dans le même genre
  COCO
  LE MONDE SECRET DES ÉMOJIS
  CAPITAINE SUPERSLIP
  LES AS DE LA JUNGLE
  MOI MOCHE ET MÉCHANT 3
  IL ÉTAIT UNE FOIS... LA VIE
  LES SCHTROUMPFS ET LE VILLA...
  BABY BOSS
  TOUS EN SCÈNE
  VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT ...

du même éditeur
  SKYSCRAPER
  THE EXPANSE : SAISON 2
  AMERICAN NIGHTMARE 4 : LES ...
  MAMA MIA! HERE WE GO AGAIN
  JURASSIC WORLD : FALLEN KIN...
  CHICAGO MED : SAISON 2
  BROOKLIN NINE-NINE : SAISON...
  BULL : SAISON 1
  BESIDE BOWIE : THE MICK RON...
  LADY BIRD


Dernières Actus
  LE GRINCH AU GRAND REX AVEC...
  CHARMED SAISON 1 REMASTERIS...
  MAC GYVER SAISON 1 REMASTER...
  SHOOTER SAISON 2 EN COFFRET...
  COFFRET DVD INTÉGRALE COLLE...
  LE GRAND LIVRE DES TECHNIQU...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES DE...
  LE RÉCIT DANS LES SÉRIES PO...

Barbie : Mariposa

Genre Animation
Pays USA (2008)
Date de sortie mardi 26 février 2008
Durée 75 Min
Réalisateur Conrad Helten
Avec Chiara Zanni, Tabitha St Germain, Kathleen Barr, Erin Mathews
Producteurs Luke Carroll et Tiffany J.Shuttleworth
Scénaristes Elise Allen
Compositeur Eric Colvin
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Italien
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Non
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  75 min
  Nb Dvd  1
   
   

Rencontrez Mariposa, une jolie fée papillon, qui rêve de savoir ce qui se passe en dehors des frontières de son pays de Flottauvent. Ce monde est protégé par les lumières magiques de la reine, mais quand celle-ci est empoisonnée par la sorcière Henna, les lueurs protectrices s’éteignent les unes après les autres.

Bon autant le dire, cette nouvelle aventure de Barbie signe la fin définitive de l’imagination des scénaristes de la série d’animation. Dans ce dernier opus tout y est recyclé, rien de neuf. Les trames se suivent et se ressemblent inlassablement. Ainsi Barbie est une fée papillon qui vit dans un monde idyllique, où tout sent bon la rosée du matin, et où le sourire et le plaisir sont les quotidiens de ces habitants. Pourtant le mal rôde aux frontières de ce monde papillonesque, car des monstres forcément bêtes et méchants, attendent la moindre occasion pour faire un festin. De la trahison de l’une d’entre elle avide de pouvoir, naîtra le danger et le chaos. Jusqu’à ce qu’une petite fée appelée Mariposa entreprenne un voyage autant initiatique que courageux. Voilà en quelques mots le résumé complet de cette histoire qui ressemble en tout point à « Fairytopia », à « Mermaidia » et autres aventures de fées de l’écurie Barbie.

Alors on pourra toujours arguer que ce dessin animé s’adresse aux plus petits, et qu’à ce titre l’histoire se doit d’être plus proche des frères Grimm que des théories de Kant. Mais les frères Grimm possédaient un univers hautement plus développé et plus nuancé que là. Dans ce cas présent les personnages sont aussi lisses qu’une toile ciré et aussi prévisible que le passage d’un train : La méchante (puisque c’est toujours une méchante) est jalouse de la reine et du bonheur des copines de Barbie, elle est toujours entourée de monstres idiots et pas beaux. La gentille, est toujours affublé d’une créature aussi idiote que les méchants, mais gentille, alors ça va ! Mais ce qui fait vraiment que la gentille est gentille, c’est qu’elle est forte et courageuse, qu’elle a pas peur de répondre à la méchante, et que c’est toujours elle qui est choisi par l’oracle quand il le demande. Et puis surtout elle a les mêmes réflexions philosophiques qu’Eve Angeli, ce n’est pas peu dire !

Alors bien sur, on peut parler de qualité dans les graphismes, de couleurs particulièrement recherchées, mais ce qui intéresse les bambins cela reste encore l’histoire en priorité. Et là, on peut quand même parler d’un ratage complet.

En conclusion, il est peut-être temps pour Universal, de renouveler le genre de sa poupée fétiche en animation. Car à force de reprendre les mêmes ficelles, souvent liées aux inévitables produits dérivés, on finit toujours par lasser. Et comme s’accordent à dire tous les grands animateurs de ce monde : Pour créer un film d’animation de qualité, il faut garder une âme d’enfant, c’est elle qui guide le crayon. Pour le reste c’est à voir... après !



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.35:1
   
   
Une image forcément de qualité, qui souffre quand même parfois de ce goût démesuré, qu’ont les concepteurs de cette série d’animation, de nous imposer des couleurs brillantes et pastels tellement poussées qu’elles finissent par saturer. A revoir donc !

Le Son
 
Ni trop agressif (sauf pendant les insupportables chansons), ni trop douce,  la piste 5.1 s’avère d’une redoutable efficacité particulièrement dans la douceur véhiculé par l’histoire. Une bonne note donc car finalement cela offre un véritable plaisir pour les oreilles (Enfin sauf quand ça chante ou quand Barbie Parle, mais pour le reste ça va !)

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 10 min
  Boitier Amaray
   
   
Idem que pour le film lui-même, rien de neuf dans les bonus : Un jeu aussi bas de plafond que le film et rien de plus. Pas de quoi s’émerveiller !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage