dans le même genre
  NEED FOR SPEED HOT PURSUIT ...
  MAFIA : DEFINITIVE EDITION
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  BORDERLANDS 3
  LEGO JURASSIC WORLD (NINTEN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  F1 2019 EDITION LÉGENDES : ...
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3

du même éditeur
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II
  DRAGON BALL FIGHTER Z
  DARK SOULS 3
  PROJECT CARS
  STORM (XBOX LIVE ARCADE)
  SOULCALIBUR V
  YOOSTAR 2
  ENTRAÎNEMENT CÉRÉBRAL ET PH...
  WET


Dernières Actus
  DAVID PROWSE L'ACTEUR QUI I...
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...

Ace Combat Assault Horizon

Genre Jeux Vidéo
Pays Japon (2003)
Date de sortie vendredi 14 octobre 2011
Durée 600 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Namco
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  600 min
  Nb Dvd  1
   
   

Quatre ans après la première incursion de la franchise Ace Combat de Namco Bandai Games sur Xbox 360, voilà que la série revient avec Ace Combat Assault Horizon. La promesse de dogfights énergiques aux commandes des plus modernes des avions de chasse explose hélas en vol.

Afrique de l'est, 2015. Le colonel Bishop mène un escadron de la force international de maintien de la paix en opération pour lutter contre une force armée rebelle. Mais l'opération augmente rapidement en intensité et tourne à l'escalade avec un face à face terriblement dévastateur. La lutte pour le contrôle s'envenime et devient un conflit mondial dévastateur. Le pitch, écrit par Jim Defelice, adopte assurément un angle plus actuel et déjà vu dans d'autres jeux de guerre. une nouveauté pour un Ace Combat dont les scénarios d'inspiration japonaise plaçaient le joueur dans un futur aussi proche que terrifiant dans des conflits armés inédits. La trame est prétexte à emmener le joueur dans un drame armé se déroulant dans de multiples secteurs du monde.

Côté pilotage, Ace Combat Assault Horizon s'éloigne encore davantage de la simulation pour s'enliser dans une assistance au pilotage qui rapproche définitivement le titre d'un jeu d'arcade, frôlant l'After Burner, la sensation de vitesse en moins. Les commandes sont simplistes et la liberté d'action tellement restreinte avec les commandes par défaut qu'il n'est pas possible d'enchaîner le moindre looping et lacet... Un comble. Un petit tour dans les réglages permet heureusement de personnaliser les commandes et de revenir au mode de contrôle de l'opus précédent... Ouf. Dès lors on retrouve les sensations d'antan et la liberté de monter en chandelle, faire des tonneaux et enfin en découdre sans que la console décide à notre place ce qui peut être tenté ou pas.

Hélas, trois fois hélas, il subsiste une ombre au tableau, le tout nouveau "Close Range Assault System". Si l'affrontement contre de simples bandits est une question de pilotage, tomber sur un As est une autre histoire puisque dans ce cas le jeu impose de recourir à la poursuite assistée. Comprendre par là qu'en pilotage manuel les As ne peuvent être touchés, lâchant indéfiniment des leurres juste avant l'impact de vos missiles et étant insensible au canon. Il faut donc recourir à la fameuse combinaison d'attaque à courte portée, combinaison à effecteur au pad qui déclenche la poursuite assistée (qui décharge alors le joueur de tout talent de pilote et le prive du plaisir de la chasse). Dès lors, il suffit de se concentrer sur la visée et balancer l'arsenal tandis que votre avion est piloté par le script de poursuite qui vous emmène dans une enfilade de voltiges entre les immeubles, les ponts, etc... Sans doute appréciable pour un observateur posté à côté du joueur, l'obligation de recourir à ce "Close Range Assault System" annoncé par Namco comme révolutionnaire est très frustrant pour qui aime en découdre mano a mano.

S'écartant de sa spécialisation et de son objectif d'origine, Ace Combat Assault Horizon propose même des phases de pilotage d'hélicoptère ou encore de poste de canonnier avec tir d'altitude en visée plongeante, comme pour concurrencer les titres tels que Battlefield ou Call of Duty. Il s'éloigne par conséquent de son public en voulant trop en faire. Il s'éparpille et dilue le plaisir dans un enchaînement de scénettes scriptées que le scénario du mode campagne, très basique, peine à faire briller. Le joueur a constamment l'impression d'être pris par la main, ce qui déçoit forcément tous les passionnés de combats aériens qui ne peuvent plus dorénavant qu'espérer que Namco redressera la barre pour le prochain épisode.

Conclusion
Pas vraiment mauvais, mais loin  d'être la révélation que fut le premier Ace Combat sur Xbox 360, cet Assault Horizon pêche par infidélité : infidèle à sa cible de gamers, infidèle aux scénarios alambiqués de la franchise, infidèle à son influence japonaise d'origine,  infidèle au niveau technique des titres du 21ème siècle. A trop vouloir se disperser, Ace Combat Assault Horizon est devenu un jeu d'arcade distrayant et accessible, mais ne dispose d'aucun atout capable d'en faire une référence. Il a en outre perdu l'essentiel : son identité.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

Dès le lancement du jeu, on s'aperçoit que la claque visuelle qui avait scotché tout le monde il y a quelques années en proposant pour la première fois un jeu de combat aérien quasi photoréaliste n'est hélas plus aussi évidente de nos jours. Les graphismes ne semblent pas avoir bougé d'un pouce et on retrouve donc une suite, fidèle graphiquement à l'original. Sauf qu'entre temps la haute définition a envahit les foyers, les chaînes de télé, les écrans des terminaux mobiles et tout un chacun a eu le temps de s'habituer à la la précision graphiques de nombreux titres récents. Et par conséquent, ce nouvel épisode accuse désormais un retard certain au niveau technique. Si les engins proposés sont tous annoncés comme étant inédits, leur modélisation sans progrès et la piètre qualité des textures au sol dénotent d'un laisser aller dans la réalisation du titre. Dans le feu de l'action ceci n'est pas vraiment pénalisant mais durant les phases plus calmes, le joueur à tout le temps de constater l'ampleur des dégâts.



Le Son
 

Côté ambiance sonore, Ace Combat Assault Horizon reprend la recette du dernier épisode. L'environnement audio est de bonne facture, correctement spacialisé et riche en effet spéciaux. La musique électro, qui ajoute du tonus aux combats, est parfois insistante mais a le mérite de souligner une action parfois molle. Il faut enfin signaler une localisation intégrale en français (texte et voix) de bonne facture sans toutefois atteindre le niveau des productions d'Electronic Arts ou Microsoft.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   

Dieu merci, le titre propose un mode multi-joueur qui fait oublier quelque peu le mode solo. Quatre modes y sont proposés : "Conquête de la capitale", "Suprématie", "Match à mort" et "Mission en coopération". Les 2 premiers modes se jouent en escadron de 8 joueurs contre 8 autres tandis que l'IA du jeu se charge de peupler le décor de troupes au sol qui assistent les défenseurs aériens. Les deux autres modes sont des plus classiques mais bienvenus. Reste que la monotonie se fait ressentir rapidement, faute à un gameplay bien trop encadré.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage