dans le même genre
  METRO EXODUS
  DIRT RALLY 2.0
  CRACKDOWN 3
  RESIDENT EVIL 2 (2019)
  ACE COMBAT 7 - SKIES UNKNOW...
  RED DEAD REDEMPTION 2
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  SHADOW OF THE TOMB RAIDER
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DIVINITY : ORIGINAL SIN II

du même éditeur
  CRACKDOWN 3
  HALO WARS 2
  RECORE
  FORZA HORIZON 3
  ORI AND THE BLIND FOREST
  ZOO TYCOON
  RYSE : SON OF ROME
  GEARS OF WAR JUDGEMENT
  KINECT SPORTS SAISON 2
  COMPILATION TRIPLE PACK XBO...


Dernières Actus
  REDÉCOUVREZ PHANTOM MANOR D...
  KLIPSCH LANCE UN CONCOURS D...
  POWERDVD 19 : COMPATIBLE 8K...
  KING KONG 2019 : DISPONIBLE...
  HAWAII 5-0 : SAISON 8 EN CO...
  DISNEY DÉVOILE :"LE ROI LIO...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX LA ...
  NETFLIX DÉVOILE SA NOUVELLE...

Halo 4

Genre Jeux Vidéo
Pays USA (2012)
Date de sortie mardi 6 novembre 2012
Durée 600 Min
Plateforme Xbox360
Site Internet Site officiel du jeu
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Non
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Frédéric Beaufrere
  Editeur   Microsoft Games
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  600 min
  Nb Dvd  2
   
   

Microsoft Studios remet le couvert pour ce 4ème volet des aventures du Master Chief dont le développement a été confié pour la première fois à 343 Industries. Essai transformé avec brio pour ce studio qui nous livre un Halo 4 qui ne peut décevoir les joueurs tant par sa réalisation technique qu'artistique.

Alors que le Master Chief et Cortana dérivent nonchalamment dans l'espace depuis 4 ans, alors que Bungie a décidé de voguer vers de nouveaux horizons, Microsoft a décidé de reprendre la main sur la franchise et s'est offert les services de 343 Industries pour assurer la pérennité de la saga. Mais confier un tel poids lourd du catalogue de Microsoft à un studio de développement débutant était un pari risqué. Qu'en est-il vraiment ? Réponse dans les paragraphes qui suivent.
 
Le titre débute alors que Master Chief est arraché de son sommeil par Cortana tandis que quelqu'un ou quelque chose tente de monter à bord de leur radeau spatial. Le couple improbable se rend compte qu'il est en vol stationnaire au-dessus d'une grande planète du nom de Requiem. Tandis que Cortana est confrontée à une dégénérescence de son programme et qu'elle pense avoir trouvé un billet de retour vers la terre, les protagonistent accèdent bien malgré eux à la surface de Requiem et y découvrent une nouvelle menace pour l'humanité : Les Promethéens.

Sur fond de scénario catastrophe et de boucherie annoncée, Halo 4 est ici le prétexte à développer plus profondément la relation entre le Master Chief et Cortana. Sous son armure, le soldat semble plus enclin à entretenir une relation émotionnelle avec le programme informatique qui l'accompagne plutôt qu'avec ses congénères. La longue introduction sous forme d'interrogatoire en apprend davanatage au joueur et le magnifique préambule donne le ton : Halo 4, c'est du lourd.

Le studio de développement a su conserver les points essentiels de la série. On retrouve donc les armes traditionnelles du titre, mais aussi de nouvelles armes exotiques qui rafraîchissent un peu la licence. L'arrivée dans l'univers de Halo d'une nouvelle espèce dévastatrice est également une bonne surprise, même si dans les faits cela ne change pas grand chose au quotidien du Master Chief qui doit en découdre encore et encore d'une heure à l'autre, l'objectif principal étant presque toujours de se battre, pour activer des interrupeturs entre deux cinématiques qui font avancer la trame de fond de l'histoire.

Les enfilades de couloirs escarpés succèdent aux grands espaces et inversement. La modélisation théatrale est maitrisée et les munitions souvent rares doivent être glanées sur le corps de vos ennemis gémissants. En ligne ou en solo, les ennemis sont robustes et peuvent absorber une tonne de dragées laser ou métalliques avant de succomber. Toutes les armes sont très agréables à manier ce qui permet de s'amuser à en changer régulièrement sans avoir à rester fixé à deux armes de prédilection. chacune a ses points forts et ses faiblesses et c'est le plus souvent la situation qui dictera l'arme la mieux adaptée pour s'en sortir.

Côté IA, les ennemis sont assez doués. Avec un comportement imprévisible, ils se meuvent aussi habilement qu'un joueur humain dans l'environnement. Certains d'entre eux peuvent même soigner leurs camarades, vous forçant à établir des priorités d'éradication.  Les combats sont donc acharnés et garantissent à Halo 4 des phases de jeu explosives. Les véhicules aussi font partie de l'arsenal qu'il est agréable d'utiliser. Il faut dire que ce fut l'un des points fort du premier Opus : extrêmement simples à manier, fort bien modélisés, ils constituent un atout précieux lors des batailles.

Les capacités de l'armure du Master Chief sont aussi héritées de Halo 3 avec la possibilité par exemple de déployer un bouclier temporaire pour survivre à une attaque, d'activer une vision prométhéenne, une invisibilité ou encore d'utiliser le pack de propulseur pour prendre les ennemis à revers. Chacune de ces capacités est gratifiante à utiliser.

Très pointu techniquement, Halo 4 ne l'est pas moins au niveau artistique. On en prend plein la vue, avec des décors aux textures très propres, et plein les oreilles avec une partition enchanteresse. Cet ultime opus est assurément un aboutissement. Un épisode qu'on ne peut que se réjouir de posséder tant il semble maitrisé dans tous ces aspects.

CONCLUSION
C'est un Halo à l'identité intacte dont a accouché 343 Industries. Halo 4 est finalement un titre équilibré et fidèle, qui reprend avec intelligence la recette des anciens épisodes et emprunte aussi leurs bonnes trouvailles aux plus récents. 343 Industries livre ici un grand jeu dont l'intrigue et le gameplay fonctionnent à merveille. Un titre qu'on enfile comme une vielle paire de chaussons : confortable et toujours étonnant, il assure le spectacle pendant près de 10 heures et bien davantage en multi. A tous les niveaux, ce Halo 4 montre que la franchise en a encore dans le ventre.



L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo HD 1080p
  Format Cinéma 1.78:1
   
   

Proposé en HD 1080p, Halo 4 amène la licence à la pointe de la technologie de la Xbox. Tandis que Halo 3 fut une petit déception, 343 Industries a réussi à mettre toute la puissance de la Xbox 360 au service du joueur. Halo 4 est donc fluide, beau et son level design sophistiqué ne souffre jamais de saccade ni de ralentissements même sous le feu de hordes d'ennemis. Mais le titre n'est pas seulement une démonstration technique, il est également artistique avec un rendu incroyable qui donne envie au joueur d'aller de l'avant ne serait-ce que pour découvrir les magnifiques décors et éclairages du niveau suivant. Impressionnant, Halo 4 rend hommage de fort belle manière à la saga. A noter que son interface modenisée avec talent redonne un coup de fouet à la crédibilité de l'ensemble.



Le Son
 

La bande son du jeu est impérieuse et justifierait presque à elle seule qu'on achète le titre. Du thème principal aux compositions secondaires pleines d'émotion en passant pas les charges de cordes et les choeurs colorés, la partition d'Halo 4 en impose et on se prend à la laisser se dérouler sur l'écran titre pour mieux baigner dans l'univers de Halo. Le paysage sonore est spacialisé en Dolby Digital 5.1 et le doublage (Anglais uniquement hélas, ce qui est rare chez Microsoft) n'est pas en reste puisqu'il est effectué par des acteurs professionnels qui ont su donner le ton et la charge émotionnelle de chaque échange. Mention spéciale pour le doublege de Master Chief dont la capacité à transmettre une émotion est à saluer, alors qu'il est censé n'être qu'une machine à tuer sans pitié. Le sous-titrage Français intégral est évidemment de mise.



Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 999 min
  Boitier Amaray
   
   

La campagne solo, qui s'achève en une dizaine d'heures, est complétée d'un mode coopération jusqu'à quatre joueurs qui permet de remettre le couvert à plusieurs, un vrai régal qui donne de l'épaisseur au récit puisque les souvenirs du champ de bataille seront communs. Le Multijoueur pur et dur quant à lui se joue jusqu'à 16 et constitue vraiment l'épine dorsale du titre en reprenant la recette qui a fait ses preuves avec Halo Reach. De nombreux modes et options de personnalisation ainsi que des variantes permettent de s'épanouir à loisir et en équipe dans l'univers de Halo.

Un multijoueur qui a toujours été populaire en raison de sa simplicité et qui est ici agrémenté de bonus à débloquer au fur à mesure de votre progression, pour pouvoir mieux équiper votre spartan : canons, armures, avantages et autres petites choses à découvrir plus se débloquent progressivement. Le joueur peut d'ailleurs équiper son héros avec beaucoup de latitude : arme primaire et secondaire, grenades, une des huit compétences tactiques et neufs véhicules sont à explorer. Le mode multi de Halo 4 reste fluide et sans accroc. Il permet de prolonger le plaisir à l'infini dans l'univers inventé par Bungie et reste accessible aux débutants comme aux vétérans. Un très bon point.



Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage