dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  BLOODBORNE
  LAST RESORT : L'INTÉGRALE
  SLY COOPER
  DANCESTAR PARTY
  UNCHARTED 3 : L'ILLUSION DE...
  LITTLE BIG PLANET 2
  KILLZONE 3
  SINGSTAR QUEEN
  EVERYBODY'S GOLF WORLD TOUR
  GRAN TURISMO 5 PROLOGUE


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Resistance 2

Genre Jeux Vidéo
Date de sortie mercredi 26 novembre 2008
Durée 999 Min
Plateforme PS3
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Sony Computer Europe
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   

Lorsque l'un des meilleurs titres du lancement de la console PS3 revient dans une suite encore plus peaufinée, plus variée et plus aboutie, on ne peut que se réjouir. Resistance 2, développé par Insomniac Games et distribué par Sony en exclusivité sur PS3 est un déluge de bonheur pour tous les amateurs de FPS en solo comme en ligne.

Ensemble, nous tomberons

Presque 2 ans après la sortie de Resistance Fall of Men, le scénario de résistance 2 nous place pile là ou le premier épisode s'achevait, soit à l'instant même ou Nathan Hale errait dans la neige à 22 kilomètres de Londres en Angleterre, après avoir fait exploser le réacteur principal du réseau de l'infrastructure chimérienne. Nous sommes donc en juillet 1951, la Grande Bretagne est sauvée grâce à Nathan Hale, mais les chimères et leurs Goliaths continuent leur progression vers les états unis d'Amérique. Le héros fatigué est rapatrié de force par la SRPA (Special Reseach Projects Agency) et fait désormais partie des sentinelles, ces agents infectés qui, sous la surveillance médicale des autorités, semblent résister aux effets du virus. A son réveil, de retour au pays, Nathan découvre que cette fois c'est sa patrie qui est en danger et il ne dispose que de 19 heures pour repousser la menace chimèrienne. Tout un arsenal est disponible dans cette nouvelle version. On y retrouve une partie des armes de Fall of Men, ainsi que de nouveaux jouets de destruction. Chaque arme est documentée en détail dans le menu général, à condition d'avoir pris le soin de fouiller chaque recoin pour retrouver les précieux documents de renseignements qui vous apporteront parfois aussi des précisions sur Nathan Hale et les autres personnages principaux du scénario. Des données sur les infrastructures et les ennemis sont aussi à glaner dans ces documents qui jonchent le sol dans les endroits les plus inattendus. Si le choix est vaste, on ne transporte que deux armes simultanément, il est donc crucial de faire la bonne sélection en fonction du moment. C'est aussi une bonne raison de ne pas être économe en munition et d'arroser copieusement les escouades de chimères en distribuant généreusement les pruneaux de plasma ou de plomb ou en positionnant avec amour des grenades incendiaires ou à fragmentation, etc. Mais glaner les précieux trophées PS3 ne se fait pas sans mal et après une mort subite, on réapparait parfois au checkpoint avec une arme entre les mains qui est différente de celle que l'on avait pu acquérir.

Variété diversité, efficacité

Le FPS permet une utilisation assez intuitive de l'armement qui compte jusqu'à 9 tromblons de la mort, sans compter les projectiles à main. On zoomer avec certaines armes, d'autres disposent d'un tir secondaire, d'autres s'utilisent en deux temps, etc. Le personnage peut s'accroupir et courir, mais attention, on ne peut pas sprinter dans 10 cm d'eau et il faut dire que le poids du paquetage militaire essouffle très vite le héros qui de toute façon ne peut pas accélérer son déplacement très longtemps. Dans les recoins obscurs, une torche peut être activée pour y voir plus clair. La configuration manette est légèrement différente, aussi, si vous venez d'achever Resistance N°1, attendez vous à de légers changement. Ceci dit, les options permettent d'opter pour d'autres réglages. En tout état de cause, les contrôles sont fluides et les indicateurs de visée bien pensés. Côté hordes sauvages, les ennemis rencontrés sont plus variés que dans le premier opus, qu'il s'agisse d'être de chair ou d'engins. De taille humaine jusqu'à la taille d'un immeuble les Goliaths, les Chimères ou les Krakken vous mènent la vie dure et voir ses monstres parfois géant se mouvoir au sein de décors non moins gigantesques avec parfois des vaisseaux immenses en train d'atterrir ou décoller donnent une dimension hors du commun au champ de bataille. Et leur intelligence artificielle est d'un niveau très correct, même si l’apparition des bestioles reste très scriptée. Les ennemis se cachent derrière des éléments du décor, vous poursuivent dans les coursives et semblent plus combatifs. Vos alliés également n'hésitent pas à vous épauler pour faciliter une percée ou un repli et ne se cantonnent plus à faire acte de présence. La variété se retrouve aussi dans le scénario surnaturel et les missions à accomplir. On ne tire plus systématiquement sur tout ce qui bouge, mais il faut parfois simplement fuir ou esquiver. Dans quelques passages de l'aventure, vos alliés vous guident par radio, grâce à la vue qu'ils ont sur les caméras de surveillance, pour que vous trouviez votre chemin dans un dédale surveillé par des ennemis invincibles. Ils vous donnent alors des instructions à suivre à la lettre pour échapper à vos poursuivants bien déterminés à vous occire. Des séquences qui changent un peu le rythme de l'aventure, donnent du piment et génèrent des montées d'adrénaline. Les événements de la campagne sont baignés de nombreuses cinématiques et dialogues dignes d'un très bon film d'action. On prend plaisir à les regarder tout d'abord parque que cela permet de souffler un peu, ensuite parce que ces cinématiques sont toujours pleines d'enseignements sur le déroulement du scénario et enfin parce qu'elles sont de toute beauté. La campagne distrait ainsi le joueur pendant une bonne dizaine d'heures d'autant qu'elle est complètée par 6 scénarios jouables en coopération jusqu'à 8 joueurs, sans compter le jeu online jusque 60 gamers, de l'inédit sur console !!

Un air de révolution sur PS3

Avec ces modes de jeu variés, ses graphismes réussis, sa fluidité exemplaire et un environnement sonore riche, il ne manque rien à Resistance 2 pour devenir rapidement un must have sur Playstation 3. Insomniac Games a réussi ce titre au-delà de l'espérance des joueurs et tandis que les modes online exceptionnels étendent le plaisir à l'infini pour une armée de joueurs, la coopération en escouades et la campagne solo sont assurément très bien calibrés. Le mot d'ordre de cet épisode est donc diversité des ennemis, des armes, des réglages, des objectifs et du plaisir. Un hit démesuré !



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

La présentation du jeu est sans fausse note, des menus aux textures et jusque dans la modélisation 3D. Les effets de liquides, les éclairages tamisés, les effets visuels complexes, tout est peaufiné jusqu'au level design très bien pensé, notamment pour les maps multi-joueurs. L'interface a quelque peu évolué et la jauge de niveau de vie a disparu, tout comme les réserves de santé que l'on trouvait au sol dans Resistance premier du nom. Ici, l'état du personnage principal est restitué à l'écran par un halo rouge sang qui envahit l'affichage en cas de santé décroissante. On ne surveille donc que ses chargeurs et ses réserves de grenades. Les décors sont surprenants par leur étendue, au prix de textures pas trop complexes, mais qui donnent le change dans le feu de l'action. Elles sont en tout cas toujours baignées d'éclairages subtils aux petits oignons. Les monstres eux aussi atteignent des tailles démesurées et effrayantes et tout ceci se meut avec grâce sous une pluie de poudre et de débris divers. Les cinématiques, plus nombreuses et plus détaillées, immergent régulièrement le joueur dans un film d'action haletant et l'ensemble est visuellement très réussi.



Le Son
 

La bande sonore est impressionnante d'immersion avec une partition dynamique, pénétrante et sachant soutenir l'action tout au long de la campagne. Une musique digne d'un film à grand spectacle. Les effets sonores ne sont pas en reste avec une immersion totale dans l'action. Le doublage français est impeccable avec des comédiens de doublage qui ont été très apliqués dans leur interprétation qui sonne toujours juste tandis que la restitution audio en 5.1 envahit la pièce avec des effets spéciaux à tous les étages : explosions, communications radio, hurlements, déluge de poudre et de balles. Ca explose, ça crie, ça mitraille, ça beugle à souhait sous le son des cors, des violons et des cuivres.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   

Lorsque l'un des meilleurs titres du lancement de la console PS3 revient dans une suite encore plus peaufinée, plus variée et plus aboutie, on ne peut que se réjouir. Resistance 2, développé par Insomniac Games et distribué par Sony en exclusivité sur PS3 est un déluge de bonheur pour tous les amateurs de FPS en solo comme en ligne.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage