dans le même genre
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...

du même éditeur
  PARIS HIP HOP 2007 - 2DVD
  MIXTAPE
  PARIS HIP HOP 2006 - LIVE À...
  STREET LIVE MAG 2 "LA RUE E...
  STREET LIVE MAG "LA RUE EN ...
  LA VÉRITABLE HISTOIRE DE NO...
  ULTIM-8 BATTLE VOL. 1
  TRES CORONAS " NUESTRA COS...
  LA MAISON
  STREET LIVE 3


Dernières Actus
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...

Dishonored 2

Genre Jeux Vidéo
Pays FR (2016)
Date de sortie vendredi 11 novembre 2016
Durée 999 Min
Plateforme Xbox One
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Jeu Critique de Pierre Dubarry
  Editeur   2good
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Après avoir marqué les esprits en 2012, les studios Lyonnais d'Arkane remettent une seconde fois le couvert pour le plus grand plaisir des fans du jeu original. Plus ambitieux que son aîné, mais avec une volonté d'ouverture plus marquée, ce Dishonored 2 possède-t-il les armes pour devenir le nouveau roi du genre action-infiltration ?

Dans la continuité de l'épisode fondateur, qui nous proposait de mettre à jour la conspiration ayant conduit à la disparition de l'Impératrice Jessamine Kaldwin et l'enlèvement de sa fille, l'action de Dishonored 2 se déroule quinze ans plus tard. L'occasion de retrouver la jeune Impératrice Emily Kaldwin, accompagnée de Corvo qui endosse désormais le rôle de père et à titre plus officiel, de Protecteur Royal. Une fois passé le tutoriel, l'histoire débute par un nouveau coup d’État lors de la cérémonie de commémoration de la mort de Jessamine Kaldwin, coorganisé par la mystérieuse Delilah, sœur présumée de l'ancienne Impératrice, et Luca Abele, Duc de Serkonos.

Un évènement qui conduira le joueur à choisir le personnage qu'il souhaite incarner : Corvo Attano que l'on incarnait déjà dans Dishonored, ou Emily l'Impératrice déchue. Chaque personnage possède évidemment ses propres spécificités, toutefois, pour ceux qui ont déjà écumé les rues de Dunwall dans le premier volet, le choix d'Emily s'impose de lui-même pour profiter de nouvelles capacités et pouvoirs surnaturels pour ceux qui auront succombé à l'Outsider.

Une histoire de Chaos

Reprenant les bases de son prédécesseur, le titre propose différents moyens d'atteindre un seul et même objectif. Si les férus d'action opteront pour une approche frontale, les plus patients pourront au contraire choisir la voie de l'infiltration. Une caractéristique renforcée par le caractère bien plus ouvert des niveaux parcourus, couplé à un level-design tout bonnement exemplaire, voire prodigieux pour certains à l'instar du labyrinthique Manoir Mécanique du Docteur Jindosh.

Si le jeu reste relativement permissif dans les niveaux de difficulté intermédiaires, le challenge s'avère bien plus relevé à partir du mode Difficile. L'intelligence artificielle est particulièrement cohérente, les gardes et autres ennemis (robots mécaniques, sorcières, voleurs…) ont désormais une ouïe plus fine, la capacité de déceler plus rapidement votre présence à longue distance, mais également de mettre en place des embuscades. Il faut rajouter à cela que les PNJ, désormais plus nombreux, n'hésiteront pas une seconde à donner l'alerte s'ils vous voient effectuer une action répréhensible.

À la manière de l'épisode original, chaque action aura une répercussion sur le monde environnant et la suite de l'aventure, à court terme tout d'abord avec la prolifération des mouches de sang dans les différents niveaux parcourus pour ceux qui auront par exemple préféré faire passer leurs assaillants de vie à trépas, alors qu'elles se feront au contraire plus rares avec des attaques non létales, comme à plus long terme avec un impact direct sur la fin du jeu. La jauge de Chaos fait évidemment son retour allant de faible (infiltration) à élevé (action), on notera d'ailleurs que le système gagne un peu plus en souplesse.

Pour arriver à leurs fins, Emily et Corvo disposent d'un arsenal particulièrement complet allant de l'épée au pistolet, en passant par les grenades et les spirales. L'arbalète demeure l'arme le plus intéressante, celle-ci propose à la fois des munitions létales et non létales. Les armes pourront bien entendu être améliorées en dépassant des crédits auprès des boutiques clandestines. En parallèle de cela, les deux protagonistes disposent de pouvoirs qu'il sera possible d'améliorer en récoltant les Runes disséminées un peu partout dans le jeu, sans oublier les Charmes d'os qui viendront renforcer les capacités du personnage.

Conclusion :

Plus généreuse et aboutie, sans forcément autant marquer les esprits que l'opus fondateur qui avait posé les bases d'une licence désormais incontournable dans le genre action-infiltration, Dishonored 2 est une suite maîtrisée de bout en bout, et accessoirement en faisant jouer notre fibre chauvine, une démonstration du savoir-faire des studios français. Incontestablement l'un des meilleurs jeux 2016. Un incontournable, l'attente jusqu'au troisième épisode s'annonce déjà interminable...

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Basé sur le nouveau moteur Void Engine, version remaniée de l'ID Tech récemment utilisé sur Doom, le titre est graphiquement convaincant mais n'évite pas pour autant quelques petites déconvenues, notamment sur cette version Xbox One avec un flou gaussien parfois un peu trop prononcé et quelques chutes de framerate. La direction artistique est en revanche vierge du moindre reproche, mention spéciale au level-design bien plus varié que l'oeuvre originale. La construction et l'ouverture du terrain de jeu permet d'apporter d'apporter davantage de variétés dans la manière de parcourir les niveaux.

Le Son
 
Auréolé d'une belle bande-son qui ne manquera pas de rappeler certaines tonalités de la BO de la série Sherlock, en raison de l'omniprésence du clavecin, le sound-design reste relativement classique dans son approche. Les surrounds sont peu mises à contribution si ce n'est pour distiller certains effets d'ambiance et la musique, le mixage privilégie essentiellement la scène frontale. La qualité des doublages français est également à noter, l'occasion de retrouver les doubleurs de Corvo et Sokolov, la version anglaise reste toutefois globalement plus inspirée et convaincante sur certains personnages

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Entre ceux qui choisiront de recommencer l'aventure en incarnant Corvo ou Emily, ou de varier les plaisirs en changeant d'approche (action ou infiltration), la rejouabilité de Dishonored 2 est maximale. Une durée de vie encore plus conséquente pour les collectionneurs qui tenteront de récolter l'ensemble des tableaux, plans, runes et charmes d'os disséminés aux quatres coins de Dunwall et Karnacas

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage