dans le même genre
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER

du même éditeur
  BIENVENUE CHEZ LES ROBINSON
  SPECTROBES
  KIM POSSIBLE, LA CHASSE AU ...
  LUMINES PLUS
  DESPERATE HOUSEWIVES LE JEU


Dernières Actus
  JORGE JIMENEZ PRÉSENT PENDA...
  LE COMIC CON PARIS DÉVOILE ...
  SPIDER-MAN POURRAIT QUITTER...
  A STAR IS BORN ENCORE
  LE RÉALISATEUR JEAN PIERRE ...
  DISNEY ANNONCE DES RECETTES...
  LUC BESSON DANS LA TOURMENT...
  QUESTIONS DE CINÉMA PAR NIC...

High School Musical : Rêves de star !

Titre Original High School Musical : Makin' the Cut !
Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2007)
Date de sortie dimanche 21 octobre 2007
Durée 500 Min
Plateforme Nintendo DS
Site Internet Le site officiel français
La bande annonce
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Bruno Orru
  Editeur   Buena Vista Games
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  all
  Durée Film  500 min
  Nb Dvd  1
   
   

Si vous regardez cette fiche c’est certainement que 1) vous aimez la série diffusée depuis l’année dernière sur M6 ou Disney Channel et vous souhaitez savoir si le jeu vous permettra de prolonger l’expérience High School Musical. 2) Vous ne connaissez pas du tout cette série mais vous êtes mandaté pour acheter le jeu et vous vous demandez bien de quoi ça parle.

Si vous êtes dans le cas 2, je vous rassure tout de suite, tous les personnages de la série sont dans le jeu et oui, il est tout à fait envisageable de jouer à ce jeu sans pour autant connaître une seconde de la série. Pourquoi ? Tout simplement car le but du jeu est de suivre des mélodies et placer le stylet de la NDS au moment juste sur un pas de danse afin de valider une progression dans un championnat.

Qui ? Quoi ? Comment ?
Le jeu met en scène les personnages de la série et dans une situation analogue. De fait Gabriella Montez et Troy Bolton sont les héros du jeu mais on trouve aussi régulièrement Sharpay Evans et Ryan Evans sur la scène en concurrence directe avec nos deux héros amoureux. Collège, basket et cours de chant et danse sont donc les ingrédients de base pour poser une situation qui n’a en fait strictement aucun rapport avec le but du jeu.

Le but ultime est de gagner les championnats, locaux, régionaux et nationaux. La différence entre chaque championnat, hormis relater des échanges de sentiments entre les personnages, réside uniquement dans la difficulté. Dans tous les cas, il faut suivre les pas de danse sur l’écran et poser le stylet au moment précis ou celui-ci tourne au vert. Avant ou après se traduit par un son d’erreur – différent suivant la danse ou l’instrument. Si les pas sont bien calés, une  barre de progressions permet de savoir ou l’on si situe dans la réussite de l’étape. Si les pas ne sont pas calés, la barre de progression mais marche arrière. C’est indiscutablement l’indicateur le plus fiable sur le moment puisque c’est tout de même la note finale qui donne l’ampleur de la réussite… ou de l’échec !

Rassurez-vous, didacticiel vous précise quels sont les règles et vous guide mais je dois quand même vous indiquer qu’il est préférable d’avoir le son des mélodies dans les oreilles et, surtout, d’avoir un certain sens du rythme pour progresser. Et quand je parle d’un certain sens du rythme, soyez certains que sans lui vous n’avez aucune chance de remporter les championnats et comme le jeu ne réside que sur cette pratique, vous risquez bien de ne jamais y jouer si vous ne savez pas poser le stylet en suivant le rythme.

Plaisir indéniable, mais lassitude possible
Le plaisir de jouer est indéniable d’autant plus, je le répète, l’aspect ludique du jeu n’a aucun lien réel avec la série qui n’est là en fait que comme support marketing. Les chansons proposées sont agréables sans être pour autant mémorables. Elles sont au nombre de 12 et sont issus des deux films déjà sortis. Il faut surtout aimer la pop sucrée anglo-saxonne et, à titre personnel, je suis quand même étonné de savoir que certaines des chansons ont été en tête des hits parade US !

Le gros problème c’est que le jeu manque singulièrement de variantes et peut donc apporter une certaine lassitude. Bien sur, quelques « ruptures » sont proposées dans le suivi des pas de danse comme placer un ballon de basket dans son panier (absolument sans difficulté) ou faire un riff de guitare (là encore sans aucune difficulté) mais globalement, chaque étape propose strictement le même but.

En conclusion
Pour assurer à High School Musical : Rêves de star c’est un peu comme dans la vrai vie, il faut répéter les pas de danse encore et encore, parfois jusqu’à saturation. C’est seulement dans ce cas que les bonnes notes arrivent. Avertissement par conséquent aux amateurs de la série, placer cette cartouche de jeu dans la console vous rapprochera certainement des personnages dans leurs espoirs et déceptions mais cela ne se fera pas sans s’accrocher et répéter de nombreuses fois les chorégraphies.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   

Pour High School Musical, rêves de stars, l’appréciation de la qualité visuelle doit être découpée en deux. L’écran tactile sera constamment observé lors des phases de jeu, il est impossible de suivre les chorégraphies et d’observer le jeu de scène des personnages, à moins de louper des pas ! Lors des phases de jeu, l’écran est simplement ponctué de pictogrammes sur un fond visuel simple et coloré. C’est lors des séquences de visualisation que l’on monte le regard et que l’on peut découvrir une modélisation des humains sympathique mais loin d’être réaliste. C’est malheureusement aussi le cas sur les mouvements qui ne sont pas toujours d’une grande fluidité et surtout ne paraissent pas souvent très réalistes.



Le Son
 

Pour que la petite cartouche DS emmagasine autant de ritournelles il fallait une forte compression et cela s’entend clairement au casque, un peu moins en réquisitionnant les haut-parleurs de la console. Cela ne gâche aucunement le plaisir du jeu mais cela devient tout de même agaçant à la longue… à moins que vous ne viviez déjà dans un monde musical compressé et là, plus personne ne peut rien pour vous.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 500 min
  Boitier Amaray
   
   

Le jeu réside dans le franchissement d’étapes afin de gagner les championnats. Il est toutefois possible d’enregistrer chaque performance afin d’en profiter. Honnêtement, je n’ai toujours pas compris si une analyse était possible ? Le bonus majeur du jeu réside dans la possibilité de faire son propre clip vidéo, le choix des personnages et leur accoutrement variant suivant votre progression acquise dans les différents championnats. La réalisation d’un clip vidéo se matérialise par un choix successif du bout du stylet de caméras, de lumières ou d’effets visuels. C’est cette succession unique qui fera l’originalité du clip mais attention, la réalisation du clip est également liée à une action vocale. En effet, à l’apparition de l’icône effet spécial, il fait crier le mot « maintenant » dans le micro de la DS afin de valider l’effet. C’est, comme vous pouvez l’imaginer, une situation assez amusante, surtout si elle est partagée avec des copains / copines. Si l’un de vos amis possède également une NDS, sachez que vous pourrez lui envoyer votre clip grâce à la connexion sans fil. La classe non ?

Autre bonus, il est tout à fait possible de modifier l’accoutrement de nos jeunes danseurs, mais les nouveaux vêtements ne sont accessibles qu’après déblocages des différentes étapes de chaque championnat.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage