dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  BLOODBORNE
  LAST RESORT : L'INTÉGRALE
  SLY COOPER
  DANCESTAR PARTY
  UNCHARTED 3 : L'ILLUSION DE...
  LITTLE BIG PLANET 2
  KILLZONE 3
  SINGSTAR QUEEN
  RESISTANCE 2
  GRAN TURISMO 5 PROLOGUE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Everybody's Golf World Tour

Genre Jeux Vidéo
Pays Japon (2008)
Date de sortie mercredi 26 mars 2008
Durée 999 Min
Plateforme PS3
Site Internet Site officiel Japonais du jeu
page officielle en France
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Sony Computer Europe
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Distribuée par Sony, la licence EveryBody’s Golf de Clap Hanz arrive sur PS3 avec un nouvel opus splendide qui fait honneur à la console de Sony. Son gameplay simple et ses personnages attachants, permettent de jouer au Golf dans des conditions idéales de détente, tant les graphismes et l’environnement sonore ont été soignés. Un vrai plaisir pour les amateurs de ce sport qui n’ont pas forcément envie de se plonger dans la complexité d’un Tiger Woods, mais souhaitent s’amuser en famille ou entre amis dans la bonne humeur.

Quel plaisir de retrouver la licence Everybody’s Golf sur une console telle que la PS3. Sous ses airs de jeu bon enfant qui convainc n’importe qui au premier coup d’œil de s’y essayer, se cache un titre au gameplay très intuitif auquel on prend un grand plaisir à jouer. Tout débute par une installation sur le disque dur de la PS3. Un quart d’heure d’attente qui permet ensuite de ne plus attendre les chargements. Une fois le jeu lancé, on saisit immédiatement qu’on est en présence d’un hit. Une interface agréable, des sonorités amusantes, des graphismes aux petits oignons, une jouabilité immédiate et une animation sans faille constituent la recette à succès de ce titre.

Le jeu débute avec deux personnages très mignons disposant chacun de talents particuliers mis à jour après chaque partie (puissance, qualité de frappe, aisance au putt, etc.), tandis qu’au fur et à mesure de vos exploits une récompense tirée au sort permettra de débloquer de nouveaux personnages, de nouveaux parcours, des vêtements, du matériel, une amélioration d’aptitude ou de nouveaux accessoires pour enrichir rapidement les possibilités de jeu. Après quelques parties, vous pourrez déjà débloquer un adversaire virtuel pour une rencontre au sommet et de nouveaux challenges.

Les différents écrans qui se succèdent avant le lancement de la partie permettent de choisir son personnage, sa tenue, son équipement (qui influe sur les performances) et le style de contrôle de la frappe. De nombreuses informations permettent de jauger de la progression de votre joueur d’une partie à l’autre ainsi que des bonus déjà en votre possession. Une fois sur le terrain, une vue aérienne affiche un aperçu du par et du nombre de coups prévus pour le réaliser. Puis la caméra revient sur votre personnage, visible sous plusieurs angles grâce au PAD. On peut aussi bouger la caméra librement afin d’étudier plus finement l’itinéraire que l’on souhaite essayer.

Le contrôle des tirs est d’une simplicité exemplaire et la prise en main est immédiate. En quelques clics du pad le tour est joué. Les dosages se font sans trop de difficulté et après quelques essais, la méthode est assimilée. Pour les plus petits, un mode « tir facile » est aussi proposé afin que chacun au sein de la famille puisse profiter d’Everybody’s Golf World tour. On peut hélas regretter le peu de circuits disponibles, seulement 6 de 18 trous au total, mais heureusement, le caractère addictif du titre et sa difficulté progressive bien dosée scotchent le joueur à sa manette pour débloquer tous les bonus proposés dans ces 6 challenges et refaire ces parcours en affrontant les 15 personnages différents à débloquer, histoire d’améliorer votre score.

En conclusion
Everybody’s Golf World Tour est une valeur sûre pour les utilisateurs de PS3 désireux de passer de très bons moment entre amis ou en famille. Ses graphismes poussés, sa prise en main immédiate et l’environnement bon enfant en font un titre accessible et appréciable par les grands comme les petits.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
Avec leurs grosses têtes de mangas posés sur des petits corps aux animations aussi variées (et parfois très humoristiques) que peaufinées, les personnages de Everybody’s Golf sont attendrissants et très expressifs. On reconnait même sans effort, après l’avoir débloqué, Maruyama Shigeki (golfeur vedette local au japon), parfaitement modélisé. Le rendu 3D des décors est lui aussi parfait. Sans anicroche, les décors gigantesques en vue aérienne n’ont rien à envier à ceux d’un jeu de Golf plus professionnel : la faune et la flore conséquente s’agitent, la foule est présente, la météo est variable et les différents types de surface sont reconnaissables. Les effets de lumière, de brume, de pluie et des couleurs pas trop saturées ajoutent aussi à l’immersion.

Même l’interface de visée est claire et explicite. Des indicateurs à l’écran permettent de jauger de la distance, de l’inclinaison du terrain, des dénivelés, et l’iconographie de l’interface permet de tout savoir sur le sens et la puissance du vent, le club utilisé, le type de sol sur lequel repose la balle, l’effet donné par le joueur, etc. Pour amorcer la frappe, deux modes sont proposés, un mode facile à l’ancienne et un mode avancé que l’on maitrise cependant sans effort. Après la frappe, des graduations apparaissent en surimpression sur le terrain pour vous donner une idée de la distance parcourue (ou restante lorsque l’on est sur le green) et ceci est du meilleur effet. Des ralentis sous divers angles de vues sont disponibles à tout moment et les mouvements de caméra sont toujours très opportun. Les coups les plus splendides qui sont chers à vos yeux peuvent alors être sauvegardés pour se constituer une petite galerie vidéo des meilleurs moments de votre carrière.

Le Son
 
Le jeu est entièrement localisé en français, texte et voix. Un très bel effort qu’il faut saluer tant il y a d’éditeurs qui ne respectent pas encore cette règle de courtoisie vis-à-vis des joueurs francophones. On constate avec amusement qu’un petit accent est présent dans la francisation. Il donne un petit genre « Nous le valons bien » à toutes les interventions orales, ce qui donne beaucoup de charme aux personnages. Votre caddy y va aussi de ses commentaires pour vous donner des conseils et vous indiquer en français dans quel sens penche le terrain avant une frappe sur le green.

La foule s’exprime aussi et les murmures d’encouragement ou de doute ne sont pas rares, ce qui donne envie de se surpasser. Tout ceci est restitué en 5.1 avec bruitages naturels des oiseaux, du vent, de la pluie, des feuillages, des couinements de bestioles qui rodent dans le country club, mais aussi de sons moins naturels, effets spéciaux que l’on constate lors de frappes particulièrement violentes. Côté bande musicale c’est plutôt une ambiance à la Nintendo avec Charlie Oleg et son orchestre. Des musiques d’ascenseur pas forcément pénibles et qui confirment l’ambiance détente du titre, mais jouées par des instruments aux tonalités électroniques qui n’ont rien d’un orchestre philarmonique ni d’un groupe de pop music.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
En solo, le mode « Défi » est la principale activité du joueur désireux de faire progresser un personnage, de glaner des bonus et de parfaire son swing. Il est le mode privilégié du joueur pour obtenir l’accès à toutes les surprises du titre. Le mode solo « Stroke », permet de peaufiner votre style sur le circuit de votre choix en mettant à jour le profil de votre joueur tandis que le mode « Entrainement » compte pour du beurre et permet tous les écarts. Les modes de jeu en ligne sont l’occasion de se mesurer à de nombreux humains, 50 personnes pouvant s’inscrire au même tournoi, joué par lot de 8 joueurs à la fois… Suspens et compétition au programme puisque chaque joueur peut jouer le même trou en même temps, avec un temps limité. Les comptes sont ensuite effectués pour établir le classement, avant passage au trou suivant.

Les menus sont clairs et limpides et le lobby qui permet d’attendre de trouver des parties multi-joueurs online sur le Playstation Network vous propose de modéliser un petit avatar pour déambuler dans le décor 3D de chaque Lobby. Une façon rigolote de retrouver ou d’attendre la fin de partie d’amis situés dans le même salon tout en chattant (en mode texte hélas) avant de lancer une nouvelles session de jeu à plusieurs (jusqu’à 8). Le jeu en ligne est hélas victime d’une instabilité que Sony reconnait, un message d’excuse apparaissant à l’écran avant l’établissement de la connexion  au réseau. Il est indéniable que le réseau de Sony accuse un retard de plus en plus évident sur le Xbox Live de Microsoft. On privilégiera donc le jeu à plusieurs chez soi, jusqu’à 4 personnes, entre amis ou en famille en se délectant des attitudes des joueurs humains en direct.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage