dans le même genre
  CARS 3
  THE WILD
  LA PETITE SIRÈNE
  LA COCCINELLE REVIENT
  CENDRILLON
  CENDRILLON 2
  TARZAN (EDITION COLLECTOR)
  LA FERME SE REBELLE
  MULAN
  POCAHONTAS, UNE LÉGENDE IND...

du même éditeur
  LE ROI LION
  ALADDIN
  RALPH 2.0
  DUMBO
  COCO
  CARS 3
  L'EMPEREUR
  PIRATES DES CARAÏBES : LA V...
  LA BELLE ET LA BÊTE (LIVE 2...
  VAIANA, LA LÉGENDE DU BOUT ...


Dernières Actus
  BANDE ANNONCE DE WONDER WOM...
  BANDE ANNONCE DE : SOS FANT...
  BLACK WIDOW ET LES NOUVEAUX...
  JAMES BOND NO TIME TO DIE :...
  MA FOLLE HISTOIRE DU CINÉMA
  LE CINÉMA DE CLAUDE ZIDI
  NOUS AVONS VU LES DEUX PREM...
  THE ROLLING STONES ON STAGE

Bambi

Genre Disney
Pays USA (1942)
Date de sortie mercredi 2 mars 2011
Durée 67 Min
Réalisateur Walt Disney
Avec Bobby Stewart, Hardie Albright, Donnie Dunagan
Producteurs Walt Disney
Scénaristes Felix Salten, Larry Morey et Perce Pearce
Compositeur Franck Churchill et Edward H. Plumb
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Disney BVHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  67 min
  Nb Dvd  2
   
   
Le jeune Faon Bambi, après la mort de sa mère  tuée par un chasseur, doit apprendre à survivre seul dans la foret. Il trouve bientôt un jeune compagnon, le lapin Panpan, aussi malicieux et débrouillard que Bambi est maladroit et pataud.

Troisième long métrage de Walt Disney, après la révolution « Blanche-Neige » et la magie poétique de « Pinocchio », l’animateur s’attaque à « Bambi » inspiré du livre écrit par Felix Salter, que le réalisateur a découvert en 1935, et qui fit presque l'objet d'une fixation, au point qu'il dédia les premiers studios flambants neufs de Burbanks et qu'il mobilisa quatres de ses meilleurs dessinateurs : Frank Thomas, Ollie Johnston, Eric Larson et Milt Kahl. L’histoire comporte tout ce que Disney recherche pour pouvoir continuer de confirmer une œuvre tendre qui peut être vue à la fois par les enfants, mais aussi par les parents. D’ailleurs il est intéressant de voir que l’histoire en elle-même ne dure que quelques minutes dans le film, puisque le point culminant réside dans le passage de Bambi à l’âge adulte. Moins glauque que Dumbo, première inspiration du « Roi Lion », « Bambi » est surtout un outil formidable pour mettre en valeur les qualités narratives des animateurs de Burbanks, et leur capacité à peindre la poésie de la nature et reproduire les mouvements les plus complexes de la nature.

En cela les premiers pas du petit faon sont une véritable prouesse, car les mouvements sont représentés à la perfection et le rythme qui leur sont donné sont la preuve d’une maitrise incroyable. Si le film traine un peu sur toute la partie découverte de la vie qui l’entoure, il n’en demeure pas moins d’une grande efficacité, car il est pratiquement impossible de ne pas rester hypnotisé par la beauté et la fraicheur de ce long métrage. On y retrouve les codes esthétiques de l’époque avec les oiseaux bleus au gros corps et petites ailes, les lapins rondouillards et attendrissant, mais surtout le style visuel inspiré de l’art japonais et de l'abondante inconographie de Maurice Day, est particulièrement saisissant, le film comportant près de 450 décors différents, « Bambi » n’en demeure pas moins, un film de référence. Car le film bénéficie de nouvelles technologie, comme la caméra multiplane qui permit la superposition de plusieurs décors, comme la scène d'ourvture qui n'en compte pas moins de neuf.

Mais il faut bien le dire, l’essence même de ce long métrage d’animation prend tout son sens, une fois que l’on a regardé les bonus, qui reviennent avec beaucoup de rigueur et de précision sur les dessous de l’animation. Car Disney fait preuve ici d’un regard narratif particulièrement aiguisé, en abordant des thèmes aussi sensibles que la mort, le deuil et le passage de l’enfance à l’âge adulte. Moins violente que dans « Le roi lion », la mort de la mère pourrait être un cas d’étude cinématographique tant elle impressionne par son impact sur les enfants, autant que sur les parents, par sa dimension dramatique, et cela sans jamais montrer le corps sans vie. Idem avec la scène de combat entre les jeunes cerfs qui confirme le talents des animateurs.

Du haut de ses 69 ans, « Bambi » est un véritable classique des studios Disney, mais aussi une référence absolue en matière d’animation et de narration. Car le style inspiré des peintures japonaises et la maitrise des animateurs pour reproduire les mouvements des animaux, tout en gardant les aspects candides pour un public d’enfant est saisissant de beauté. Si le film ne fut pas un succès à sa sortie, du fait de l’histoire qui se jouait à ce moment là, il a depuis largement trouvé le triomphe mérité auprès du public.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.33:1
   
   
Une image impeccable, à la résolution soignée. Les noirs sont intenses et les couleurs parfaitement dosées pour donner une certaine profondeur à l‘animation de ce long métrage à la poésie rarement atteinte. Les contrastes offrent une véritable profondeur à l’ensemble. Pas grand-chose de nouveau avec l‘ancienne version qui date de 2005.

Le Son
 
Même chose pour le son, rien de neuf depuis la dernière version. La bande sonore est parfaitement nettoyée des chuchotements dûs à l’âge du dessin animé et sa spatialisation est impeccable. La dynamique reste de toute beauté et plonge ainsi le spectateur dans une véritable symphonie musicale et sonore.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 90 min
  Boitier Amaray avec fourreau cartonné
   
   
Pour cette réédition, pas grand-chose de nouveau dans la section bonus depuis la dernière version, si ce n’est la présence sur le premier DVD d’une retranscription minutieuse des réunions de travail entre Disney et ses animateurs



On comprend beaucoup mieux les choix narratifs, la direction que le patron du studio souhaite donner à son adaptation. L’ensemble vaut à lui seul tous les honneurs tant on plonge réellement dans l’essence même du dessin animé. 



Sur le 2ème DVD, les passionnés pourront retrouver tout un ensemble de documentaires qui reviennent avec beaucoup de précision et une source d’inspiration qui semble inépuisable sur les dessous du dessins animés, si l’on excepte le recours systématique d’images d’archives liées à d’autres films (Blanche-Neige, par exemple).
 
Puis le court métrage : « Le vieux moulin » et 2 scènes coupées. Ensuite place aux enfants avec des jeux, comme "Cache-Cache Panpan" qui permet une plongée toujours plus amusante et ludique dans l'animation du studio, en plongeant les enfants au coeur d'une partie de cache-cache entre Panpan et ses frères et soeurs.  Une fois de plus le studio se surpasse, même si l’on imagine aisément que la grande surprise viendra de l’édition Blu-Ray.

Disque 1
: Film + Commentaire audio : Les notes de travail envoyées par W. Disney aux animateurs.



Disque 2 : 2 scènes coupées : Nourriture hivernale et Première neige + 5 jeux : Aventures en forêt, Disneypédia sur les amis de Bambi, Psychotest sur les saisons, Histoire à lire et Forêt virtuelle + Les coulisses de la production : La naissance d’un prince (making of), La restauration, 1942 ou l’année de Bambi, La direction artistique, Les premières images de Bambi 2, Extrait de l’émission « les trucs de notre métier », Les archives Disney, La bande annonce cinéma + La recherche graphique…



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage