Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus






dans le même genre
  LA RIVIÈRE DE NOS AMOURS
  LA VENGEANCE AUX DEUX VISAG...
  DUEL AU SOLEIL
  DEAD AGAIN IN TOMBSTONE
  LITTLE BIG MAN
  JANE GOT A GUN
  COW-BOY
  3H10 POUR YUMA
  THE HOMESMAN
  LE BON LA BRUTE ET LE TRUAN...

du même éditeur
  LE PARRAIN DE MARIO PUZO EP...
  JURASSIC WORLD EVOLUTION (S...
  LE JEUNE MESSIE
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...
  LA VIE EST BELLE
  ESCAPE AT DANNEMORA
  CRAWL
  ROCKETMAN
  LE PARC DES MERVEILLES
  SIMETIERRE


Dernières Actus
  THE LAST TREE EN VOD
  LA LOI DE LA JUNGLE EN VOD
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : WINK ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SHERL...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : SANS ...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ : BLANC...
  2021 : UNE ANNÉE POUR CÉLÉB...
  WONDER WOMAN 1984 EN ACHAT ...

En route vers le sud

Titre Original goin' south
Genre Western
Pays USA (2003)
Date de sortie samedi 1 mars 2003
Durée 105 Min
Réalisateur Jack Nicholson
Avec Jack Nicholson, Mary Steenburgen, Christopher Lloyd, John Belushi, Danny Devito
Producteurs Harry GITTES, Harold SCHNEIDER
Scénaristes John HERMAN SHANER, Al RAMRUS
Compositeur Perry Botkin Jr.
Format Dvd 9
Informations
Complémentaires
L'un des 4 films réalisé par Jack Nicholson.
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Espagnol
Oui
Non
Non
  Italien
Oui
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non
  Anglais
Oui
Non
Non
  Allemand
Oui
Non
Non
  Néérlandais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Simon Volant
  Editeur   Paramount
  Edition   Simple
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  105 min
  Nb Dvd  1
   
   

L'histoire

Peu de temps après la guerre de sécession, les hommes se font rares. Dans le sud, peu sont revenus du conflit. Un décret permet alors le sursis des condamnés en échange d’une vie rangée et sans vice.

Henry Moon (Jack Nicholson / Shinning)  a le choix entre la pendaison pour vol ou le décret qui permet à Julia Tate (la jolie Mary Steenburgen / Retour vers le futur 3) de l’épouser. Henry tient à la vie, Julia cherche des bras pour exploiter sa mine d’or avant d’être expropriée par le chemin de fer. L’amour dans tout cela est parfaitement secondaire et les autorités locales veillent de prés sur le bandit repenti.

Les vrais problèmes débutent lorsque Henry découvre enfin l’or. Julia n’est pas pressée de partager le butin et le reste de l’ancienne équipe de hors la loi voudrait bien s’emparer du magot.

A noter la présence en adjoint du chérif de Christopher Lloyd éperdument amoureux de Julia. Le pauvre devra attendre Retour vers le futur 3 pour pouvoir l’embrasser !

On retrouvera John Belushi complètement cinglé (a peu près comme dans American College) également en adjoint et Danny DeVito en bandit.


Critique artistique

Ce western est complètement désopilant. Ici il n’est pas question de faire du réalisme ; c’est du pur délire. Le ton est donné avec une scène de pendaison qui se transforme en foire aux célibataires ! Tous les personnages ont des mines patibulaires !


Les acteurs

Une belles brochette d’acteurs tous au début de leur carrière. Hélas, on les sent un peu laissés à eux mêmes. Hormis le couple Nicholson / Steenburgen, le jeu est en retrait.


La réalisation

Sur le papier, le scénario est excellent et le casting de rêve. Hélas, Jack Nicholson s’occupe davantage de se mettre en valeur que de gérer le jeu des autres acteurs. La réalisation est assez plate et nous aurons même le droit à plusieurs plans flous (une honte !) pourtant gardés dans le montage. Jack Nicholson est sûrement un excellent acteur mais comme réalisateur, il a des progrès à faire !


La musique

Pile poil dans l’ambiance pour participer au film, elle s’oubliera hélas rapidement car sans véritable originalité.


Un moment fort

La « pendaison » qui se transforme vite en foire aux célibataires. Une première propo-sition de mariage avec une veuve âgée mais elle succombe aussitôt à une crise cardiaque. Enfin, Julia entre en scène. Fou rire assuré.


Verdict

Hormis la réalisation un peu plate, ce film est plutôt sympathique. Les fans de western sauteront dessus alors que les autres le loueront pour passer une soirée pop corn bien sympathique.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

Un master 1.85 recadré en 1.78 sans dommage. Par contre la pellicule est bien marquée par le temps. Beaucoup de taches surtout aux génériques de début et de fin.

Bizarrement, certaines scènes sont particulièrement nettes alors que d’autres sont peu définies. La compression est quant à elle parfaite.


Le Son
 

Une bande son mono de bonne qualité. La VF est bien réalisée et accentue le jeu des acteurs. La VO est dynamique à souhait. L'encodage est en 2.0.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Les menus sont fixes et en 16/9. Pas l’ombre d’un bonus.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage