dans le même genre
  SILVIO ET LES AUTRES
  BOHEMIAN RHAPSODY
  MARY SHELLEY
  KINCSEM
  MARIE MADELEINE
  MY WONDER WOMEN
  ESCOBAR
  THE DISASTER ARTIST
  JEAN MOULIN, ÉVANGILE
  PENTAGON PAPERS

du même éditeur
  DANS LA BRUME
  SLEEPLESS
  MON POUSSIN
  COLOSSAL
  RADIN
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  THE END
  JANE GOT A GUN


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Louis-Ferdinand Céline :"Deux Clowns pour une catastrophe"

Genre Biopic
Pays FR (2016)
Date de sortie mardi 6 septembre 2016
Durée 97 Min
Réalisateur Emmanuel Bourdieu
Avec Denis Lavant, Géraldine Pailhas, Philip Desmeules
Producteurs Jacques Kirsner
Scénaristes Marcia Romano et Emmanuel Bourdieu
Compositeur Grégoire Hetzel
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  97 min
  Nb Dvd  1
   
   
1948. Accusé par la justice française d’avoir collaboré avec les Nazis, Louis-Ferdinand Céline s’est exilé au Danemark avec sa femme, Lucette. Milton Hindus, jeune écrivain juif américain, qui l’admire et le soutient avec ferveur, le rejoint au fin fond de la campagne danoise, avec l’intention de tirer de leur rencontre un livre de souvenirs. De la confrontation entre les deux hommes, personne ne sortira indemne…

Ne le cachons pas ! Les différentes polémiques qui ont tourné autour de l’auteur de « Voyage au bout de la nuit », font forcément craindre le pire lorsque l’on entend parler de ce film autour de la rencontre entre le maître et un jeune écrivain, juif de surcroît, qui avait mis toutes ses forces pour laver la notoriété de son auteur favoris. Car il faut bien le dire tous les ingrédients sont là pour créer le malaise, soit une trop grande complaisance, soit au contraire un jugement beaucoup trop tranché pour être juste avec le sujet.

Car si les travers de l’auteur sont évident, notamment son aversion presque violente pour les juifs, il n’en demeure pas moins un miroir, exagéré certes, d’une France Pétainiste, foncièrement antisémite, et qui ne parvient pas, même encore de nos jours, à en assumer ses travers. Difficile alors de ne pas s’inquiéter d’un film qui voudrait ne traiter que de ça, juste pour mettre en lumière le côté obscur de cet écrivain traduit dans le monde entier en éludant son œuvre. Mais ce serait sans compter sur l’intelligence de la scénariste Marcia Romano (La tête haute) et du réalisateur Emmanuel Bourdieu (Un conte de Noël) qui tisse un scénario toute en  nuance et en  dureté autour de cette rencontre improbable entre un homme exilé pour une supposée collaboration avec le régime nazis et un jeune écrivain éblouit par l’œuvre de l’artiste qui a mis son honneur en jeu pour sauver celui de son maitre, avec forcément un jeu de dominant dominé à la clé.

Et c’est bien toute l’intelligence du scénario et de la mise en scène que de mettre en avant les différentes aspirations qui unissent les uns et les autres dans cette affaires. Hindus, poussé par une soif d’apprendre de son maître, connaitre un peu plus le cheminement créatif de cet auteur majeur dans la sphère littéraire mais qui va se heurter au caractère difficile de Céline, avec ses grandes tirades outrancières sur la communauté juive et sur les événements tragiques de la seconde guerre mondiale. Un écrivain puissant, novateur pour son époque mais autant repoussant par ses excès de colères, sa paranoïa et son goût prononcé pour torturer psychologiquement son jeune apprenti. De tout ça, le réalisateur Emmanuel Bourdieu ressort un film puissant qui met en lumière toute cette dualité qui sévissait en ce personnage de Céline, et pour cela les deux auteurs ont eu l’excellente idée de mettre au centre de ce duo, Lucette, la femme de Céline et de lui donner une force de persuasion sur les deux qui donne encore plus de profondeur à l’ensemble.

Alors bien sûr, ce film ne serait pas aussi réussit sans la prestation remarquable de Denis Lavant (Les Amants du Pont-Neuf) tout d’abord, dont l’incarnation de l’écrivain, ne passe pas forcément par une transformation physique remarquable, même si un effort a été fait de côté-là, non c’est du côté de l’intonation du jeu, de cette capacité à passer de la douceur à la fureur sans sourciller beaucoup, un charisme qui permet de donner encore plus de profondeur à ce jeu fourmillant de bonnes idées, qui ne va jamais dans la caricature gratuite, mais qui met au contraire tout son paradoxe au service d’un personnage hors du commun. Et puis il y a Géraldine Pailhas (Jeune & Jolie), une actrice sensitive qui a su avec brio prendre toute la distance nécessaire avec son personnage pour lui conférer une droiture et une force qui vient en total contrepoids de la fureur désordonnée de Céline et du jeune Hindus, sobrement interprété par Philip Desmeules (Désaccord Parfait).

En conclusion, « Louis Ferdinand Céline », nous offre l’un des films les plus aboutis sur le personnage controversé de Céline. Le scénario a l’intelligence de traiter tout en nuance cet auteur reconnu pour son œuvre mais dont les penchants violemment antisémites ont aidé à rendre beaucoup moins sympathique.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Les décors sont parfaitement bien travaillés pour nous plonger dans ce Danemark d’après-guerre. Tout est parfaitement dosé et les contrastes offrent une belle profondeur à l’ensemble. Le support donne tout son volume au film.

Le Son
 
Une piste Dolby Digital  5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait par rapport aux effets sonores qui entourent le film. La dynamique de l’ensemble permet une belle immersion surtout lorsque les acteurs partent dans des joutes verbales remarquables. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Alors c’est dommage, mais il n’y pas de bonus dans cette édition. 

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage