Les images des menus


Les images du film


Les images des bonus






dans le même genre
  LE DÉFI DU CHAMPION
  POUR UN GARÇON
  TOUT SIMPLEMENT NOIR
  TANDEM
  TANGO
  MYSTERY MEN
  RETOUR À ZOMBIELAND
  LA VÉRITÉ SI JE MENS : LES ...
  MON CHIEN STUPIDE
  DOWNTON ABBEY LE FILM

du même éditeur
  ED WOOD
  L'HOMME QUI MURMURAIT À L'O...
  GOOD MORNING VIETNAM
  FRIGHT NIGHT (3D)
  CLONES 
  CONFESSIONS D'UNE ACCRO AU ...
  HIDALGO
  ALAMO
  LE ROI ARTHUR - VERSION DIR...
  BRONX À BEL AIR


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

A la gloire des Celtics

Titre Original Celtic pride
Genre Comédie
Pays USA (1996)
Date de sortie mardi 1 juillet 2003
Durée 91 Min
Réalisateur Tom Decerchio
Avec Dan Ackroyd, Daniel Stern, Damon Wayans, Gail O'Grady
Producteurs Roger Birnbaum
Scénaristes Judd Apatow
Compositeur Basil Poledouris
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non
  Anglais
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Frédéric Deschryver
  Editeur   Touchstone Vidéo
  Edition   Simple
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  91 min
  Nb Dvd  1
   
   

L'histoire

Mike O'Hara (Daniel Stern) et  Jimmy Flaherty (Dan Aykroyd) ne vivent que par, et pour le sport. Ou plutôt pour l'équipe de basket des Celtics de Boston, qui est en passe de gagner le championnat de la NBA. Tout irait pour le mieux si les Celtics ne s'inclinaient pas devant l'équipe de Utah Jazz et leur arrogant joueur Lewis Scott (Damon Wayans). Mike et Jimmy s'arrangent alors pour kidnapper Lewis Scott le soir de sa victoire après l'avoir saoulé. Leur projet insensé consiste donc à ce qu'il ne puisse participer au match retour


Critique subjective


Le réalisateur Tom De Cercio, nous emmène, par le biais de cette comédie satirique, dans l'univers du basket américain, des championnats, du côté des supporters. Jouant la carte de la comédie pure, "Celtic pride" est un festival de situations délirantes, aux improbables protagonistes plus loufoques les uns que les autres, emmenés par Daniel Stern et Dan Ackroyd le spécialiste de l'humour débridé (The blues brothers, Ghostbusters).


Jimmy Flaherty (Dan Aykroyd) est un plombier naïf, incollable sur les résultats sportifs, dont l'appartement est un véritable musée jonché de ballons, battes et balles de base ball, crosses de hockey, reliques et souvenirs de tous poils. Son ami depuis toujours, Mike O'Hara (Daniel Stern), délaissé par sa femme et son fils, enseigne le sport dans une école, et vit par délégation à travers ses héros. Tous deux sont des supporters pathologiques de l'équipe des Celtics. Lewis Scott (Damon Wayans) joueur vedette de l'équipe adverse, est un personnage imbu de lui-même, arrogant avec ses adversaires, méprisant envers ses coéquipiers, la star des spots de publicité. Quand les deux idiots kidnappent le joueur, celui-ci tombe dans la quatrième dimension, victime de la complicité des habitants du quartier, et même d'un policier complaisant, tous supporters purs et durs des Celtics.


"Celtic pride" est une bonne comédie, très divertissante, sans temps mort, assurance d'un bon moment grâce à un humour débridé.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   

Issue d'un master de très bonne qualité, nous avons là une image de bonne facture, sans problème de compression, aux couleurs vives et saturées, avec une bonne finesse de détail.


Le Son
 

Entre les pistes anglaise et française, toutes deux en Dolby Digital 5.1, aucune hésitation possible. Il suffit de naviguer entre les deux grâce à la télécommande (cette fonction est autorisée) pour se rendre compte de la supériorité de la vo beaucoup plus dynamique et bien spatialisée, qui réserve même quelques effets arrières, contrairement à la vf mixée quelques db en dessous et qui referme singulièrement le champ sonore autour de l'enceinte centrale. De plus, l'écoute du doublage imparfait de cette version canadienne, permet d'opter sans remord pour la vo et les accents irlandais à couper au couteau pris par les comédiens.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   

Pas de supplément pour cette édition à petit prix


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage