dans le même genre
  MIDWAY
  APOCALYPSE NOW : FINAL CUT
  CHINA GATE
  SEAL TEAM SAISON 1
  LES TÊTES BRULÉES
  VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
  FURY
  DUNKERQUE (ULTRA HD / 4K)
  DUNKERQUE
  MEMORIES OF WAR

du même éditeur
  LES AFFRANCHIS
  WATCHMEN SAISON 1
  SUPERGIRL SAISON 4
  BIG LITTLE LIES : SAISON 2
  CA CHAPITRE 2
  ANNABELLE : LA MAISON DU MA...
  GAME OF THRONES SAISON 8
  KIDDING : SAISON 1
  GODZILLA : ROI DES MONSTRES
  YOUNG SHELDON SAISON 1


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

The Pacific

Genre Guerre
Pays USA (2009)
Date de sortie samedi 6 novembre 2010
Durée 613 Min
Réalisateur Tim Van Patten, David Nutter, Jeremy Podeswa, Graham Yost et Tony To
Avec James Badge Dale, Joseph Mazzello, Jon Seda, Ashton Holmes
Producteurs Tom Hanks, Steven Spielberg et Gary Goetzman
Scénaristes Bruce Mc Kenna, Robert Schenkkan, Michelle Ashford t Laurence Andries
Compositeur Hans Zimmer, Geoff Zanelli et Blake Neely
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Hongois
Oui
Oui
Non
  Polonais
Oui
Oui
Non
  Espagnol
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Araméen, hébreu et latin
Oui
Oui
Non
  Danois
Oui
Oui
Non
  Finnois
Oui
Oui
Non
  Grec
Oui
Oui
Non
  Néérlandais
Oui
Oui
Non
  Norvégien
Oui
Oui
Non
  Portugais
Oui
Oui
Non
  Roumain
Oui
Oui
Non
  Suédois
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Warner
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  613 min
  Nb Dvd  6
   
   

Le périple de trois marines américains, Robert Leckie, Eugene Sledge et John Basilone, sur le vaste théâtre d’opérations de l’océan Pacifique pendant la seconde guerre mondiale. La minisérie suit ces hommes et leurs camarades depuis leur première bataille contre les japonais sur Guadalcanal, en passant par les forêts équatoriales du Cap Gloucester et les fortifications de Peleliu, les sables sanglants d’Iwo Jima et l’horreur d’Okinawa jusqu’à leur retour triomphal mais douloureux après la victoire.

Inspiré des mémoires de Robert Leckie (Helmet for my pillow), d’Eugene B. Sledge (With the Old Breed et China Marine) et Chuck Tatum (Red Blood, Black Sand), « The Pacific » reprend le même concept que sa grande sœur « Band Of Brothers » : la souffrance au quotidien des soldats américains plongés dans le chaos de la deuxième guerre mondiale. Cette fois-ci, nous ne sommes pas au cœur du conflit européens, mais dans le pacifique et la guerre garde toujours la même couleur rouge sur les plages et noire dans les esprits. Toujours aussi dévastateur, le combat se fait au grès du climat qui vient en rajouter sur le moral des troupes.

La réalisation, principalement de Tim Van Patten (Rome saison 1), ne s’interdit rien pour coller au plus prêt de l’horreur du conflit, du désarroi physique et psychologique de ces jeunes soldats que rien n’avait réellement préparé aux images insoutenables d'un conflit où l'ennemi préfère la mort à la défaite. Les deux camps s’opposent avec une fureur et une animosité terrifiante, devenant ainsi une sorte de miroir glacial de l’espèce humaine. Les hommes vivent avec la peur et la rage au ventre. Une peur qui les fragilise chaque fois un peu plus que leur survie est une victoire, lorsque la rage d’avoir vu des frères plus que des amis  mourir devant leurs yeux parfois dans d’atroces conditions se fait plus présente. Le poids de la guerre quelque soit l’époque.

Steven Spielberg et Tom Hanks ont, depuis « Il faut sauver le soldat Ryan », une passion indéfectible pour ce conflit, qui vit le monde s’embraser. Une passion qui s’est petit à petit transformée en devoir de mémoire avec tout d’abord « Band of Brothers », qui montrait la force de la solidarité dans ce conflit et l’importance de l’honneur qui portait ces jeunes soldats perdus dans les méandres de l’horreur. Déjà filmé avec brio dans « Band of Brothers », le courage des hommes vient de recevoir un nouvel hommage vibrant de pudeur et de réalisme.

Même si « The Pacific » se distingue de « Band of brothers » par un parti pris évident (Les gentils américains et les méchants japonais), le scénario ne manque pas de courage et d’intelligence, notamment en tentant de montrer toutes les facettes de ce conflit, avec le héros que l’on transforme en VRP pour lever des fonds afin de financer la boucherie, en passant par l’idéaliste qui tente de garder un brin d’humanité au milieu de ces combats, jusqu’à l’égoïste impénitent qui comprend la signification de solidarité. Les scénaristes ne tentent pas de donner une leçon de morale supplémentaire au monde, ils parviennent simplement à matérialiser au-delà des mots la terreur qui habite chaque être quel qu’il soit dans l’enfer des combats. En cela, « The Pacific » est une réussite totale et parvient à atteindre son but.

On ne peut, bien évidemment pas parler ce cette série, sans souligner l’interprétation impeccable et particulièrement inspirée de ses acteurs, James Badge Dale (Les infiltrés) qui interprète un sergent Leckie, individualiste et paradoxal avec beaucoup de  talent, Joseph Manzello (The social Network) dont l’interprétation d’Eugène Sledge ne laisse pas indifférent ou encore John Seda (Kevin Hill) en héros de guerre n’assumant pas son statut, qui offre ici une composition plus convaincante que celle de Ryan Philippe dans « Mémoires de nos pères ». Mais les rôles principaux ne doivent,bien sur, pas faire ombrage aux compositions particulièrement convaincantes des autres comédiens de la série.

En conclusion, Steven Spielberg et Tom Hanks signent encore avec « The Pacific » une réussite artistique et donne une nouvelle fois au spectateur l’occasion unique et hors du commun de partager le quotidien des victimes de  l’horreur absolue. Une leçon de télé  et de maitrise.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Volontairement moins granuleuse que « Band of brothers », l’image de « The Pacific » signe encore, la parfaite maitrise des concepteurs. Ici, les couleurs sont particulièrement soignées et les contrastes donnent une véritable profondeur à l’ensemble. L’image bénéficie d’une belle qualité de nuance et rend ainsi la texture particulière de la série avec beaucoup de brio. 

Le Son
 
Un soin particulier fut aussi apporté au son. La spatialisation est ainsi bien dosée, que l’on se croit aisément au milieu des combats. Les balles sifflent, les impacts résonnent d’une terrifiante vibration, au point que l’on comprend aisément que le maitre Spielberg soit derrière. La dynamique est brillante de qualité et l’ensemble sonne avec beaucoup de brio pour cette nouvelle réussite du duo déjà à l’origine de « Band Of Brothers »  

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 90 min
  Boitier Amaray
   
   
Un dvd bonus supplémentaire, qui se divise en 3 parties : D’abord un documentaire qui reprend les biographies des principaux personnages. Une manière supplémentaire de rendre hommage à ses hommes, dont l’existence fut marquée par la violence des combats. Une manière aussi de matérialiser dans l’esprit du spectateur les personnages de la série. Ensuite, le making of, qui revient aussi de manière généreuse, même si un peu promotionnelle, sur les conditions du tournage, les choix des réalisateurs et les objectifs assumés de ses producteurs célèbres. Puis pour finir l’ « Analyse de la guerre du Pacifique », où comment nous en sommes arrivés là, les influences politiques et culturelles qui rendirent ces combats dans le pacifique aussi violents et marquants. Un DVD bonus qui tient ses promesses, mais qui laisse tout de même un peu sur sa fin, notamment dans la troisième partie qui ressemble plus a du remplissage et ne parvient pas à totalement passionner.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage