dans le même genre
  L'ALGERIE VUE DU CIEL
  LE PEUPLE DES FORÊTS
  UN VRAI FAUSSAIRE
  SECRETS D'HISTOIRE VOLUME 7...
  LA CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS
  WHAT HAPPENED MISS SIMONE ?
  DEMAIN
  LES SAISONS
  WALT DISNEY L'ENCHANTEUR
  AU ROYAUME DES SINGES

du même éditeur
  LA BELLE ET LA BÊTE (LIVE 2...
  VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT ...
  PETER ET ELLIOTT LE DRAGON
  QUANTICO : SAISON 1
  LE MONDE DORY
  ALICE DE L'AUTRE CÔTÉ DU MI...
  TINI : LA NOUVELLE VIE DE V...
  LE LIVRE DE LA JUNGLE
  THE FINEST HOURS
  ZOOTOPIE


Dernières Actus
  LA 4K ULTRA HD FÊTE LE FANT...
  CHICAGO FIRE SAISON 4 DISPO...
  LES CINÉMAS GAUMONT PATHÉ E...
  CYBERLINK LANCE UNE MISE À ...
  ENNEMI PUBLIC SAISON 1 EN C...
  SHADES OF BLUE SAISON 1 EN ...
  STAR TREK: BRIDGE CREW DISP...
  MARANTZ 2017 A/V NR1608 ET ...

Mon Maître d'Ecole

Genre Documentaire
Pays FR (2016)
Date de sortie mercredi 31 août 2016
Durée 79 Min
Réalisateur Emilie Thérond
Avec Jean-Michel Burel
Producteurs François-Xavier Demaizon, Amaury Fournial et Maud Leclair
Scénaristes Emilie Thérond
Compositeur Yodélice
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Disney BVHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  79 min
  Nb Dvd  1
   
   
A St Just-et-Vacquières, Jean-Michel Burel, maitre d’école d’une classe à plusieurs niveaux, commence sa dernière année scolaire avant la retraite. L’instituteur enseigne la tolérance et la sagesse au même titre que l’orthographe et les mathématiques. Il mène son programme avec détermination. Il s’évertue à soutenir les élèves pour leur donner confiance et les élever plus haut. À travers les yeux d’une ancienne élève, aujourd’hui réalisatrice, se dessine une école intemporelle où la rigueur se conjugue avec la bonne humeur, une école où la liberté commence avec le respect de celle des autres. Une école qui appartient à tous et au domaine universel de l’enfance.

Il y a effectivement toujours quelque chose de touchant lorsqu’une réalisatrice revient sur les lieux de son enfance pour filmer la dernière année d’enseignement de son instituteur. Un homme qui a traversé les générations, qui raconte toujours avec un peu d’émotion dans la voix qu’il enseigna aux parents avant d’enseigner aux enfants. Une personne dont la qualité morale se doit d’être exemplaire et le fut pendant ses 44 années à officier sur les bancs de l’école pour le bien des toutes ces petites têtes blondes.

Alors évidemment, on s’en doute avant même de lancer le dvd, l’émotion sera au rendez-vous, mais la réalisatrice a l’intelligence de la laisser venir doucement mais surement. Elle laisse d’abord la poésie s’installer, celle d’une petite école communale du sud, où les enfants apprennent à lire, à écrire, mais aussi à jouer avec la nature, à se parler à communier ensemble dans une véritable cohésion quelques soient les tensions qui ne sont jamais sources de guerre permanentes. Tout cela sous le regard bienveillant de cet instituteur qui en a vu passer des enfants dans sa classe, et qui prône la tolérance et la liberté d’enseigner dans le bien-être des enfants, pas dans les arcanes électoralistes des palais parisiens.

Dans le film, on regarde, on écoute et insidieusement on apprend ce qui fait réellement un enfant, ce qui l’amène à penser, à réagir et éventuellement ce qui le prépare à vivre dans sa future existence. Jamais dans la revendique moralisatrice, l’instituteur parle de ses débuts, de cette impression effrayante que tout le monde attend de vous bien plus que vous ne semblez pouvoir offrir, et puis ses rencontres et ses combats, comme celle de ce jeune homme handicapé, dont il dit en tout humilité : « Lionel, un jour il est venu, ça lui a plu et depuis, il est toujours là », il avouera dans un petit souffle un peu plus tard dans le film, que cela n’était pas au gout de tout le monde, mais qu’importe, c’est sa vision, partagée semble-t-il par les parents de ces enfants qu’on lui a confié.

En conclusion, il est difficile de trouver le moindre défaut à « Mon Maître d’Ecole », tant le film respire l’amour, la tendresse et la reconnaissance pour un homme qui a su donner envie aux enfants d’apprendre et surtout envie de revenir et de garder un œil sur ses racines. Pour sa dernière année d’enseignement, l’instituteur a décidé de rendre les enfants heureux tout en se rendant lui-même heureux. Il les emmène à Paris, les suit en promenade dans la campagne du sud et leur apprend les secrets des arbres, des champignons, en résumé : L’école telle qu’elle devrait toujours être ! Une leçon d’éducation, une leçon de professionnalisme, une leçon d’émotion simple


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. Le travail de photo est absolument magnifique au point que chaque image vibre du bruit des cigales et transpire l’odeur de la lavande. Tout est parfaitement dosé et les contrastes offrent une belle profondeur à l’ensemble. Le support donne tout son volume au film.

Le Son
 
Une piste Dolby Digital  5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait par rapport aux effets sonores qui entourent le film. La dynamique de l’ensemble permet une belle immersion surtout lorsque les acteurs partent dans des joutes verbales remarquables. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 3 min
  Boitier Amaray
   
   
Le clip de Yodélice « I Won’t let you down », qui signe une bande son tout en douceur  

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage