dans le même genre
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II
  F1 2018 (4K HDR)
  NIER : AUTOMATA
  SCRIBBLENAUTS SHOWDOWN
  FAR CRY 5
  KINGDOM COME : DELIVERANCE
  DRAGON BALL FIGHTER Z
  STAR WARS BATTLEFRONT 2 (4K...

du même éditeur
  CARNIVAL FÊTE FORAINE
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DRAGON QUEST BUILDER
  LEGO MARVEL SUPER HEROES 2 ...
  POKEMON ULTRA LUNE
  L'INFERNAL PROGRAMME D'ENTR...
  SUPER MARIO ODYSSEY
  YO-KAI WATCH 2 : SPECTRES P...
  MARIO & LUIGI SUPERSTAR SAG...
  L'AVENTURE LAYTON : KATRIEL...


Dernières Actus
  SORTIE DVD BILLIONS SAISON ...
  FUTUROSCOPE 2018 : SENSATIO...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE GRINCH AU GRAND REX AVEC...
  CHARMED SAISON 1 REMASTERIS...
  MAC GYVER SAISON 1 REMASTER...

Pokemon Let's Go Pikachu (Switch)

Genre Jeux Vidéo
Pays JAP (2018)
Date de sortie dimanche 25 novembre 2018
Durée 999 Min
Plateforme Wii U
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Musique
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Simon Volant
  Editeur   Nintendo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Pokémon Let’s Go, Pikachu ! (par notre spécialiste Charlotte)

Un petit retour aux sources avec ce jeu se concentrant sur la toute première génération de Pokémon. Le scénario, basé sur celui de Pokémon Jaune, nous fait redécouvrir la région de Kanto, plus belle que jamais avec des graphismes entièrement refaits.

Après une cinématique adorable, on débute notre voyage dans le petit village de Bourg Palette. On fait alors la rencontre d’un petit Pikachu (ou Evoli si vous êtes sur la version de ce dernier) fort agité et semblant particulièrement vouloir devenir notre compagnon de voyage. On découvre ainsi le système de combat contre les Pokémon sauvages... inexistant. En effet, on ne peut pas leur lancer d’attaques à la figure, seulement des baies et des pokéballs, le tout dans une interface à la Pokémon Go. À ce propos, le jeu sur console et le jeu sur smartphone sont censés se compléter, mais nous n’avons pas pu lier les comptes, sûrement un bug temporaire. L’ancien système de combat des anciens jeux reste tout de même présent, mais uniquement contre les dresseurs. Autre petit changement de gameplay, adieu les PC des centres Pokémon pour modifier notre équipe ! Dans ce jeu, on peut directement accéder aux boîtes Pokémon depuis notre sac. Un gain de temps indéniable ! Dernière nouveauté, mais pas des moindres, le mode multijoueur. Deux dresseurs, deux fois plus de chances d’attraper un Pokémon sauvage, deux fois plus de chances de vaincre un dresseur solitaire, le tout sans achat supplémentaire si vous êtes en local. En effet, une manette équivaut à un JoyCon et comme la Switch est vendue avec deux JoyCons... Un véritable petit plus qui change du « deux joueurs, deux DS, deux cartouches » habituel.

L’aventure en elle même est assez banale, mais reste agréable à vivre, notamment grâce aux nombreuses petites cinématiques qui peuplent le jeu. Quelques références et détails ici et là nous offrent des petits sourires en coin, comme lorsqu’on remarque qu’un certain camion est toujours présent... et qu’il ne nous offre toujours pas de Mew.

Nous avons parlé du scénario, du gameplay, parlons à présent des graphismes et des musiques. Ces dernières, bien que légèrement remixées, sont toujours les mêmes musiques enfantines qui restent dans la tête. Est-ce bien, est-ce mal ? Eh bien pour cela, c’est à vous de le dire, en fonction de votre amour profond de la licence ou si vous vous lancez tout juste dedans.

Les graphismes ont, comme dit précédemment, été entièrement refaits. Adieu les pixels, bonjour les courbes de la modélisation 3D ! Une attention toute particulière a été portée aux expressions des personnages, rendant ainsi de simples dresseurs attachants. De plus, les cinématiques ont également été réfléchies dans les moindres détails pour retranscrire les personnalités des personnages et même des Pokémon ! À noter que les Pokémons gardent leurs icônes en pixels dans le Pokédex !

Note : L'édition Evoli change le Pokémon de départ et la distribution des pokémons que l'on peut découvrir durant le jeu. L'histoire ne change pas. Les échanges en lignes ou via l'application smartphone devraient permettre de compiler l'ensemble du Pokédex avec une seule version du jeu.

Conclusion :

Un nouveau jeu qui n’est en fait qu’un remake très bien réalisé de la première génération pour nous permettre d’en redécouvrir les créatures et les personnages. Les quelques changements apportés rendent tout de même le jeu unique et agréable à jouer, sans trop de redondances. Parfait pour continuer les jeux Pokémon ou pour découvrir la licence !

Bonus :

Avec ce jeu, une nouvelle manette a été mise en vente, la Pokéball Plus. Elle permet de récupérer un Pokémon de notre partie et de le transporter avec nous. Mais il s’agit également du seul moyen pour obtenir le Pokémon légendaire Mew et cette option est à usage unique. Si vous supprimez votre partie alors que vous y aviez envoyé Mew, vous devrez racheter une Pokéball Plus pour l’obtenir à nouveau dans votre prochaine partie. Et quand on voit le prix de l’objet, mieux vaut y réfléchir à deux fois !

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Les graphismes sont clairement optimisés pour un affichage sur l'écran intégré de la Switch. Si, sur grand écran, les graphismes sont très fins, les objets et personnages sont très gros. On a une vision du monde Pokémon très haute définition des précédentes éditions pour console portable.

Le Son
 
Musiques d'excellente qualité mais aussi assez répétitive.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Aucun (Téléchargement)
   
   
Avec ce jeu, une nouvelle manette a été mise en vente, la Pokéball Plus. Elle permet de récupérer un Pokémon de notre partie et de le transporter avec nous. Mais il s’agit également du seul moyen pour obtenir le Pokémon légendaire Mew et cette option est à usage unique. Si vous supprimez votre partie alors que vous y aviez envoyé Mew, vous devrez racheter une Pokéball Plus pour l’obtenir à nouveau dans votre prochaine partie. Et quand on voit le prix de l’objet, mieux vaut y réfléchir à deux fois !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage