dans le même genre
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...

du même éditeur
  BIENVENUE CHEZ LES ROBINSON
  HIGH SCHOOL MUSICAL : RÊVES...
  SPECTROBES
  KIM POSSIBLE, LA CHASSE AU ...
  DESPERATE HOUSEWIVES LE JEU


Dernières Actus
  LA BANDE ANNONCE DE RAYA ET...
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...

Lumines Plus

Titre Original Lumines Plus
Genre Jeux Vidéo
Pays Japon (2007)
Date de sortie jeudi 15 février 2007
Durée 999 Min
Plateforme PS2
Site Internet Site de l'éditeur
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Christophe Butelet
  Editeur   Buena Vista Games
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Soyons clairs, tous les possesseurs de Lumines, et encore plus de Lumines II, sur PSP n’auront aucun intérêt à s’attarder sur Lumines Plus. En effet, ce dernier n’est in fine qu’une simple adaptation du premier épisode sorti sur la portable de Sony alors qu’un second opus plus fourni a vu le jour depuis. Du coup, l’appelation « Plus » accolée au titre est totalement galvaudée puisqu’on a le droit à une copie carbone du jeu PSP. Une aberration assez incompréhensible...

Ceci étant dit, si l’on fait abstraction de tout cela et que l’on ne s’adresse qu’aux joueurs n’ayant aucune connaissance de Lumines et/ou ne possédant pas de PSP (ça fait quand même un bon nombre de joueurs potentiels !), Lumines Plus s’avère être un très bon titre.

C’est quoi Lumines ?

Le concept de Lumines repose sur un postulat simple mais diablement efficace : former des blocs de la même couleur. Au rythme de la musique, des blocs composés de quatre cubes tombent du ciel pour venir se poser sur le sol. Contrairement à Tetris qui dispose de pièces de différentes formes, Lumines ne propose qu’un seul type de bloc qui se différencie toutefois par sa couleur. Ainsi, ne disposant que de quatres cubes et de deux couleurs, on se retrouve avec cinq pièces différentes (toutes rotatives). Le but est alors de les assembler de façon à former, au minimum, des combinaisons de quatre cubes de la même couleur. Là, où le jeu prend tout son sel, c’est que la musique joue un rôle important qui joue au rythme d'une barre verticale qui vient valider votre coup et faire disparaître vos blocs. Ainsi, tant que cette barre n’est pas passée, il est possible d’accumuler le maximum de pièces de la même couleur pour faire le plus d’assemblages possibles. Stress assuré.

Comme tout jeu de réflexion, il faut s’y essayer pour comprendre à quel point celui-ci peut être addictif. Lumines Plus n’échappe pas à la règle. De plus, le caractère progressif du jeu est bien présent et si le titre ne demande que quelques secondes d’adaptation, on perçoit au fur et à mesure toute l’étendue offerte par Lumines Plus. Attendez-vous à voir défiler et à assembler des blocs même les yeux fermés. De plus, pour ne rien gâcher, de nombreux modes de jeux proposés vous scotcheront un peu plus à votre écran. On y retrouve le mode solo (en défi ou contre-la-montre), le mode deux joueurs (face à un humain ou face à l’ordinateur) et le mode puzzle qui vous demandera de réaliser des figures imposées en un temps limité.

Possesseurs de PS2, laissez-vous tenter !

Il y a de quoi faire avant de se lasser de ce jeu sur lequel on revient toujours avec beaucoup de plaisir. Pourtant, si vous avez le choix, Lumines II, plus complet et plus beau, se trouve être logiquement le meilleur choix. On regrettera donc cette adaptation de l’unique premier épisode de la série. En revanche, si vous ne possédez pas de PSP, Lumines Plus est un très bon investissement qu’il serait dommage de bouder.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma Sans objet
   
   
Evidemment l'intérêt ne se trouve pas dans les graphismes. L'enrobage du titre est toutefois tout à fait plaisant, avec des menus sobres et clairs. Les différents jeux de couleur, une fois dans le feu de l'action, sont dans l'ensemble très lisibles à quelques rares exceptions près.

Le Son
 
Pour le coup, le son prend ici une place très importante dans un jeu de réflexion. Celle-ci fait totalement parti du jeu et se met en rythme avec ce qu'il se passe à l'écran. Un bémol tout de même, il faut dans la majorité être amateur de musiques électroniques.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Aucun.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage