Mulan

Genre
Pays
USA (2004)
Date de sortie
vendredi 5 novembre 2004
Durée
78 Min
Réalisateur
Producteurs
Pam Coats
Scénaristes
Rita Hsiao et Chris Sanders
Compositeur
Jerry Goldsmith, Vanessa Mae et Mathew Wilder
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Anglais
Oui
Non
Non
Français
Oui
Non
Non
Le Film
Critique de Emmanuel Galais
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
78 min
Nb Dvd
2

Après le succès planétaire du Roi Lion en 1993, et malgré les succès de sa filiale naissante Pixar avec le remarquable "Toy Story", la firme à la souris cherche un nouveau succès en 2D, suite aux accueils mitigés qu’on reçu « Pocahontas » (1994), « Le bossu de Notre Dame » (1996) et "Hercule" (1997). Ils le retrouveront avec l’adaptation d’une histoire vraie. Celle de Mulan, un jeune fille qui, pour sauver son père décida de prendre sa place et d’aller combattre les Huns. L’histoire devint une légende, et la légende devint un mythe.


Voir les studios Disney s’en emparer, suscite évidement la plus vive inquiétude. Et les mauvaises langues de dire qu’une telle histoire n’est pas compatible avec les autres niaiseries signées du géant américain. Et bien faisons fi de ces balivernes, et intéressons nous plutôt au fond du discours, qui cette fois –ci prend un sens plus adulte. En effet les thèmes dans Mulan, nous offre la surprise de voir Disney traiter, avec beaucoup de franchise, la condition féminine dans cette société chinoise du 5 ème Siècle, où la femme n’avait qu’un rôle secondaire. Les scénaristes s’offrent même le luxe, d’effleurer le sujet de l’identité sexuelle, en rendant un brin ambigu les rapports entre Chang et Mulan travesti en garçon. Le ton, léger et grave à la fois, rend le sujet encore plus intéressant, surtout pour les parents. Même le méchant, profite de cette maturité, car sa première apparition est aussi marquante que celle de Dark Vador, dans une certaine trilogie. On frissonne en le voyant, on aime le voir se prendre une raclée vers la fin du film. Certaines scènes, ne sont pas sans rappeler le « Roi Lion », (l’attaque des Huns dans la montagne). Autre film où la maturité de Disney se faisait naissante.

On pourra en revanche, regretter la voix pesante d’un Patrick Fiori chantant une chanson motivante avec une fadeur alourdissante. D’ailleurs on pourra peut-être regretter tout simplement les chansons qui parfois ralentissent le rythme de la narration.

Côté comédien, Eddie Murphy (dans la VO) se fait les dents, avant de faire quelques années plus tard l’âne de Shreck. Mais la version Française, nous offre, par contre, un festival José Garcia. Le comédien a mis toute son énergie dans le rôle de Mushu et ça se voit, ça s’entend, c’est jouissif à chaque fois. Du coup, on accroche, et tout adulte que l’on est, on y prend goût, et on en redemande.

Les dessins quant à eux, surprennent par leur style L’approche artistique de ce film étant basée sur le style Chinois « Sing » d’espace négatif ou vide contrebalancé par des détails positifs, un concept rappelant « Le ying et le Yang ». La sagesse de la philosophie chinoise se ressent dans les paysages et les personnages. Ceux-ci peuvent parfois dérouter par leur côté naïf comme le chien « petit-frère », ou encore le cheval de Mulan. Mais la qualité (réputée chez Disney) de la recherche (pointilleuse) du détail, rend le spectacle uniforme et voluptueux.


En conclusion, je dirais que ce dessin animé est une grande réussite, tant par la qualité visuelle, que scénaristique. Les comédiens, José Garcia en tête, s’amusent et cela se voit. On regrettera simplement les chansons, qui alourdissent le rythme et particulièrement celle interprétée par Patrick Fiori, qui devient vite pesante.
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
4/3 couleur
Format Cinéma
1.66:1
Une image impeccable, avec une rendu des contrastes parfait, surtout dans la scène d'ouverture sur la muraille de Chine. Les couleurs sont, elles aussi, beaucoup moins baveuses que dans la version d'origine.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
5.1
Français
5.1
Anglais
5.1
comme pour "Le roi Lion" ou encore "Aladin", le film vous est proposé soit en 5.1, soit en DTS. Mais à l'inverse du premier, qui vous plongeait dans la savane, la piste DTS est ici un peu faible et l'effet perd en charme. La piste 5.1 donne plus de plaisir et rend une spatialisation plus impréssionnante.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
80 min
Boitier
Amaray avec fourreau cartonné

On connaît, le soin qu’apporte Disney à ses Dvd, Mulan en est encore un exemple, avec une succession de bonus tous plus passionnants les uns que les autres.

-         Disneypédia «  Le monde de Mulan », donne la possibilité aux enfants (et aux parents aussi d’ailleurs) de découvrir l’univers historique de Mulan. On y apprend d’ailleurs la véritable histoire de cette jeune fille hors du commun qui resta dans l’armée pendant 10 ans, sans que personne ne se rende compte de rien. Mais il y a encore beaucoup d’autre chose à découvrir, que je me garderais bien de vous dévoiler.

-         Les scènes coupées, sont peut –être, les parties les plus ennuyeuses des bonus, car, ce ne sont que des croquis et à la longue cela devient lassant, même si elles nous permettent de voir les différentes étapes et les différents choix opérés par les réalisateurs pour arriver au résultat final.

-         La musique de Mulan, est peut-être la partie la plus surprenante, car on y découvre Jacky Chan, chantant une chanson du film en Mandarin, à voir !

-         La production, quant à elle, mis à part les commentaires audio habituels, traite avec beaucoup d’humour, de la création du film.

 

N’ayant pas reçu le deuxième Dvd de l’édition collector, je ne peux malheureusement pas donner d’avis supplémentaire sur les bonus.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage