dans le même genre
  DE GAULLE
  SKIN
  ROCKETMAN
  55 STEPS
  COLETTE
  SILVIO ET LES AUTRES
  BOHEMIAN RHAPSODY
  MARY SHELLEY
  KINCSEM
  MARIE MADELEINE

du même éditeur
  INFIDEL
  BELLA
  SAMSON


Dernières Actus
  CYBERLINK DIRECTOR SUITE 10...
  POWERDIRECTOR 20 / 365 – GE...
  WARNER BROS ET METROPOLITAN...
  BILLIE EILISH'S HAPPIER THA...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  CONCOURS DVDCRITIQUES : GAG...
  DISPARITION DE JEAN PAUL BE...
  HARMAN KARDON RADIANCE 2400...

Maria Montessori

Titre Original Maria Montessori: una vita per i bambini
Genre Biopic
Pays IT (2007)
Date de sortie mardi 20 juillet 2021
Durée 200 Min
Réalisateur Gianluca Maria Tavarelli
Avec Paola Cortellesi, Gianmarco Tognazzi, Massimo Poggio
Producteurs Camilla Nesbitt et Pietro Valsecchi
Scénaristes Gianmario Pagano et Monica Zapelli
Compositeur Marco Betta
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Saje
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  200 min
  Nb Dvd  1
   
   

Rome, 1892. Maria Montessori, jeune étudiante en médecine, lutte pour se faire une place dans un monde d’hommes. Pour être acceptée, elle doit être la meilleure, ne jamais montrer de signes de faiblesse. Elle rencontre un jeune et fascinant professeur, Giuseppe Montesano. Ensemble, ils commencent à travailler sur un projet d’aide aux enfants retardés et abandonnés, et vivent en secret une grande passion. Mais ils ne sont pas mariés, et Maria tombe enceinte : leur enfant illégitime doit être caché afin d’éviter un scandale. Alors qu’elle se retrouve dans l’impossibilité d’élever son propre enfant, Maria décide de continuer à se battre pour ses idées et pour l’éducation de tous les enfants...


Société de distribution qui ne cache pas ses ambitions, « Saje », aime les films qui portent une valeur chrétienne dominante, sans en garder forcément les nuances et les ambiguïtés. Sans pour autant souffrir de façon systématique de films à la qualité médiocre, « Saje » propose notamment dans son catalogue des films comme : « La Passion du Christ » de Mel Gibson (2004) ou « La Résurrection du Christ » de Kevin Reynolds (2016). Nous l’aurons assez bien compris, le distributeur possède un fonds de commerce destiné à un public chrétien et entend bien parler de figures emblématiques qu’un certain goût des valeurs et de la compassion a amené à faire de grandes choses.


Maria Montessori, fut une pédagogue renommée qui mit au point une méthode pédagogique, qui porte d’ailleurs son nom et qui repose sur quatre axes majeurs : Le Libre choix de l’activité, l’autodiscipline, le respect du rythme de chacun et l’apprentissage par l’expérience. Une phrase qui lui est attribué résume bien sa méthode : « Tout enfant est un roi en marche vers l’aurore ». Certainement l’une des scientifiques qui aura le plus inspirée, la pédopsychiatre française, la plus célèbre : Françoise Dolto, Maria Montessori fut à la fois victime et porteuse d’un destin hors du commun. D’abord parce que cette féministe convaincue, mena son combat de front avec brio et su se faire reconnaitre par ses pairs, par une intelligence et un professionnalisme hors du commun. Mais du côté de sa vie privée, le combat fut plus traumatisant : Entretenant une relation amoureuse avec son professeur de psychiatrie, elle aura un enfant hors mariage, qui, dans une société italienne conservatrice, ne va pas sans poser de problème. Sa grossesse sera tenue secrète et Maria Montessori devra abandonner son enfant à un couple de paysans. Elle ne le récupèrera que 15 années plus tard et partira vivre avec lui aux Etats Unis. Plusieurs années plus tard, le dictateur Italien Mussolini, confiera à Maria la charge des Ecoles d’état. Mais la pression fasciste est telle, qu’elle démissionnera s’estimant apolitique et plus intéressée par le bien-être des enfants que par la politique. 


Le film en deux parties de Gianluca Maria Tavarelli (Maltese) s’est donné pour objectif de faire découvrir le destin si particulier de cette femme hors du commun. Signé en 2007, le film parait avoir 20 ans de plus et se range plutôt du côté des productions télévisuelles des années 80, avec des dialogues crachotants, qu’une Vf ne vient rien arranger. Mas c’est surtout la mise en scène qui pose problème, car si l’ensemble n’est pas inacceptable, loin de là, son manque de rythme et sa narration font énormément penser à un épisode caché des « Oiseaux se cachent pour mourir ». Car dans sa première partie, la réalisatrice appuie beaucoup sur la relation amoureuse entre Maria et son professeur. Il faudra attendre la deuxième partie pour réellement plonger dans ce qui, au départ nous intéresse, quand même : Les combats de Maria Montessori.


Au final, ce film en deux parties, n’est pas l’hommage le plus qualitatif envers la grande pédagogue que fut Maria Montessori, mais il a le mérite, au moins de parler de ce personnage hors du commun dans une société patriarcal qui traitait les enfants handicapés d’ « Idiots » et ne se préoccupait pas beaucoup de leur traitement, les laissant à l’abandon. Nous aurions préféré une œuvre plus engagée, moins édulcorée de la vie de cette femme qui révolutionna la pédopsychiatrie. 




L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.77:1
   
   
Assez inégale, l’image renforce ce sentiment que nous visionnons un film datant des années 80. Présenté dans un 16/9 surprenant, l’ensemble ne brille pas par une grande qualité qui permettrait au spectateur de se passionner pour ce destin hors du commun. Les contrastes manquent d’équilibre pour pouvoir donner le volume nécessaire et la stabilité d’une image qui semble avoir souffert de l’épreuve du temps, alors que le film ne date que de 2007.

Le Son
 
Côté Son la piste Stéréo, disponible uniquement ne VF (Pas de VO !!!!) se révèle efficace pour plonger le spectateur au cœur de l’histoire, même si les crachotements donnent une étrange sensation de programme retro. La dynamique est efficace et la spatialisation assure le job des effets sonores, et particulièrement des pistes musicales qui viennent accentuer l’ambiance du film. L’ensemble honnête. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Pas de Bonus

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage