dans le même genre
  GALVESTON
  BORSALINO
  LUCKY MAN SAISON 1
  LE MONDE EST À TOI
  MIAMI VICE / 2 FLICS À MIAM...
  BLACKKKLANSMAN
  OCEAN'S 8
  MEURTRES À SANDHAMN SAISON ...
  MEURTRES À SANDHAMN
  HAWAI FIVE-0 SAISON 7

du même éditeur
  BORSALINO
  FUTURE WORLD
  LA FOLLE JOURNÉE DE FERRIS ...
  BLACKKKLANSMAN
  SKYSCRAPER
  THE EXPANSE : SAISON 2
  AMERICAN NIGHTMARE 4 : LES ...
  MAMA MIA! HERE WE GO AGAIN
  JURASSIC WORLD : FALLEN KIN...
  CHICAGO MED : SAISON 2


Dernières Actus
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...
  NETFLIX ANNONCE LA SAISON 3...
  LE PALMARÈS DU FESTIVAL SÉR...

Bull : Saison 1

Genre Policier
Pays USA (2017)
Date de sortie mardi 2 octobre 2018
Durée 966 Min
Réalisateur Phil McGraw
Avec Michael Weatherly, Freddy Rodriguez, Geneva Carr, Jaime Lee Kirchner, Annabelle Attanasio, Christopher Jackson
Producteurs Paul Attanasio et Phil McGraw
Scénaristes Divers
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Universal
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  966 min
  Nb Dvd  6
   
   
Le Dr Jason Bull est le brillant fondateur d'une firme spécialisée en conseils juridiques. Entourée de son équipe d'experts ultra-compétents, il se démène pour mettre en place de véritables stratégies pour permettre de faire pencher la balance de la justice en faveur de ses clients. Ses méthodes lui permettent d'analyser tout un ensemble de facteurs pour prédire les comportements et décisions des jurés, des avocats ou encore des témoins.

Difficile de ne pas céder aux charmes de cette nouvelle série, qui joue ouvertement le ton la technologie et la psychologie pour ne faire entrer dans l’envers du décor de la préparation d’un procès en vue de faire acquitter un accusé. Les technologies utilisées pour aboutir à la conclusion escomptée par l’équipe de Bull, n’est pas sans rappeler celle de la série « Bones » tout y est High tech, et les spécialistes sont ultra compétents, et même leurs défauts deviennent des qualités pour pouvoir gagner un procès.  Cet ensemble d’ingrédients permettent ainsi à la série de trouver une tonalité mi- élitiste, mi- populaire pour mieux entrainer les spectateurs dans des intrigues avec des affaires uniques comme cela est souvent le cas dans les séries judiciaires.

Et c’est bien la force de ses auteurs que d’avoir eu l’intelligence de ne pas se laisser prendre au piège d’une série judiciaire classique qui ne ferait qu’enchainer les procès sans saveurs et sans piments. Ici, chaque épisode est indépendant de l’autre, et pourtant loin de s’éloigner de ce que peut-être la réalité de la préparation d’un procès aux Etats-Unis (On a pu le voir avec ceux retentissants comme ceux d’OJ Simpson ou de Michael Jackson), tout est  question de stratégie et de psychologie, avec ce que cela implique de bénéfices liés aux résultats des affaires, les auteurs ont su trouver une ligne de conduite qui ouvre la porte à suffisamment de possibilités pour tenir sur plusieurs saisons.

D’ailleurs cette première saison s’intègre parfaitement dans l’univers des séries judiciaires, et même si l’on peut s’interroger sur la crédibilité des technologies utilisées, il n’en demeure pas moins que l’ensemble est efficace et fonctionne à merveille. Les auteurs ont eu l’intelligence de ne pas se limiter aux procès mais de monter des intrigues complémentaires qui au final finissent toujours par mettre l’un ou l’autre des protagonistes en position de faiblesse. L’ensemble se visionne avec beaucoup d’intérêt et devient quasiment addictif dès lors que les stratégies se mettent en place.

En conclusion, « Bull » est une série particulièrement réjouissante dans laquelle les intrigues se succèdent à un rythme soutenu, mais surtout avec une intelligence scénaristique rare, puisqu’elle évite de justesse les pièges des histoires secondaires qui viennent souvent plomber une saison de série judiciaire classique.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
L’environnement parfois feutré des avocats bénéficie d’un beau transfert. La lumière est parfaitement mise en valeur, et la texture des ambiances bénéficie d’un rendu de qualité, avec des couleurs précises et des contrastes bien tenus qui offre une palette de nuances à la hauteur de l’attente.

Le Son
 
La piste sonore bénéficie d’une piste 5.1 assez bien structurée, avec une réparation soignée qui laisse la place belle aux dialogues et ne se laisse pas déborder par les effets sonores. La dynamique est remarquable et la spatialisation plus en retenue se mêle bien à l’ensemble. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Côté bonus, on peut découvrir un making of : « Verdict » qui permet de mieux comprendre comment la série fit montée et quelles en furent les intentions.

« A Bientôt au Tribunal », est un focus, assez court, il faut bien le dire, sur la conception des décors et particulièrement des différents tribunaux que le héros parcourt durant la saison.

« Michael Weatherly : A l’Etat Pur » est un focus sur l’acteur principal qui après avoir passé plusieurs saisons dans NCIS, se retrouve à la tête d’une série, et se doit de faire oublier son personnage qui l’a rendu célèbre.

Puis un bêtisier et des scènes coupées.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage