dans le même genre
  CHACUN POUR TOUS
  MAUVAISES HERBES
  JOHNNY ENGLISH CONTRE ATTAQ...
  UN HOMME PRESSÉ
  LES BONNES INTENTIONS
  I FEEL GOOD
  LE GRAND BAIN
  LA FOLLE JOURNÉE DE FERRIS ...
  LES VIEUX FOURNEAUX
  NOUS LES GOSSES

du même éditeur
  DANS LA BRUME
  SLEEPLESS
  COLOSSAL
  RADIN
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  LOUIS-FERDINAND CÉLINE :"DE...
  THE END
  JANE GOT A GUN


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Mon poussin

Genre Comédie
Pays FR (2017)
Date de sortie mercredi 8 novembre 2017
Durée 93 Min
Réalisateur Frédéric Forestier
Avec Isabelle Nanty, Pierre-François Martin-Laval, Thomas Solivérès
Producteurs Mikaël Abecassis
Scénaristes Romain Protat
Compositeur Matthieu Gonet
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  93 min
  Nb Dvd  1
   
   
Vincent, 18 ans, se fait larguer par Elina. C’est son premier amour, c’est la fin du monde ! Ses parents décident donc de prendre les choses en main et vont tout tenter pour lui faire oublier cette fille : il devra les suivre dans une cure de désintoxication amoureuse dont ils vont imaginer le programme…

Difficile à 18 ans, de faire face à un chagrin d’amour. Mais c’est encore plus difficile pour les parents de pouvoir faire face à son enfant en pleine détresse amoureuse. Sur cette simple réflexion, Romain Protat, qui avait déjà signé le scénario de « Adopte un veuf », signe un scénario assez conventionnel finalement, mais qui a toutefois l’intérêt d’accumuler des scènes particulièrement drôles dans laquelle les parents tentent d’abord la méthode du rejet total de l’amoureuse, et s’enfonce petit à petit dans une sorte de surenchère de celui qui trouvera le moyen de sortir leur fils de sa dépression post-rupture. Mais là ou le scénario prend le contre-pied du spectateur, c’est qu’il arrive également à utiliser la rupture amoureuse de l’enfant pour rappeler aux parents qu’ils se sont enfermés dans une sorte de monotonie habituelle dans laquelle il est bien difficile de pouvoir surprendre l’autre.

Et si le scénario de Romain Protat, ne vient pas bousculer le genre, la mise en scène de Frédéric Forestier est suffisamment efficace pour pouvoir donner un rythme et un sens à l’ensemble. Sans faire dans l’extraordinaire, le réalisateur parvient à garder un certain rythme et à diriger ses acteurs d’une main de fer qui lui permet ainsi d’obtenir les meilleures compositions possibles. Et même si parfois le film a tendance à faire dans la facilité, le réalisateur parvient toutefois à ne pas faire dans l’humour bas de gamme, et rentre élégamment dans le cadre de la comédie sentimentale dans laquelle les parents ont bien du mal à trouver les réponses à leur enfant.

Dans le rôle des parents Isabelle Nanty (Asterix et Obelix : Mission Cléopatre) et Pierre-François Martin Laval (Profs), semblent s’amuser comme des petits fous, et forment un couple à l’écran parfaitement cohérent, qui ne manque ni de charme, ni de charisme pour pouvoir nous faire accepter le postulat de départ de parents finalement assez cool, un brin bobos, très attachés à leur enfant qui sont prêts à toutes les transgressions pour pouvoir l’aider à sortir de son chagrin d’amour. Face à eux Thomas Solivérès, continue son parcours d’adolescent malmené, qu’il entretient depuis un certain nombre d’années notamment dans son rôle du plumeau dans « Intouchable ».

En conclusion si « Mon Poussin » n’est pas la comédie qui va révolutionner le genre, elle a au moins le mérite de se porter sur un scénario intelligent, qui ne va pas forcément faire systématiquement dans la facilité mais qui va au contraire, mettre en parallèle la vie amoureuse naissante de l’enfant face à la vie amoureuse des parents qui se sont, sans s’en rendre compte, enfermé dans une espèce de routine, en se tournant majoritairement sur le destin de leur garçon. Une comédie à regarder sans se poser de questions, et qui nous fait passer un agréable moment.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Même chose que pour la comédie, le support ne vient pas révolutionner le genre, mais il offre une image d’excellente qualité avec un grain quasiment inexistant, des couleurs parfaitement bien dosées et des contrastes qui viennent donner une certaine profondeur à l’ensemble.

Le Son
 
La piste Dolby digitale 5.1, vient offrir à la comédie « Mon Poussin » un environnement sonore parfaitement bien dosé, dans lequel les dialogues ne sont pas effacés par rapport à la musique ou par rapport aux effets sonores qui pourraient éventuellement habiller le film. Même constat que pour l’image, sans faire dans l’excellence la piste sonore est à la hauteur de l’attente.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 10 min
  Boitier Amaray
   
   
Côté Bonus est un peu la déception uniquement un bêtisier et des scènes coupées.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage