dans le même genre
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II

du même éditeur
  CRACKDOWN 3
  HALO WARS 2
  RECORE
  FORZA HORIZON 3
  ORI AND THE BLIND FOREST
  ZOO TYCOON
  GEARS OF WAR JUDGEMENT
  HALO 4
  KINECT SPORTS SAISON 2
  COMPILATION TRIPLE PACK XBO...


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Ryse : Son of Rome

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2013)
Date de sortie vendredi 22 novembre 2013
Durée 480 Min
Plateforme Xbox One
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Non
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Microsoft Games
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  480 min
  Nb Dvd  1
   
   
L’un des titres phares de la Xbox pour son lancement est sans aucun doute Ryse : Son of Rome. Le jeu d’action de Crytek édité par Microsoft est un régal pour les yeux et un défouloir sanglant qui permet d’évacuer le stress d’une mauvaise journée.

L’arôme antique
Titre exclusif à la Xbox One en cette période de lancement le jeu, de type "beat them all », vous plonge dans la Rome antique, un changement radical d’environnement de la part de Crytek à qui l’on doit les très bon Crysis. Ryse : Son of Rome vous place dans la peau de Marius (on aurait préféré Marcus ou Maximus) un soldat Romain aux compétences et à la stature imposantes.

Jeune recrue de la Légion Romaine, Marius ne parvient pas à éviter le massacre de sa famille par les hordes barbares. Aux larmes succède alors la colère et le héros promet de venger les siens en s’engageant dans un périple destiné à étouffer une insurrection contre l’empire Romain. C’est donc glaive en main que le héros va trancher dans le vif. 

Marius a recours à des armes simples : son glaive, son pavois, des pilums, des catapultes ou des divisions d’archers, qu’il est possible de commander à la voix grâce à Kinect. Le gameplay est minimaliste, utilisant une poignée de boutons du pad. On pare d’un bouton, on attaque d’un autre, on effectue une roulade, on brise la garde d’un ennemi coriace et l’on achève avec style. 

Viscère au poing
Lorsqu’un ennemi est affaibli, il est possible d’enchainer une mise à mort plus ou moins récompensée en fonction de la réactivité du joueur : la victime est auréolée de couleurs successives correspondant aux boutons Y et X. Si le joueur presse dans le bon timing et dans le bon ordre ces boutons, la mise à mort est spectaculaire et chorégraphiée, dans le cas contraire elle est plus simple et rapporte moins de points d’expérience, de points de rage et de points de santé.

Tout ceci permet de faire progresser le personnage principal et obtenir, pendant le combat, des capacités accrues : on régénère son énergie quand on est affaibli, on étourdit des ennemis à proximité avec le talent de rage. On baigne ici dans un pur jeu d’action et de réflexes où l’on enchaine sans vraiment avoir à réfléchir les coups meurtriers, les mutilations sanguinolentes et les décapitations avec tout de même quelques objets cachés (reliques, parchemins, vues) à récolter ça et la dans votre parcours.

Ici, on rase gratis
Ces exécutions sont le clou du spectacle et l’on cherche en permanence à les réussir de la façon la plus brutale qui soit, aidé par l’intelligence artificielle des barbares toute relative. Et pour peu que l’on construise son attaque dans les règles de l’art, la difficulté du titre est très accessible. Pour le reste, on participe parfois à des attaques en formation romaine, on escalade, on grimpe et l'on actionne des mécanismes pour trouver son chemin dans des paysages somptueux mais au level design linéaire. 

Impitoyable, le héros est au centre d’un spectacle heureusement aéré de scènes intermédiaires très bien faites qui permettent de savourer votre domination un instant, avant de repartir à l’assaut de nouvelles hordes. Sur la durée, la répétitivité du jeu impose toutefois qu’on s’y adonne seulement de temps à autre pour mieux l’apprécier, sous peine de ressentir une certaine lassitude et de le trouver rasoir. 

CONCLUSION
Dans le plus pur style Peplum, Ryse : son of Rome plaira aux fans de la série Rome ou encore aux fans de Gladiator. Techniquement herculéen et bluffant, il est sans doute avec Forza 5, le titre le plus soigné graphiquement du Lineup de lancement de la Xbox One. Violent, gore et sanglant, le titre est à réserver à un public adulte et averti qui dès lors prendra un malin plaisir à essuyer son glaive dans les viscères de ses ennemis.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 720p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   
La prouesse technique de Ryse : Son of Rome est indéniable et le CryEngine mérite un oscar. L’environnement autant que les personnages sont photo-réalistes. Si bien que l’on se prend à flâner entre deux massacres pour admirer les décors, les textures, les éclairages ou les visages criant de vérité et assurément expressifs. La modélisation est d’une précision extrême et les filtres utilisés offrent un jeu certes à 30 images/secondes, mais entièrement anti-aliasé. 

La scène d’ouverture (qui nous place dans le futur alors que Marius est promu Centurion) à laquelle on participe d’entrée de jeu, est épique et foisonne de figuration, de destruction et d’effets environnementaux. Le placement de caméra est toujours opportun et très hollywoodien. Les phases narratives sont originales et placent le joueur en spectateur d'une histoire racontée par sculptures interposées, ces dernières étant magnifiques. Les couleurs justes et les éclairages riches en nuances participent aussi au ressenti positif général. S’il ne vous faut qu’un titre Xbox One pour faire la démonstration d’un jeu Next Gen, Ryse : Son of Rome est celui-là.


Le Son
 
Entièrement localisé en français, Ryse : Son of Rome est interprété par des acteurs de talent. Au motion capture s’ajoute donc une piste audio aux personnages crédibles. Les effets sonores sont légions (NDLR : il fallait la faire celle-là) et l’ensemble est spatialisé en 5.1 sur votre installation avec un son cristallin. La musique, visiblement inspirée des meilleures partition du genre Peplum, est aussi agréable que bien dosée et toujours à propos vis-à-vis de l'action. Symphonique, elle est dynamique et les cuivres soulignent les scènes d'action tandis que les violons murmurent pendant les phases de suspense. Le paysage sonore de Ryse : Son of Rome est une réussite totale qui participe à la modélisation générale parfaite du titre de Crytek.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   
Le Grand Colisée, que l’on apporche aussi dans la campagne solo, joue aussi un rôle important dans le mode coopératif qu permet à deux joueur d’offrir aux Dieux et aux Romains un spectacle de sacrifice humain aussi sanglant que le reste de l’aventure. Collaborer avec un autre joueur amuse un petit moment, mais est surtout prétexte pour le titre à placer le joueur dans la peau d'un Spartacus et proposer un catalogue d’accessoires que l’on peut acheter avec les gains réalisés dans l’arène ou via des micro-transactions en euros bien réels.

Des achats intégrés qui ne manqueront pas d’augmenter la rentabilité du jeu mais vous permettront de personnaliser l'allure de votre gladiateur. Ce mode Arène propose des environnements dynamiques afin de remporter la gloire et l'or façon péplum sous les acclamations de la foule . Ce défi peut-être relevé également en solo ou encore manche par manche toujours avec un ami. Il n'existe pas dans Ryse : Son of Rome de véritable mode multijoueur en ligne à plus de 2. C'est bien dommage, car on aurait aimé voir des hordes de barbares combattre contre des légions de Romains. 

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage