dans le même genre
  SPIDER-MAN : FAR FROM HOME
  GODZILLA : ROI DES MONSTRES
  MEN IN BLACK : INTERNATIONA...
  ALADDIN
  FRONTIER
  CASTLE ROCK SAISON 1
  LE LIVRE PERDU DES SORTILÈG...
  LE GARDIEN DES MONDES
  AQUAMAN
  LES ANIMAUX FANTASTIQUES : ...

du même éditeur
  OKINAWA
  BRUCE LEE : LA MEMOIRE DU D...
  LE MYSTÈRE ANDROMÈDE
  THE AFRICAN QUEEN
  LE MYSTÈRE ANDROMÈDE
  PLAGUE TOWN
  SALVAGE
  THE MOTHER
  ELMER LE REMUE-MÉNINGES
  MUM AND DAD


Dernières Actus
  CONFÉRENCE DE PRESSE : LE M...
  DISNEY BAT UN RECORD AVEC L...
  L'ULTIME BANDE ANNONCE DE "...
  ENCYCLOPÉDIE DES RÉPLIQUES ...
  WARNER DÉVOILE TITANS OF CU...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  THE GOOD FIGHT SAISON 2 EN ...
  PARIS AUDIO VIDEO SHOW 2019...

The dead outside

Titre Original The dead outside
Genre Fantastique
Pays Angleterre (2008)
Date de sortie vendredi 4 février 2011
Durée 84 Min
Réalisateur Kerry Anne Mulaney
Avec Sandra Louise Douglas, Alton Milne, Sharon Osdin
Producteurs Kris R. Bird
Scénaristes Kerry Anne Mulaney, Kris R. Bird
Compositeur Felix Erskine, David Wilsoni
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Anglais
Non
Non
Non

Le Film Critique de Julien Sabatier
  Editeur   Opening
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  84 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire :

Retranchés dans la campagne écossaise, des rescapés d’une épidémie se tiennent à l’écart des infectés, pauvres bougres que le virus a rendu fous.

Critique subjective :

Pour son premier long-métrage, l’Anglaise Kerry Anne Mulaney montre qu’elle n’a pas froid aux yeux et se lance dans un film post-apocalyptique, faisant fi d’une expérience cinématographique limitée (un seul court-métrage au compteur) et d’un budget rachitique. Malgré cette configuration complexe, elle parviendra à mettre en boîte The dead outside, une œuvre dont elle cosigne également le scénario.

Visuellement, The dead outside crée la surprise. Probante, l’esthétique fait presque oublier que le film a été tourné en deux semaines et quasiment sans moyens. La photographie désaturée, alliée à une bande originale morne, produit son petit effet. L’ambiance fonctionne. Si la tendance qu’à Kerry Anne Mulaney à décadrer systématiquement les plans peut s’avérer épuisante sur la longueur, l’impression de désolation et le goût de fin du monde sont bel et bien là. Un petit exploit pour un film qui parviendra jusqu’au bout à éviter l’écueil de visuels fauchés. On croit donc d’emblée à cet univers déprimant où deux, puis trois personnages se retranchent dans une maison isolée, tentant d’échapper aux victimes d’un mystérieux virus qui transforme les infectés en malades mentaux agressifs.

Si The dead outside tire son épingle du jeu au niveau visuel, il est malheureusement loin de gagner sur tous les tableaux. Son principal défaut : un script paresseux, avare en péripéties (même pour un huis-clos) et propice à l’ennui. Pour la tension, on repassera. On se consolera néanmoins en relevant que le scénario a déjà le mérite d’éviter toute envolée pseudo-intellectuelle ou philosophique. Autre point d’achoppement majeur : l’interprétation, les trois acteurs principaux étant très limités dans leur jeu.

Verdict :

A l’arrivée, si The dead outside possède un certain cachet (visuels qui transcendent un budget étriqué), il n’apporte rien au sous-genre abordé (post-nuke / film d’infectés). Pas la peine de s’attendre à découvrir une petite perle …



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

Un rendu vidéo très granuleux et désaturé. Des caractéristiques visuelles clairement assumées par la réalisatrice et qui confèrent son cachet très particulier au métrage. Encodage plutôt discret avec une compression qui sait rester furtive même dans les passages les plus obscurs.



Le Son
 

Un son de qualité médiocre. Le 2.0 se montre en effet peu concluant avec un rendu étouffé et surtout un mixage bancal entre les voix (parfois peu audibles), les effets sonores et la musique. On conseillera fortement la piste en VO, celle-ci nous épargnant de mauvais doublages français.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 2 min
  Boitier Amaray
   
   

Bande annonce (2 minutes).



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage