du même réalisateur
  A LA CROISÉE DES MONDES : L...

dans le même genre
  LE VOYAGE DU DR DOLITTLE (U...
  JUMANJI : NEXT LEVEL
  MALÉFIQUE : LE POUVOIR DU M...
  DONNIE DARKO
  SPIDER-MAN : FAR FROM HOME
  GODZILLA : ROI DES MONSTRES
  MEN IN BLACK : INTERNATIONA...
  ALADDIN
  FRONTIER
  CASTLE ROCK SAISON 1

du même éditeur
  DE GAULLE
  SKIN
  PARASITE
  WILD ROSE
  AFTER CHAPITRE 1
  TANGUY 2 : LE RETOUR
  WALTER
  ARCTIC
  LE GARDIEN DES MONDES
  PARADISE BEACH


Dernières Actus
  UNE PREMIÈRE SALVE DE NOUVE...
  DVDCRITIQUES LIVE #35 : KIT...
  DVDCRITIQUES LIVE # 34 : L'...
  MORT DU COMÉDIEN ET SCÉNARI...
  TEST DIVACORE ANTIPODS2 : E...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : KITAR...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : L'ANT...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX EN ...

Twilight tentation : chapitre 2

Genre Fantastique
Pays USA (2009)
Date de sortie samedi 3 avril 2010
Durée 125 Min
Réalisateur Chris Weitz
Avec Kristen Stewart, Robert Pattison, Taylor Lautner, Dakota Fanning, Michael Sheen, Jamie Campbell Bower
Producteurs Mark Morgan, Bill Bannerman, Kerry Kohansky et Wick Godfrey
Scénaristes Melissa Rosenberg
Compositeur Alexandre Desplat
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Oui
Oui

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   M6 vidéo
  Edition   Collector
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  125 min
  Nb Dvd  2
   
   

« Tu ne me reverras plus, je ne reviendrais pas. Poursuis ta vie, ce sera comme je n’avais jamais existé ». Abandonnée par Edward, celui qu’elle aime passionnément, Bella ne s’en relève pas. Comment oublier son amour pour le séduisant vampire, et revenir à une vie normale ? Pour combler son vide affectif, Bella se met en danger. Edward n’étant plus là pour la protéger,  Jacob l’ami discret et fidèle va la défendre et veiller sur elle.

Si vous avez des adolescentes à la maison, « Twilight 2 : Tentation » risque d’être la cause d’une perte d’audition fulgurante, car au-delà du regard ténébreux de Robert Pattison (Harry Potter et la coupe de feu), Taylor Lauter (Valentine’s day) exhibe ses pectoraux tout au long du film. Il semble d’ailleurs que ce soit d’ailleurs l’unique raison qui ait fait courir 4 millions et demi de spectatrices, majoritairement, voir les aventures insignifiantes et ennuyeuses de ces pseudo Roméo et Juliette.

Si  « Twilight 2 » doit avoir une récompense, ce serait celle du film le plus ennuyeux et le plus insipide de toute l’histoire du box-office. Les personnages sont aussi transparents qu’une bouteille d’eau minérale, et la pseudo-romance est aussi profonde qu’un épisode d’ « Amour, Gloire et Beauté ». Car, il faut bien le dire, ce film est une « Arnaque sentimentaliste » de haut vol. Tout y est « TROP » : trop gnangnan, trop ridicule, trop guimauve avariée, trop irritant. A commencer par l’héroïne, à qui on a envie de mettre des claques pour la faire se remuer un peu. Bella est le genre d’héroïne que l’on a plus envie de plaindre parce qu’on en avait déjà subit suffisamment dans le premier volet. Quand à Edward, on ne le voit pas beaucoup, mais sa seule présence donne la nausée, tant il est d’une caricature affligeante. Il en va de même pour Jacob, dont les minables excuses, pour expliquer son exhibition permanente, ne sont crédibles que pour les adolescentes aux hormones en pleine effervescence.

La réalisation de Chris Weitz (American Pie, A la croisée des mondes -La boussoles d‘or) , y est d’ailleurs pour beaucoup . Car le réalisateur, signe là, une adaptation certes fidèle, mais sans envergure du roman de Stephenie Meyer. Car l’auteur de la saga n’est pas JK Rowling et « Twilight » n’est pas « Harry Potter ». L’univers de l’écrivain Mormone, est aussi plat qu’un encéphalogramme fatal. L’atmosphère y est d’une froideur attristante et les créatures ne bénéficient d’aucune nuance pour être totalement intéressantes. Le réalisateur ne prend même pas la peine d’y remédier. Son film sert seulement à mettre en ébullition les jeunes filles en  fleurs. Les loups-Garous sont torses nus constamment, les dialogues d’une naïveté déconcertante et aussi mémorables que : « J’avais pas vu que tu étais si beau ! », « Bella tu me trouves un peu beau, hein ? ». Et j’en passe et des meilleurs. Même constat du côté des effets spéciaux, on a le droit au minimum syndical; juste de quoi surprendre un peu de temps en temps. Certains raccourcis sont d’ailleurs assez risible. Dans le premier volet, on avait eu le droit à l‘espèce de course ridicule d’Edward portant Bella sur son dos, dans ce deuxième volet, ce sont les apparitions du vampire dans l’inconscient de Bella qui frisent le ridicule, même les poils des Loups-Garous son risibles. Chris Weitz signe une réalisation mollassonne et dénuée d’intérêt.

Il en va de même pour sa distribution, Kristen Stewart (Into the Wild) mérite certainement l’oscar de la pire actrice du moment. Son interprétation est vide de toute nuance, jamais crédible l‘actrice ne parvient même pas à assurer le minimum. Les scènes de dépressions sont ridicules, et l’on a toujours l’impression que l’actrice sort du lit au moment des prises. Taylor Lauter quand à lui réussit son entrée dans le clan des beaux gosses, mais certainement pas dans celui des acteurs de talent. Pourtant, le comédien ne ménage pas ses efforts et parvient parfois maladroitementà faire croire, que sa présence n’est pas uniquement dû à sa plastique impeccable. Quand à Robert Pattison, il semble que ses dents soient de plus en plus gênantes.

En conclusion, au risque de subir, une fois de plus les foudres de ses fans, je dirais que « Twilight 2 : Tentation » est certainement le succès du box-office le plus injuste de ces derniers temps. Le film de Chris Weitz est pathétiquement ennuyeux et l’intrigue aussi insipide que la saga littéraire est vide de nuance et de créativité. On comprend que l’éditeur n’est pas voulu de critiques avant la sortie DVD. Une façon d’assurer ses arrières.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Une image impeccable, à la résolution soignée. Les noirs sont intenses et les couleurs vives, comme par exemple les rouges de la procession Italienne. Les contrastes offrent une véritable profondeur à l’ensemble. Une véritable réussite qui permet de relever le niveau de ce spectacle désolant.

Le Son
 
Alors forcément, les effets sonores sont au rendez-vous, avec une présence un peu trop prononcée de la musique d’ambiance d’Alexandre Desplat. La spatialisation est impeccable et la dynamique forcément brillante avec des basses parfaitement dosées pour donner ce qu’il faut de densité à l’ensemble.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 120 min
  Boitier Digipack
   
   
Une édition collector à la hauteur de l’ambition. Avec sur le premier DVD, l’interview de Taylor Lautner qui revient avec cadrage évident sur le bonheur de jouer dans la saga, ainsi que les commentaires de Chris Weitz particulièrement fier de son travail, le contraire eut été étonnant. Puis les clips de Anya Marina, Death Cab for Cutie et les répétitions de Muse. Sur le Deuxième DVD, un Making of intéressant d’une heure, qui revient avec suffisamment de détail sur les secrets du tournage. Puis 11 scènes coupées, pour en mieux comprende à quoi l'on a echappé de pire et enfin un extrait exclusif (donc promotionnel) du making of de « Twilight 3 : Hésitation ». Au moins de ce côté-là c'est une réussite !

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage
   Extraits Exclusif de Twilight 3 : Hésitation