand le film…   

Le Son
 
L'ensemble est de bonne facture. Ambiance "guerre des étoile", c'est du bon travail. Etant donné le rythme du jeu les bruitages sont permanents. Explosions en tous genres, tirs en rafales et bruits de chars. C'est incessant et encadré par "la voix off" qui souligne vos performances (multi tuerie, folie meurtrière...). Pour ce qui est de la musique de fond rien de très novateur ni d'enthousiasment, ce n'est pas le point fort du jeu. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 900 min
  Boitier Amaray
   
   

Des heures et des heures de batailles à plusieurs...

Voilà pour les bonus un mode live gratuit qui est le coeur de ce soft. Le mode multi est très complet, l'accueil sur les serveurs n'est pas très abouti, un peu confus même, mais l’accès y est simple et rapide. Vous n’aurez aucun problème pour trouver des partenaires ils sont des milliers !



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage