dans le même genre
  THE BIG BANG THEORY SAISON ...
  LES MINICHRONIQUES DE GOSCI...
  ILS S'AIMENT DEPUIS 20 ANS
  HERO CORP SAISON 5
  TOUT L'UNIVERS DE JEFF PANA...
  NORMAN SUR SCÈNE
  JARRY
  LES CHEVALIERS DU FIEL : OT...
  BROOKLYN NINE NINE : SAISON...
  ARNAUD DUCRET VOUS FAIT PLA...

du même éditeur
  LE VOYAGE DU DR DOLITTLE (U...
  ABOMINABLE (ULTRA HD / 4K)
  SUSPECT NUMÉRO UN
  LA VOIX DU SUCCÈS
  L'HOMME INVISIBLE (2020)
  THE LIGHTHOUSE
  SPIDER IN THE WEB
  GEMINI MAN (ULTRA HD / 4K -...
  ABOMINABLE
  DOWNTON ABBEY LE FILM


Dernières Actus
  TEUFEL CINEBAR LUX SURROUND...
  HOME-CINÉMA ET HI-FI (OU L’...
  LA BANDE ANNONCE DE CRUELLA...
  CÉSARS 2021 : ET LES NOMINÉ...
  DISPARITION DE JEAN CLAUDE ...
  THE CRAFT : LES NOUVELELS S...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : DEGOB...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SCHOT...

Comte de Bourderbala : version Non censurée

Genre Humour
Pays Fran (2014)
Date de sortie mardi 25 novembre 2014
Durée 90 Min
Réalisateur Tsigé-Vidalie
Avec Sami Ameziane
Producteurs Jean-Philippe Bouchard
Scénaristes Sami Amziane
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  90 min
  Nb Dvd  1
   
   
Sami Ameziane, dit le Comte de Bouderbala, est un humoriste qui fut d’abord joueur international de Basket-ball, et comme il le dit lui-même dans son spectacle, possède également un passé de professeur d’Histoire & Géographie et se sert de toute son expérience pour puiser le plus drôle dans tout ce que la société actuelle compte de décalé, de défait et le transforme pour mieux nous les faire éclater au visage et nous faire hurler de rire. Car le bonhomme est drôle et particulièrement énergique.

Alors on peut évidemment lui reprocher, une certaine redondance dans les effets vocaux qui peuvent devenir irritants sur un spectacle d’une heure et demi, mais le propos est tellement bien écrit que l’on ne peut s’empêcher de lui pardonner cette petite digression, tant l’humoriste ouvre un œil parfaitement aiguisé sur nos contemporains, avec des moments forts, notamment lorsqu’il parle de ses origines, qu’il se moque copieusement de toutes les ethnies qui composent notre belle société. Tout le monde en prend pour son grade, il n’y a pas de laissé pour contre, et c’est certainement là sa grande force.

Lorsque l’humoriste parle d’une religion, il s’empresse dans la foulée de se moquer d’une autre, sans pour autant en oublier une seule. Lorsqu’il s’amuse de ses origines, il n’oublie pas de parler des autres. Là où d’autres s’enlisent inlassablement dans le mauvais goût et le mélanges des genres dans des spectacles racoleurs pleins de haines et de gags non assumés, le comte de Bouderbala a l’intelligence de comprendre que l’humour peut faire rire de tout lorsqu’il est universel et non pas ciblé pour blesser.

Loin du crédo habituel des humoristes qui parlent d’absurdité et de choses de la vie aussi futiles que drôle, le Comte de Bouderbala, parle des gens qu’il croise au fil du temps, des choses qui le choquent, de l’éducation, des élèves au collège et surtout des rappeurs. Ces derniers étant l’un des moments les plus magnifiques du spectacle avec une étude en direct live de leur capacité ridiculement productive en erreur de grammaire, de liaison de conjugaison etc… On rit énormément et en plus on est subjugué par l’incroyable réalité du propos.

En conclusion, « Le comte de Bouderbala » sur scène est une surprise incroyable, par l’intelligence du propos et même le côté percutant et quelque peu « Borderline » des thèmes qu’il aborde : Le racisme, l’éducation, la jeunesse, la religion ou encore le rap, l’humoriste nous entraîne dans son univers, et on se laisse aisément porter. Un humoriste à suivre assurément !    


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le spectacle oscille entre environnements lumière sobre, blanchatre et scène plus éclairée dans les tons jaunes sans beaucoup de distorsion dans l’ensemble.

Le Son
 
Côté son la piste stéréo est parfaitement en adéquation avec le spectacle, mais on regrettera tout de même l'absence de 5.1, notamment dans les passages utilisant des effets sonores liés à la mise en scène. Même si dans l’ensemble la piste stéréo est suffisante pour un One Man Show, ici elle parait un peu légère et fait perdre le volume que le spectacle gagnait en salle.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 60 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   
Un documentaire remarquablement bien construit dans lequel on découvre l’artiste dans ses tournées et surtout dans son parcours qui va l’emmener tout droit aux Etats-Unis.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage