dans le même genre
  14-18 AU-DELÀ DE LA GUERRE
  MADE IN FRANCE
  TERRE DES OURS (BLU-RAY 3D)
  MÉDITERRANÉE : NOTRE MER À ...
  SECRETS D'HISTOIRE CHAPITRE...
  ALICE COOPER : SUPER DUPER
  TWENTY FEET FROM STARDOM
  WE STEAL SECRETS : LA VÉRIT...
  SUR LE CHEMIN DE L'ÉCOLE
  IL ÉTAIT UNE FORÊT

du même éditeur
  LES ENFANTS DU ROCK : LE BE...
  ENFANTS FORÇATS
  LE NAVITE ÉTOIL
  LA BRIGADE DES MALÉFICES
  LA POUPÉE SANGLANTE
  DUELS PRÉSIDENTIELS : L'INT...
  LES COULISSES DE L'EXPLOIT
  FANTOMAS
  REFLETS DE CANNES ET CINÉPA...
  CHORUS : LA PREMIÈRE ÉMISSI...


Dernières Actus
  CONCOURS RAY DONOVAN : GAGN...
  STAR WARS REBELS PREMICES D...
  RAY DONOVAN : LE NETTOYEUR ...
  CONCOURS DVDCRITIQUES ; GAG...
  LES OPPORTUNISTES : EXTRAIT...
  TEST CYBERLINK POWERDIRECTO...
  AVENGERS 2 (AOU)
  BRUCE SPRINGSTEEN : UNE VIE...
 
Napoleon : La terrible campagne de Russie
Genre Documentaire
Pays France (2012)
Date de sortie mercredi 7 novembre 2012
Durée 50 Min
Réalisateur Jean-François Coulomb
Avec Jean-François Coulomb, Baron Gourgaud
Producteurs Austerlitz reportages
Scénaristes Jean-François Coulomb
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   INA
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  50 min
  Nb Dvd  1
   
   

Fin Juin 1812, La grande armée traverse le Niemen et s’enfonce dans les immenses plaines russes. Début septembre, la bataille de la Moskowa ouvre aux français les portes de Moscou…Mais, c’est compter sans le redoutable hiver russe qui va recouvrir d’un linceul blanc les soldats de Napoléon.

Voilà un documentaire surprenant par le ton utilisé et l’habillage qu’en fait le journaliste Jean-François Coulomb des Arts. Filmé sur les lieux même de cette campagne qui prit une allure dantesque avec l’arrivée d’un hiver particulièrement rude auquel les troupes Napoléoniennes ne s’attendaient pas. Le journaliste revêt les costumes des différents corps de régiments qui formaient les bataillons de l’armée française.

Passé ce détail d’une mise en scène un peu rétro, on peut facilement plonger sans retenu dans l’histoire de cette campagne qui fut l’une des plus grandes défaites de l’empereur français, qui, semble-t-il n’avait pas mesuré l’ampleur de la rudesse de l’hiver russe. De lieux en lieux, le journaliste nous entraine dans les moindres recoins de ce qui fut un désastre humain, mais militaire aussi. Napoléon, alors au sommet de son règne sous-estime la capacité de l’armée Russe, pourtant inférieure en nombre, à se relever et à faire front en utilisant des moyens aussi radicaux que le climat qu’ils maitrisent parfaitement, mais aussi la technique de la terre brûlée, qui anéanti petit à petit le moral de l’armée française, déjà bien éprouvée tout au long de sa progression.

Le documentaire raconte dans le moindre détail les mouvements et propose aux spectateurs de se transposer sur le lieu même des batailles, les endroits clés de cette campagne qui inspira des auteurs comme Léon Tolstoï par exemple. En, cela le documentaire est une réussite puisqu’il parvient à fasciner par sa simplicité autant que par sa complexité. Car même s’il peut paraitre un peu austère et décalé, avec le journaliste habillé en militaire Napoléonien, « la Terrible campagne de Russie » n’en demeure pas moins un documentaire particulièrement détaillé et passionnant.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image dont les couleurs sont un peu délavées et les contrastes fort peu présents. On regrettera une mise en valeur un peu légère des supports historiques comme les tableaux des grands peintres. Un grain très présent vient gâcher la fête et l’ensemble manque au final de soin pour être convaincant.



Le Son
 

Une piste Stéréo qui fait aussi dans le rétro avec un son un peu trop poussé dans les aigues surtout lorsqu’il s’agit des morceaux de musiques classiques qui doivent illustrer le documentaire, on a l’impression de se retrouver face à un vieux documentaire d’Alain Decaux raconte dommage.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Une édition limitée qui propose en supplément le Journal de Campagne du Lieutenant Général M. de Fezensac et une carte géographique.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage