dans le même genre
  THE BATTERY
  FOLLOWING : SAISON 1
  INFECTION
  PARANORMAL ACTIVITIES : THE...
  CARRIE LA VENGEANCE
  CHEAP THRILLS
  SKULL
  INSIDIOUS : CHAPITRE 2
  MESSE NOIRE
  CONJURING : LES DOSSIERS WA...

du même éditeur
  LE ROYAUME DE SANG
  GRIZZLY
  MASKS
  LA BATAILLE DE VARSOVIE (BL...
  ANGOISSE
  ANGOISSE
  LE CHINOIS
  CANNIBAL HOLOCAUST
  ELLE, LA CENDRILLON DES TEM...


Dernières Actus
  COFFRET STEVEN SPIELBERG : ...
  HUNGER GAMES LA RÉVOLTE : P...
  HUNGER GAMES LA RÉVOLTE - P...
  MYTF1VOD : DE NOUVELLE SÉRI...
  SI JE RESTE : UN CONCOURS T...
  HANNIBAL SAISON 2 EN COFFRE...
  EDGE OF TOMORROW : DÉTAILS ...
  L'INTÉGRALE DE LA SÉRIE LES...
 
Rabies
Titre Original Kalevet
Genre Horreur
Pays Israël (2010)
Date de sortie mercredi 2 janvier 2013
Durée 90 Min
Réalisateur Aharon Keshales
Avec Lior Ashkenazi, Danny Geva, Ania Bukstein, Yael Grobglas
Producteurs Tami Leon
Scénaristes Aharon Keshales, Navot Papushado
Compositeur Haim Frank Ilfman
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Yiddish
Non
Non
Non

Le Film Critique de Julien Sabatier
  Editeur   FILMEDIA
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  90 min
  Nb Dvd  1
   
   

L’histoire :

Perdus sur une route en bordure d’un parc national, des jeunes gens tombent sur un homme qui les implore de l’aider à libérer sa sœur, coincée dans une sorte de piège.

Critique subjective :

Sorti en 2010, Rabies est le premier long-métrage d’Aharon Keshales et Navot Papushado, un duo qui en assure l’écriture, la réalisation et le montage. A noter que le titre revêt un intérêt particulier pour les historiens du cinéma puisqu’il s’agit là du tout premier film horrifique israélien.

A la croisée des genres, Rabies mélange horreur (le slasher n’est pas loin), drame et film choral (avec une sensibilité évoquant Lantana et La nuit des tournesols). En résulte un ton particulier et … plutôt original. Si la forme, correcte au vu des contraintes du projet (un budget de 100 000 dollars et un tournage de 19 jours), ne brille pas particulièrement, le film affiche en revanche une belle qualité d’écriture. Prenant soin de ne pas sombrer dans certains travers du genre horrifique, Keshales et Papushado mettent un point d’honneur à ficeler une intrigue imprévisible. Jouant sur les concours de circonstances, les réactions en chaîne, les quiproquos et l’inversion des valeurs, le film possède une mécanique narrative qui surprend régulièrement. L’effet est rafraîchissant. Toujours dans une optique de renversement des poncifs de l’horreur, les auteurs s’attachent aussi à donner une certaine épaisseur aux personnages (avec une alternance intéressante entre humanisation et déshumanisation). Là encore, le résultat s’avère payant.

Verdict :

Nous rappelant avec force que l’horreur est humaine, Rabies s’impose comme une première œuvre prometteuse.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image de facture correcte. Sans faire preuve d’un panache exceptionnel, les visuels s’avèrent néanmoins précis et affichent une colorimétrie fidèle aux choix artistiques des deux réalisateurs. Même constat du côté de l’encodage avec une compression qui sait rester relativement discrète en toutes circonstances.



Le Son
 

Des pistes 5.1 qui tiennent la route. En version originale comme en version française, la restitution est puissante, dynamique et bien répartie. On déplorera juste un léger manque de précision (ça manque un peu de détails) mais rien de rédhibitoire. Version originale à privilégier.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Aucun supplément.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage