dans le même genre
  TANGUY 2 : LE RETOUR
  CHAMBOULTOUT
  ALL INCLUSIVE
  JUSQU'ICI TOUT VA BIEN
  LE MYSTÈRE HENRI PICK
  MOUCHE
  EDMOND
  CHACUN POUR TOUS
  MAUVAISES HERBES
  JOHNNY ENGLISH CONTRE ATTAQ...

du même éditeur
  AFTER CHAPITRE 1
  TANGUY 2 : LE RETOUR
  ARCTIC
  LE GARDIEN DES MONDES
  PARADISE BEACH
  LA POURSUITE IMPLACABLE
  CHACUN POUR TOUS
  GALVESTON
  PHOTO DE FAMILLE
  KIN : LE COMMENCEMENT


Dernières Actus
  GODZILLA II : ROI DES MONST...
  LE BAT-SIGNAL PROJETÉ DANS ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  LE PROGRAMME IMAX ENHANCED ...
  COFFRET 4 DVD SUITS SAISON ...
  JACK RYAN SAISON 1 EN DVD E...
  4 TITRES REJOIGNENT LE CATA...

Walter

Genre Comédie
Pays FR (2019)
Date de sortie mercredi 24 juillet 2019
Durée 92 Min
Réalisateur Varante Soudjian
Avec Issaka Sawadogo, Alban Ivanov, Judith El Zein , David Salles, Alexandre Antonio, Karim Jebli, Nordine Salhi, Samuel Djian
Producteurs Farid Lahouassa et Aïssa Djabri
Scénaristes Varante Soudjian et Thomas Pone
Compositeur Stéphane Kronborg
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   M6 vidéo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  92 min
  Nb Dvd  1
   
   
Pour Goran et son équipe de braqueurs amateurs, le plan était presque parfait : pénétrer de nuit dans un hypermarché pour dévaliser une bijouterie. Mais ces « bras cassés » n’avaient pas prévu l’arrivée d’un vigile pas comme les autres : Walter, un ex-chef de guerre africain qui va les envoyer en enfer…

Le succès dans une web série ou dans un long métrage n’est pas forcément un gage de qualité et surtout un sésame garanti pour le passage de façon durable au cinéma. Et même si avec leur premier long métrage les « Déguns » ont tout de même réunit plus de 400 000 spectateurs, leur participation à un long métrage n’est pas valeur à nous rassurer. D’autant que le duo, n’est pas réputé pour faire dans la finesse et se positionnerait plutôt dans la lignée des « 3 Stooges » ou encore de Mike Myers et son « Wayne’s World ». Mais il serait injuste de limiter « Walter » à un film des « Déguns », même si ces derniers ont pu confier avoir eu l’impression d’avoir eux-mêmes écrit le scénario, tant leurs répliques leur collaient à la peau. 

Et pour son premier long métrage, Varante Soudjian qui avait œuvré principalement sur des séries telles que « Scènes de ménages » ou encore « Action Discrète » par exemple, s’est lancé dans une entreprise un peu risquée puisqu’il s’agissait de réunir les acteurs de la toute nouvelle génération à venir et de les plonger dans les méandres d’un casse dans un supermarché qui va être compliqué par l’arrivée d’un vigile un peu particulier, puisqu’il s’agit d’un ancien chef de Guerre Africain, bien décidé à ne pas se laisser faire. Et si le scénario n’est pas toujours de bon goût ou de bonne tenue, et si la mise en scène a tendance à capitaliser sur les images de marque des comédiens, comme le duo, qui se lance dans des grimaces ou dans des gestuelles qui leur sont propre et peuvent rapidement devenir fatigantes, ou encore Alban Ivanov, toujours impeccable dans un rôle de faux dur, un peu « à côté de la plaque ».

Le scénario accumule les gags même si certains sont déjà essoufflés comme celui où les deux Deguns vont se frotter pour la première fois à la capacité guerrière du vigile. La fin s’anticipe à des kilomètres. Mais pourtant, même si l’on avait envie dés le début de dire beaucoup de mal sur ce film sans aucune prétention, force est de constater qu’il fonctionne quand même. Nous sommes très loin du top de la comédie française, mais ce premier essai laisse imaginer de grandes choses pour le réalisateur et son scénariste. Car le duo parvient à tenir un cap, qui souffre un peu du format grand écran, mais parvient t à trouver sa place dés lors que l’on fait fi de nos préjugés. Mais surtout, le duo parvient à élimer un eu le trait un peu trop gras des « Deguns ». Nous les trouverions presque moins pénible que dans leur premier long métrage.

En conclusion, « Walter » est un premier long métrage, qui manque peut-être d’ambition et se limite un peu trop dans sa construction narrative, mais le réalisateur parvient à diriger ses acteurs, au point que l’on arrive à oublier leurs origines artistiques (le web pour les Deguns, le Jamel Comedy Club pour Alban Ivanonv et Samuel Djian) des débuts qui ne font pas des boulevards pour le cinéma. Mais nous avons pu voir des transfuges de ces origines médiatiques s’envoler vers les plus hautes sphères : Jamel Debouzze, Omar Sy ou encore Alban Ivanov. Le film s’adresse évidemment à un public de 12/25 ans, mais les autres pourront tout de même quelques qualités à l’ensemble, ce n’est déjà pas si mal.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Le support se révèle cohérent dans la qualité de son image. L’ensemble brille par une grande qualité qui permet au spectateur de plonger dans les méandres de cette comédie dont l’action se situe de nuit. Les contrastes donnent une profondeur suffisante pour mette en valeur le travail de mise en scène et l’aspect très soigné voulu par le réalisateur qui joue en permanence, pendant toute la durée du film, avec les couleurs et les lumières.

Le Son
 
Côté Son la piste DTS-HD Master Audio 5.1 se révèle efficace pour plonger le spectateur au cœur de l’histoire. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le job des effets sonores, et particulièrement des pistes musicales qui viennent accentuer l’ambiance du film. L’ensemble est minutieux et très bien travaillé.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Pas de Bonus

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage