Joey Starr : Who's the BOSS

Titre Original
Who's the BOSS
Genre
Pays
France (2003)
Date de sortie
mercredi 24 septembre 2003
Durée
96 Min
Réalisateur
Avec
Compositeur
B.O.S.S.
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Français
Non
Non
Non
Le Film
Critique de Frédérik Kapler
Editeur
Edition
Simple
Label
Zone
2
Durée Film
96 min
Nb Dvd
2

Dans ce DVD, "Who's the BOSS", le boss est Joey Starr. Boss Of Scandal Strategyz est le nom du label d'un des deux membres de NTM. Le DVD retrace le parcours d'une année de tournage et retranscrit quelques moments avec toute l'équipe du BOSS, Joey Starr notamment, à travers des images de tournées, sound systems, répétitions et interviews des membres du BOSS ou de diverses personnalités de leur entourage. Si la forme est techniquement très réussie, le fond est un peu décevant sur un point : il manque des images live, et des clips !

Effectivemment le documentaire est très bien réalisé, et nous plonge dans le quotidien de toute l'équipe, retracant les faits marquants d'une année précédant le concert du Stade de France, Urban Peace (disponible également en DVD). Néanmoins il est dommage de voir si peu de lives de bonne qualité, ou de clips...Sans remettre en cause l'intêret du documentaire, le BOSS reste un label musical, et donc pourrait proposer des clips et des lives. A leur décharge, on peut juste retenir que le collectif n'a pas encore effectué de tournée majeure, donc peu d'images sont disponibles, et que les clips sont encore peu nombreux car de nombreuses signatures du collectif emergent tout juste.


En revanche rien à redire sur le contenu du documentaire : interviews, images de répétitions, images des sound systems (pour l'explication il faudra regarder le DVD;) ), et des images exclusives du concert au Stade de France, Urban Peace, non disponibles sur le DVD officiel d'ailleurs. Beau travail de la part de l'éditeur sur le fond et la forme.
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
1.77:1

L'image du DVD est de très bonne qualité et retravaillée souvent pour lui donner une empreinte cinématograhique, notamment en faisant apparaître les défauts d'une bobine sur une bande probablement tournée en DV...ceci donne un très beau rendu et de beaux effets. L'image est contrastée et bien définie. Celle-ci est un peu sombre et moins bien définie lors justement des passages des sounds systems dans les discothèques, mais ceci est également dû à l'environnement peu propice à un tournage. Pour le reste, image très propre et soignée.


Du beau travail sur l'image !

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
2.0
Français
5.1

A l'instar de l'image, le son est également de très bonne facture. Deux pistes sont proposées, dont une multicanal. Ceci peut sembler étrange au regard du type de programme, mais le mixage est vraiment très travaillé ! Les ingénieurs du son se sont amusés avec tous les canaux afin de créer une ambiance, et des fois on se croirait dans la pièce ou dans la salle de répétition avec les membres de l'équipe de tournage ! Vraiment impressionant. La piste 2.0 est également de bonne facture mais bien sûr n'offre pas le même rendu sonore...A noter que même les menus sont en 5.1 et graphiquement très réussis ! Sans conteste le travail a été soigné.


Les bonus du second DVD sont uniquement en DD 2.0, mais très travaillés également. On le remarque notamment lors de l'interview de Joey Starr, où le son redevient naturel, sans effets appliqués ( 42 minutes et 48 secondes par exemple), et la différence est flagrante !


Du beau travail sur la bande son !

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
140 min
Boitier
Amaray

Une foultitude de bonus pour cette édition 2DVD !

DVD n°1 :

- Bande-annonce

- Liens Internet

- Teaser

- Discographie (très complète) de tous les membres du collectif


DVD n°2 dédié exclusivement aux bonus :


- Freestyle : style libre en français. En gros les artistes improvisent une petite session à plusieurs ou avec des paroles totalement improvisées (de plus en plus rare...). Ici on a le droit à des freestyles de Naja, Fat Cap, D. Dy et Joey Starr. Dommage que le son ne soit pas de bonne qualité et en DD 2.0, et que quelques désynchronisations image/son gâchent le spectacle. Il n'en reste pas moins que cela permet d'entendre des choses rares.


- Who's Joey : ce bonus regroupe des interviews de personnalités, plus ou moins proches de Joey Starr : Beatrice Dalle, sa compagne, qui parle de son homme. Corti, le DJ de chez Ardisson, qui évoque ses rencontres avec Joey. Michel Denisot, qui fût le premier à donner la parole aux NTM, et Joey notamment, dans "Mon zenith à moi". Apparemment les deux parties gardent un bon souvenir de cette émission, et c'est assez surprenant d'apprendre les relations qui existent entre eux. Disiz la Peste vient également donner sa vision. Joey figure dans le premier clip de Disiz "J'pète les plombs". Edouard Baer, comparse d'Ariel, qui revient sur de vieux souvenirs et des débuts de Radio Nova, la radio référence du Hip Hop dans l'ancien temps...Eric et Ramzy, qui font leur show mais qui ne nous apprennent pas grand chose sur Joey malgré leur talent comique. Joel Cantona, qui connait Joey notamment par le biais d'une passion autour des voitures. Julien Courbet, pas l'animateur de "Sans aucun doute", mais un jeune acteur que l'on a pu voir dans "Le ciel, les oiseaux et ta mère" ou "Old School", sur lequel Joey avait participé à la bande originale. Kool shen, le complice et partenaire de Joey dans le groupe NTM, qui évoque le passé et les relations entre eux deux. Restent Ticky Holgado, que l'on ne présente pas, et Zaia, qui travaille chez Epic, la maison de disque.


- Interviews du BOSS : toute l'équipe y passe. Joey, Spank, Naughty J, James et Terror Seb. Sans aucun conteste l'interview de Joey est la plus instructive, et permet de s'apercevoir que l'image que les médias donnent à Joey Starr n'est hélas pas très réaliste. On ne peut pas nier qu'il ait fait des erreurs et des choses peu honorables, en revanche on peut sans aucun doute se dire qu'elle est déformée et exagérée, et que tout dans les médias tourne autour de ces actions qui doivent certainement être vendeuses. L'interview est tès intéressante. A voir absolument sans préjugés. Le reste de l'équipe est interviewée sur l'historique et la formation du collectif, ainsi que leur rôle au sein de celui-ci.


- Galerie photo
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage