dans le même genre
  ARCTIC
  UN SAC DE BILLES
  LA MULE
  THE HATE U GIVE (LA HAINE Q...
  CREED II
  L'EQUIPAGE
  PATRICK MELROSE
  UNE AFFAIRE DE FAMILLE
  CAPHARNAÜM
  L'AMIE PRODIGIEUSE

du même éditeur
  LES TOMBEAUX SANS NOMS
  LES ÂMES MORTES
  MEURTRES À SANDHAMN
  WALT DISNEY L'ENCHANTEUR
  ODYSSEUS
  LES CONTES DE LA FERME + L’...
  LE VILAIN PETIT CANARD
  LE ROI LEAR
  LE DESSOUS DES CARTES :MOND...
  THAT'S POKER


Dernières Actus
  LE CHANTEUR SUD AFRICAIN JO...
  DISNEY DÉVOILE LA BANDE ANN...
  LE FESTIVAL "VAL DE ROCK" E...
  TRÈS COURT INTERNATIONAL FI...
  PREMIÈRE IMAGE DE "WEST SID...
  GLADIATEUR 2 EST CONFIRMÉ
  LE RÉALISATEUR FRANCO ZEFFI...
  RALPH 2.0 EN DVD ET BLU-RAY

Senses

Titre Original Happî Awâ
Genre Drame
Pays Jap (2018)
Date de sortie mercredi 22 mai 2019
Durée 360 Min
Réalisateur Ryusuke Hamaguchi
Avec Sachie Tanaka, Hazuki Kikuchi, Maiko Mihara, Rira Kawamura
Producteurs Satoshi Takata, Hideyuki Okamoto et Tadashi Nohara
Scénaristes Rusuke Hamaguchi, et Hatano Kobo
Compositeur Umitaro Abe
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Japonais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Arte Video
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  360 min
  Nb Dvd  1
   
   
A Kobe, au Japon, quatre femmes partagent une amitié sans faille. Du moins le croient-elles : quand l’une d’elles disparaît du jour au lendemain, l’équilibre du groupe vacille. Chacune ouvre alors les yeux sur sa propre vie et comprend qu’il est temps d'écouter ses émotions et celles des autres…

Le cinéma asiatique ne cesse de nous surprendre et particulièrement ce film « Senses » du réalisateur Ryusuke Hamaguchi, qui avait déjà signé un film somme de 4h15 : « Intimacies ». Avec ce nouveau film, le maître nous plonge dans une expérience de 5h12, présentée en 5 parties et dans lesquelles quatre femmes voient leurs vies et leur amitié bouleversée par la disparition de l’une d’entre elle. Très loin des codes habituels de narration, Hamaguchi prend son temps ne s’enferme pas dans un espace restreint pour construire son histoire et surtout ne s’impose aucune barrière qui ne pourraient que nuire à son rythme ou à la compréhension du spectateur.

Car il faut bien le préciser, le réalisateur prend son temps, il permet ainsi au spectateur de mieux s’imprégner des personnalités des différents personnages, comprendre comment elles fonctionnent, ce qui les guides et les unies et ce qui les rend aussi fragile face à ce qui les attend. Et c’est une excellente idée, car, même si le film est présenté en 4 parties pour ne pas trop épuiser le spectateur, la mise en scène précise et minutieuse, à l’image d’un travail d’orfèvre, fonctionne, on se passionne pour ces femmes, nous les voyons évoluer, partager leurs doutes, leurs rires et leurs confidences, pour mieux ensuite déconstruire un mécanisme bien difficile à expliquer.

Et pour pousser au maximum l’expérience, pour que cette sensation de proximité soit encore plus touchante, le réalisateur n’a fait appel qu’à des actrices non professionnelles, toutes issues d’un atelier d’improvisation. Un choix payant puisque le quatuor fonctionne sur cette spontanéité des répliques, des positionnements et des gestuelles non préparées qui apportent toute cette fraîcheur et cette liberté de ton qui rendent ce film captivant et jamais pesant malgré sa longueur. Avec un naturel renversant, las actrices habitent leurs personnages et leur donnent toute cette profondeur et cette naïveté qui rendent les êtres si uniques dans une multitude.

En conclusion, « Senses » est un film d’une longueur surprenante : 5h17, mais qui n’est jamais pesant et permet au spectateur d’explorer les mécanismes sentimentaux de l’amitié et du drame. Présenté en 5 parties, le film se révèle captivant et la mise en scène de Ryusuke Hamaguchi se veut d’une précision pour mieux construire et déconstruire toute cette valse de sentiments et de liberté. 


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Le film bénéficie d’un support de qualité qui met valeur tout le travail de mise en éclairage et de mise en scène. Du coup le travail minutieux et précis de son chef opérateur Yoshio Kitagawa, les plans choisit par le réalisateur ressortent avec plus de brillance et de précision. Kobé y apparait dans toutes ses nuances et dans toutes ses paradoxes. Il y a de la poésie dans les paysages de la campagne japonaise et cela vient appuyer le propos du réalisateur.

Le Son
 
Le film est disponible étonnement en Dolby Digitale 2.0, en VO. Malgré tout l’ensemble ne manque pourtant pas d’intérêt, même si effectivement cela ne permet pas une plongée plus précise dans la beauté renversante de ce film qui joue tout de même beaucoup sur les ambiances. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 36 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of passionnant qui revient sur toutes les faces de fabrication du film, et particulièrement sur la préparation, à travers les ateliers organisés par le réalisateur. 

Puis un livret de 28 Pages.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage