dans le même genre
  CARNIVAL FÊTE FORAINE
  DRAGON QUEST BUILDER
  PAPER MARIO: COLOR SPLASH (...
  STAR FOX ZÉRO
  THE LEGEND OF ZELDA: TWILIG...
  POKEMON MÉGA DONJON MYSTÈRE
  MARIO & LUIGI: PAPER JAM BR...
  DISNEY MAGICAL WORLD
  YOSHI'S WOLLY WORLD
  SPLATOON

du même éditeur
  JUMANJI : LE JEU VIDÉO (NIN...
  (LES COLONS DE) CATAN SUR N...
  CARNIVAL FÊTE FORAINE
  POKEMON LET'S GO PIKACHU (S...
  LUIGI'S MANSION (3DS)
  DRAGON QUEST BUILDER
  LEGO MARVEL SUPER HEROES 2 ...
  POKEMON ULTRA LUNE
  L'INFERNAL PROGRAMME D'ENTR...
  SUPER MARIO ODYSSEY


Dernières Actus
  BLACK WIDOW ET LES NOUVEAUX...
  JAMES BOND NO TIME TO DIE :...
  MA FOLLE HISTOIRE DU CINÉMA
  LE CINÉMA DE CLAUDE ZIDI
  NOUS AVONS VU LES DEUX PREM...
  THE ROLLING STONES ON STAGE
  CONFÉRENCE DE PRESSE : LE M...
  DISNEY BAT UN RECORD AVEC L...

Fire Emblem : Fates Conquête

Titre Original Fire Emblem : Fates Conquest
Genre Jeu
Pays JAP (2016)
Date de sortie mercredi 11 mai 2016
Durée 999 Min
Plateforme 3DS
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Non
Non

Le Jeu Critique de Simon Volant
  Editeur   Nintendo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  999 min
  Nb Dvd  1
   
   
Fire Emblem : Fates Conquête (FEFC)

Cette édition de "Fire Emblem Fates" est déclinée en 3 éditions : Héritage, Conquête et   Révélation. Les 2 premiers sont disponibles en version boite. Le dernier est vendu sous forme de contenu téléchargeable additionnel à l'une ou l'autre des cartouches.
C'est choix déterminant (et imposé) en tout début du jeu qui va déterminer l'aventure dans chaque version.

Fire Emblem : Fates est donc un jeu de rôle où l'on incarne un enfant de la famille royale du royaume d'Hoshido, enlevé(e) par le royaume de Nohr dans sa plus tendre enfance. Après un prologue relativement court, nous nous retrouvons face à un choix décisif : rejoindre Hoshido et sa famille "de sang" ou rester avec Nohr et sa famille "adoptive".

Rejoindre Hoshido correspond au jeu Fire Emblem : Fates Héritage tandis que rester avec Nohr correspond au jeu dont nous allons parler dans cette critique, Fire Emblem : Fates Conquête.

Dans Conquête, nous avons donc rejoint le royaume de Nohr et la famille royale qui nous a enlevé(e) puis élevé(e). Désapprouvant les méthodes barbares et sanguinaires de notre "père", le roi de Nohr, nous décidons de combattre nos ennemis et de ne pas les tuer. Nous allons donc arrêter cette guerre de l’intérieur. Malgré tous nos efforts, deux personnages proches du roi font régner la terreur et l'injustice : Hans et Iago.
Mais une question se forme dans notre esprit après quelques discussions avec une chanteuse, Azura, princesse de Norh enlevée et élevée par le royaume d'Hoshido : Qui est vraiment le roi ?

"Fire Emblem : Fates Conquête" est principalement un jeu de stratégie. Dans le mode "combat", votre jeu est découpé en petites cases formant un véritable jeu de plateau. Chaque cellule peut contenir un personnage.
L'ordre de combat a lieu ainsi :
Phase Joueur -> Phase Alliés -> Phase Ennemis

Il existe trois catégories d'armes : les rouges, les bleues et les vertes. Chaque catégorie est faible face à une autre et forte face à la troisième. C'est le système classique du Pierre, Feuille, Ciseau que l'on retrouve également dans "Pokken Trounament".

Et pour ceux qui malgré ses 27 chapitres, veulent un jeu encore plus long, des chapitres additionnels peuvent être achetés depuis le Nintendo E-Shop. Le jeu de base se finissant assez rapidement, on a l'impression que la cartouche est un invitation à investir dans les suppléments téléchargeables.

Fire Emblem : Fates contient aussi un monde parallèle, votre château. Vous y trouverez vos quartiers privés ainsi que tous vous alliés.

FEFC est un jeu de combat et de stratégie au style des anciens jeux en 2D mais les graphiques sont d'une bien meilleure qualité. Ce jeu comporte aussi de très belles musiques qui peuvent varier d'un jeu à l'autre. Des dessins et des belles cinématiques viendront également agrémenter cette histoire émouvante.

Verdict

On a bien aimé ce jeu, car on se prête rapidement au jeu et que l'histoire "ne tourne pas en rond" contrairement à d'autres jeux. On regrettera une durée de vie assez limité pour le jeu de base sur la cartouche.

L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Cinématiques magnifiques, les graphismes du jeu sont précis et la 3D de toute beauté.

Le Son
 
Son d'excellente qualité.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 0 min
  Boitier Amaray
   
   
Des quêtes sont à télécharger moyennant quelques euros.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage