du même réalisateur
  MR WOLF

dans le même genre
  LA RIVIÈRE DE NOS AMOURS
  LA VENGEANCE AUX DEUX VISAG...
  DUEL AU SOLEIL
  DEAD AGAIN IN TOMBSTONE
  LITTLE BIG MAN
  COW-BOY
  3H10 POUR YUMA
  THE HOMESMAN
  LE BON LA BRUTE ET LE TRUAN...
  LE GRAND SAM

du même éditeur
  DANS LA BRUME
  SLEEPLESS
  MON POUSSIN
  COLOSSAL
  RADIN
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  RÉSISTE : LA COMÉDIE MUSICA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  LOUIS-FERDINAND CÉLINE :"DE...
  THE END


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

Jane got a gun

Titre Original Jane Got a Gun
Genre Western
Pays USA (2016)
Date de sortie mardi 7 juin 2016
Durée 98 Min
Réalisateur Gavin O Connor
Avec Natalie Portman , Joel Edgerton , Ewan Mcgregor, Noah Emmerich, Boyd Holbrook
Producteurs Terry Dougas, Aleen Keshishian, Scott Steindorff, Natalie Portman, Mary Regency Boies, Zach Schiller et Scott LaStaiti
Scénaristes Brian Duffield, Anthony Tambakis et Joel Edgerton
Compositeur Marcello De Francisci et Lisa Gerrard
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Anglais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Tf1 video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  98 min
  Nb Dvd  1
   
   
Jane Hammond est une femme au caractère bien trempé mariée à Bill, l’un des pires bandits de la ville. Lorsque celui-ci se retourne contre son propre clan, les terribles frères Bishop, et qu’il rentre agonisant avec huit balles dans le dos, Jane sait qu’il est maintenant temps pour elle de troquer la robe contre le pantalon et de ressortir son propre pistolet. Le meilleur espoir de Jane n’est autre que son ancien amour Dan Frost, dont la haine envers Bill n’a d’égal que son amour pour Jane.

S’il y a des films dont on peut dire que le destin ne les a pas épargné, « Jane Got A gun » en est l’exemple le plus parfait. D’abord inscrit sur la black liste des meilleurs scénarios, jamais adaptés, puis  victime d’une réalisatrice hors de contrôle qui fut débarquée, mais emporta une partie du casting avec elle. Alors, se succédèrent dans les annonces : Michael Fassbinder qui fut trop occupé sur le tournage de « X-Men », puis Jude Law qui s’est finalement ravisé, ont alors circulé comme noms : Tobey Maguire (Spider-Man), Jake Guillenhaal (Jarehead) ou encore Bradley Cooper (Very Bad Trip) et Jeff Bridges (Iron man). Toutes ces tensions eurent un impact direct sur le tournage et sur la sortie du film qui ne cessa d’être repoussée pour au final subir, en France, de plein fouet l’impact des attentats de Novembre et une promo écourtée.

Porté par un scénario de Brian Duffield (Divergente 2), Anthony Tambakis et Joel Edgerton (Exodus : Gods and Kings)  lui-même, « Jane got a gun » pourrait se définir comme un western féministe, épuré, où rien n’est laissé au hasard pour plonger le spectateur dans une histoire, d’habitude habitée par des hommes, crachant et chevauchant. Cette fois-ci le personnage principal est une femme qui doit protéger son brigand de mari contre ses employeurs bien décidés à le faire passer de vie à trépas. Ne pouvant compter sur son mari gisant vivant mais avec 8 balles dans le corps, elle demande de l’aide à un ancien amour qui ne l’a toujours pas oublié. Intelligemment écrit, le script ne se laisse pas prendre au jeu de la léthargie ou du huit-clos, mais entraîne au contraire le spectateur dans une certaine intimité de la psyché de ces femmes de l’Ouest qui devaient faire avec les moyens du bord et pour certaines compenser l’absence de leurs maris, jusqu’à parfois en perdre la raison. Touchant et jamais dans la caricature, le scénario parvient à explorer la psyché de ses personnages avec une étonnante maitrise, qui nous les rends parfois attachants parfois repoussant.

Avec une mise en scène soignée plus proche de Sergio Léone que de John Ford avec des décors bruts et des environnements après qui font presque tousser tant la poussière et la saleté sont palpables. Gavin O’Connor (Warrior) arrivé en catastrophe pour remplacer la réalisatrice Lynne Ramsay (We need to talk about Kevin) signe là une mise en scène soignée à l’esthétique bouleversante. Porté par une distribution impliquée à l’instar des deux acteurs principaux, le réalisateur tisse une brillante trame qui laisse se lire en deux sens, à la fois féministe et dans le même temps dans la lignée des grands westerns, à l’ambiance très épurée, aux décors sales et aux figurations quasi inexistantes. 

En conclusion, « Jane Got a Gun » est assurément, un film réussit qui brille par une mise en scène précise et minutieuse, dont le réalisateur a su tirer le meilleur profit malgré un démarrage chaotique. Le scénario solide et la distribution brillante font de ce film une véritable réussite.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec une restauration bien pesée et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le film mêlant les flous et les nettetés pour mieux mettre en valeur l’intrigue, l’accent a été mis sur une lumière volontairement en contraste. Le transfert est de toute beauté pour mettre en valeur le travail de l’équipe de la photo qui a voulu faire du film une sorte d’hommage aux films de Sergio Léone et s’éloigner des films de John Ford ou de l’atmosphère trop propre et bien rangé de Disney.

Le Son
 
Une piste DTS5.1 en VO et en VF , totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait par rapport aux effets spéciaux. La musique parfois agressive reste tout de même suffisamment en retrait pour ne pas être trop pénible.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Pas de Bonus !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage