dans le même genre
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM
  HORS NORMES
  DEUX MOI
  LA VIE EST BELLE (ULTRA HD...

du même éditeur
  RED JOAN
  TOM LITTLE ET LE MIROIR MAG...
  LES AVENTURES EXTRAORDINAIR...
  ONE DIRECTION
  THE FOREST
  PARANORMAL ACTIVITY : TOKYO...
  SUPER
  THE HUMAN CENTIPEDE
  RONAL LE BARBARE
  LES MESSAGERS 2


Dernières Actus
  ARMIN VAN BUUREN RÉÉDITE SO...
  TEST JEU DE SOCIÉTÉ FASHION...
  LA BANDE ANNONCE DE RAYA ET...
  KAAMELOTT REPORTÉ
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...

Mademoiselle Détéctive

Titre Original So Undercover
Genre Comédie
Pays USA (2013)
Date de sortie mercredi 3 juillet 2013
Durée 95 Min
Réalisateur Tom Vaughan
Avec Miley Cyrus, Jeremy Piven, Joshua Bowman
Producteurs Guy East, Nigel Sinclair, Tish Cyrus, Allan Loeb, Steven Pearl, Michael Warren et Tobin Armbrust
Scénaristes Allan Loeb et Steven Pearl
Compositeur Divers
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Seven7
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  95 min
  Nb Dvd  1
   
   

Molly est une jeune détective privée dégourdie qui est engagée par le FBI pour protéger une étudiante dont le père doit témoigner dans un procès. Après avoir subi un sérieux relooking elle va devoir retourner à la fac et infiltrer une confrérie. Son côté garçon manqué ne va pas passer inaperçu auprès de ses nouvelles « sœurs ». Et sa mission sera d’autant plus difficile à mener que les filles pourries gâtées de la confrérie lui en font voir de toutes les couleurs !

Depuis plusieurs années maintenant, on passait détenir la pire actrice américaine, en la personne de Kirsten Stewart, dont l’unique expression de bovin sous prozac traversait une filmographie, faite majoritairement de nanars, dont le très injuste « bankable » « Twilight ». Et bien nous nous trompions, car nous avons maintenant : Miley Cyrus, avec un sourire qui se rapproche du bovin sous extasie. Après l’innommable « LOL Made in USA » dans laquelle la jeune femme s’efforçait de paraitre cohérente et crédible en se basant sur un scénario aussi bancal qu’inepte et mal adapté. Alors on se dit que l’équipe qui entoure la jeune s’est éventuellement acharné à lui trouver le rôle de sa vie, qui pourrait éventuellement redorer son blason. Et bien, non ! Il faut dire que la tâche est ardue tant l’actrice est mauvaise. En effet, la jeune femme a fait ses armes dans la série « Annah Montana » qui n’avait pas pour réputation de concourir pour les Oscars, loin de là. Alors il est certain que l’école  Disney n’est pas à proprement parlé le meilleur moyen pour apprendre à affiner son  jeu, ou à transmettre des émotions, mais là on a touché le fond du fond !

Comme dans les programmes des Studios de Burbank, la Metropolitan a donc décidé de faire aussi son pseudo film pour teenager. Aussi fin qu’une sauce BBQ, aussi léger qu’un pudding indigeste, avec une trame toujours aussi peu inventive. Une jeune fille détective (A noter au passage, la tristesse des cascades de Miley Cyrus….) infiltrée est envoyée sur un campus universitaire. Elle doit alors réapprendre à parler comme les étudiants et à se fondre dans la masse d’une congrégation féminine, majoritairement blonde, riche et infectes… l’histoire, on l’aura bien compris est d’une banalité affligeante, au point que même les plus ouverts d’esprit finissent par quitter la salle en espérant que le calvaire prenne fin et qu’ils puissent se reporter sur un programme moins calamiteux que ce film.

Comme nous le disions plus haut, le désastre ne s’arrête pas à l’aspect inepte d’un scénario mal fichu, mais aussi par son interprète principale, qui multiplie les faux-pas d’une scène à une autre. Antipathique quand il s’agit d’être séduisant, ridicule quand elle doit faire une cascade de base comme celle de sauter d’un balcon à un autre. Rien n’est à garder, sinon le fait d’assister au naufrage d’une pseudo actrice qui a cru pendant des années qu’elle deviendrait certainement la nouvelle Angelina Jolie mais qui n’en n’a pas les plus infimes qualités. Le reste de la distribution, du coup ne tente rien qui puisse le mettre systématiquement en danger, ainsi l’acteur Josh Bowman (Revenge) en profite pour affuter son personnage de beau garçon sans risquer de faire dans la nuance.

En conclusion, on l’aura bien compris « Mademoiselle détective » est une sorte de film pour teenager qui ne parvient jamais à sortir la tête de l’eau. Le seul moment de bonheur que nous offre ce film se trouve être le générique de fin car on sent une sorte de libération. Mais même là, on nous assène un bêtisier qui ne fait que confirmer le désastre artistique de la star Miley Cyrus.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Une image soignée qui met parfaitement en valeur les décors du film. Les contrastes sont de très bonnes tenues et donnent une réelle profondeur à l’ensemble. Les couleurs quant à elle gardent une véritable identité servant à merveille les besoins de la réalisation.



Le Son
 

L’utilisation d’une piste Dolby Digital 5.1 reste forcément une bonne nouvelle puisqu’elle permet réellement de plonger au cœur de l’intrigue. La spatialisation offre une très belle répartition, y compris dans les scènes d’action, la dynamique est minutieuse et respecte parfaitement l’univers du film.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 15 min
  Boitier Amaray
   
   

Juste les bandes annonces, heureusement car nous n’avions pas envie d’en savoir plus !



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage