du même réalisateur
  NORMAN GRANZÍ JAZZ IN MONTR...
  NORMAN GRANZÍ JAZZ IN MONTR...

dans le même genre
  JAMIROQUAI : LIVE AT MONTRE...
  CELEBRATING THE MUSIC OF WE...
  PRINCE LIVE AT THE ALADDIN ...
  LEE RITENOUR & DAVE GRUSIN ...
  STEPS AHEAD "LIVE IN TOKYO"...
  HERBIE HANCOCK FUTURE2FUTUR...
  JAMIROQUAI "LIVE IN VERONA"

du même éditeur
  ZZ TOP : THAT LITTLE OL' BA...
  TAKE THAT ODYSSEY GREATEST ...
  ERIC CLAPTON : LIFE IN 12 B...
  THE ROLLING STONES : BRIDGE...
  BLUE NOTE RECORDS : BEYOND ...
  THE CURE : CURAETION 25 - A...
  SLASH FEATURING MYLES KENNE...
  JOHN LENNON & YOKO ONO : AB...
  QUEEN + BÉJART - BALLET FOR...
  THE ROLLING STONES : BRIDGE...


Dernières Actus
  DISPARITION D'ENNIO MORRICO...
  DVDCRITIQUES LIVE #14 : JOU...
  JEU LITTLE TOWN
  JEU THE CREW
  DISPARITION DU RÉALISATEUR ...
  DISPARITION DE IAN HOLM
  "IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'E...
  PREMIERS AMPLIFICATEURS AV ...

Norman Granzí Jazz In Montreux : Ella Fitzgerald and Count Basie Orchestra

Genre Jazz Funk
Pays Suisse (1979)
Date de sortie mardi 28 septembre 2004
Durée 75 Min
Réalisateur Norman Granz
Avec Ella Fitzgerald, Count Basie
Producteurs Jean-Marc Bel
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Eagle Vision
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  75 min
  Nb Dvd  1
   
   

Norman Granz et le festival de Montreux

Norman Granz n’est pas un musicien de Jazz, mais un amoureux de cette musique à laquelle il s’intéresse dés 1937. En 1942 il supervise une séance d’enregistrement avec Nat King Cole, Lester Young et Red Callender et contribue dés 1944 à la popularisation de cette musique en fondant les concerts « Jazz at the Philharmonic », qui favorise l’improvisation.

Il cherchera toujours à confronter les talents en réunissant les plus grands musiciens de jazz sur la même scène et fera publier en disque ces concerts exceptionnels. En 1946 il crée la marque Clef, puis Verve, Norgran et enfin Pablo (1973-1986). Norman Granz jouera également un rôle dans la fin de la ségrégation des noirs aux Etats-Unis en bannissant toute barrière raciale dans ses concerts. Il participe enfin à l’exportation du jazz en organisant de nombreuses tournées dans le monde entier. Cela lui permettra de rencontrer des artistes étrangers et de devenir l’impresario d’Yves Montant aux Etats-Unis.

Sur la fin de sa vie il se retire en Suisse où il participe à l’organisation du festival de jazz de Montreux, sur les bords du lac Léman. Ce sont les concerts de cette époque que l’éditeur Eagle Vision nous propose désormais en DVD.

Ella & Basie : « The Perfect Match »

Ella Fitzgerald est née en 1918 à New Port, en Virginie. Après la disparition de son père, elle s’installe avec sa tante près de New York. Adolescente elle fréquente beaucoup Harlem et montre une grande passion pour le jazz et d’autres styles musicaux. Elle apprend à déchiffrer la musique par elle-même et rêve de devenir danseuse de claquette. En 1934 elle gagne le premier prix d’un concours combinant danse et chant. Peu de temps après, elle est repérée par le batteur Check Webb qui l’engage dans son orchestre.
Elle en devient la vedette et enregistre ses premiers disques. A la mort de Webb, en 1939, elle se lance dans une carrière solo et participe aux concerte « Jazz at the Philarmonic » où elle rencontre Norman Granz qui devient son impresario. De 1956 à 1964, ils vont enregistrer les « Song Books », qui reprennent de chansons populaires américaines. Le succès est foudroyant ! Ella va ensuite chanter avec les plus grands orchestres de jazz dans le monde entier. Elle décède à 79 ans des suites de son diabète.

William « Count » Basie est né en 1904. Pianiste, organiste, et surtout chef d'orchestre américain, il a incarné le jazz du Sud-Ouest : décontraction et swing absolus. Né dans le New Jersey en 1904, mais élevé à Kansas City, il atteint la célébrité en prenant les rênes de l'orchestre de Benny Moten en 1935.  Son célèbre orchestre a ensuite enchaîné les succés, passant d’un jazz très improvisé à des compositions plus structurées mais plus convenues. Count Basie est mort en 1984 à Hollywood.

Les morceaux

1. After you've gone
2. B & E
3. Dindi
4. Fine and Mellow
5. Flying home
6. Honeysuckle rose
7. I don't stand a ghost of a chance with You
8. I've got a crush on you
9. Make me rainbows
10. Please don't talk about me when I'm gone
11. Round Midnight
12. Some Other Spring
13. St Louis blues
14. Sweet Georgia Brown
15. You've changed

Critique subjective

Pour ce concert exceptionnel de Montreux en 1979, Ella Fitzgerald est en pleine forme. Malgré un corps que l’on sent touché par la maladie, elle déborde d’énergie et démontre que sa voix est un véritable instrument, parfaitement rodé et maîtrisé. Du Scat au swing en passant par les mélodies douces et mélancoliques, Ella nous enchante. Elle est parfaitement accompagnée par l’orchestre de Count Basie qui joue un jazz fluide, tout en douceur et parfaitement en phase avec  « la grande dame du Jazz ». Ce DVD de grande qualité sonore enchantera les amateurs d’un jazz « swing » et de belles voix.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   

Pour ce genre de spectacle, l’image est sans doute un petit plus sympathique mais reste assez accessoire. Le Jazz est une musique qui s’écoute plus qu’on ne regarde les musiciens. L’image est de qualité assez médiocre, avec des couleurs qui bavent un peu, quelques tâches et rayures et un certain manque de définition. On ne note toutefois pas de problème de compression. Il est toutefois regrettable que les cameramen se soient un peu trop souvent placés de façon à filmer les spots de la scène plutôt que les musiciens !


Le Son
 

Le DVD nous propose trois pistes sonores : PCM stéréo, DTS 5.1 et Dolby Digital 5.1.

La piste en PCM, avec un débit de 1500 kbs donne une excellente définition à la musique, avec une précision supérieure à ce qu’on pourrait obtenir avec un CD-Audio. L’équilibre tonal y est parfait et la spatialisation très bien restituée. La piste DTS plein débit conserve cette très bonne dynamique en y ajoutant un soupçon de volume qui permet de donner vraiment l’impression qu’on est dans la salle de spectacle. L’éditeur a choisi de ne pas forcer sur le remixage et les enceintes surround sont donc très peu sollicitées. Le résultat est remarquable, mais ne vous attendez pas à être « sur » la scène comme dans le DVD du concert de Diana Krall, qui reste une référence en concert de jazz sur DVD.

En dolby Digital 5.1, le manque de définition dans les hautes fréquences va parfois jusqu’à masquer la danse des balais sur la batterie. Les basses sont plus présentes que les hautes fréquences, ce qui nuit grandement aux voix et à la plupart des instruments. Cette piste est à éviter et il vaut mieux choisir la piste en PCM si vous n’avez pas de décodeur DTS sur votre amplificateur.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 10 min
  Boitier Amaray
   
   

En plus d’un chapitrage des musiques et de menus animés et sonorisés, l’éditeur Eagle Vision nous propose une présentation de Norman Granz par Nat Hentoff  (en VOST), une galerie de portraits peints par David Stone Martin et des photographies de musiciens à Montreux prises par George Brunschweig. Le concert est également introduit par Nat Hentoff (en VOST) qui nous présente les musiciens.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage