dans le même genre
  INXS : LIVE BABY LIVE : WEM...
  TAKE THAT ODYSSEY GREATEST ...
  JOHN LENNON & YOKO ONO : AB...
  QUEEN + BÉJART - BALLET FOR...
  THE ROLLING STONES : BRIDGE...
  THE POLICE EVERYONE STARES
  JOURNEY LIVE IN JAPAN 2017 ...
  IMAGINE GIMME SOME TRUTH
  BESIDE BOWIE : THE MICK RON...
  ALONE WITH CHRISSIE HYNDE

du même éditeur
  RONNIE WOOD : SOMEBONY UP T...
  ROLLING STONES STEEL WHEELS...
  DEF LEPPARD HITS VEGAS LIVE...
  INXS : LIVE BABY LIVE : WEM...
  ZZ TOP : THAT LITTLE OL' BA...
  TAKE THAT ODYSSEY GREATEST ...
  ERIC CLAPTON : LIFE IN 12 B...
  THE ROLLING STONES : BRIDGE...
  BLUE NOTE RECORDS : BEYOND ...
  THE CURE : CURAETION 25 - A...


Dernières Actus
  THE LAST TREE EN VOD
  LA LOI DE LA JUNGLE EN VOD
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : WINK ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SHERL...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SANS ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : BLANC...
  2021 : UNE ANNÉE POUR CÉLÉB...
  WONDER WOMAN 1984 EN ACHAT ...

INXS : Mystify

Genre Pop rock
Pays Allemagne (1997)
Date de sortie mardi 26 octobre 2010
Durée 105 Min
Réalisateur Peter Ruechel
Avec Michael Hutchence, Andrew Farriss, Tim Farriss, Kirk Pengilly, Garry Beers, Jon Farriss, Jane Dobbins, Shelley Preston
Producteurs Terry Shand et Geoff Kempin
Scénaristes INXS
Compositeur INXS
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Eagle Vision
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  105 min
  Nb Dvd  1
   
   

Concert du groupe INXS enregistré au Loreley festival en Allemagne pour le compte de l’émission Rockpalast, le 21 Juin 1997, cinq mois avant la mort du chanteur charismatique Michael Hutchence le 22 Novembre 1997. L’occasion de retrouver tous les tubes du groupes lors d’une prestation scénique.

Les captations vidéos des prestations scéniques du groupe INXS sont rares sur le marché du DVD et cette édition est une occasion sur laquelle tous les fans se jetteront. C’est aussi le meilleur moyen de découvrir le groupe dans ce qu’il savait faire de mieux : Electriser son public et plus encore.

L’émission Rockpalast est une occasion unique en son genre pour tous les groupes et artistes du monde entier de se produire sur scène et de toucher un public plus nombreux que celui restreint d‘une salle de concert. Créée en 1974, le show de la WDR (WestDeutscher Rundfunk) laisse les artistes s’exprimer et ne s’impose jamais comme un produit ultra calibré. Rockpalast a su tout au long de ces années faire venir des groupes allemands comme Rammstein ou Nina Hagen mais aussi des groupes internationaux de grande envergure à l’image Bob Marley ou dans le cas présent INXS. N’hésitant pas la grand écart, et ne s’enfermant pas dans un style musicale, l’émission a su se créer une image, jamais égalée en Europe.

Seul revers de médaille, parfois les captations ne sont pas du meilleur goût et ce que l’on pouvait ressentir dans un public n’était pas forcément bien retranscrit à l’écran. Ce fut le cas en l’occurrence de ce concert dont les qualités artistiques du groupe sont indéniables, mais dont la réalisation semble mal contrôlée. Le montage se veut proche du rythme, mais le réalisateur ne semble pas très en phase avec le groupe dont il essaye de retranscrire l’énergie. Parfois même, nous avons une impression de malaise sur le placement des caméras et sur le rythme souhaité par le réalisateur. La captation est très en retrait et il devient très difficile de se passionner pour ce concert.

Partageant l’affiche ce jour là avec «Simple Minds», «Sheryl Crow» et «Neneh Cherry», le groupe marque sa différence par une énergie en mouvement portée par son charismatique chanteur Michael Hutchence. Le chanteur porte le concert à bout de bras, et de la même manière que Bono du groupe U2, capte toute l’attention et n’hésite pas la mise en scène corporelle pour mieux laisser exprimer son art. Toutefois la comparaison avec U2 s’arrêtera là, INXS ne nageant pas dans les mêmes eaux. Le groupe égrène ses tubes et parait déjà en bout de parcours, mais son énergie semble indéfectible.

En conclusion, INXS en live est suffisamment rare en Dvd pour que la sortie de la prestation au festival Loreley soit un évènement à elle seule. Dommage que la captation soit si approximative et que l’énergie du concert ne se limite aux seules barrières du public présent ce jour là.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 4/3 couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image granuleuse qui semble tout droit sortie des cartons que la production destinaient aux bonus. Le désastre de la captation ne gagne pas en valeur dans cette édition très superficielle. Les contrastes ne donnent que très peu de place au relief et l’on a l’impression de visionner le concert à travers une vitre sale. Pas très encourageant !



Le Son
 

Voilà, on a touché le fond, avec une piste 5.1 détestable, les ambiances sont totalement décalées. On a presque l’impression d’entendre une bande son enregistrée depuis un téléphone portable dans l’arène. La voix de Michael Hucthence est soit trop en avant, soit trop en retrait par rapport à la musique fuyante tout au long du concert.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

C’est le monde à l’envers : 6 titres enregistrés lors de la première apparition du groupe dans l’émission en 1984. La prestation enregistrée en salle, bénéficie d’une bande sonore un peu plus valorisante sans être exceptionnelle. On sent d’ores et déjà toute l’ambition du groupe.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage