dans le même genre
  BRICK
  WET SEASON
  UN COEUR EN HIVER
  SATANTANGO
  ARYTHMIE
  CHANSON DOUCE
  LA ROUE
  BARON NOIR : SAISON 3
  RED JOAN
  AU NOM DES FEMMES : LE COMB...

du même éditeur
  DE GAULLE
  SKIN
  PARASITE
  WILD ROSE
  AFTER CHAPITRE 1
  TANGUY 2 : LE RETOUR
  WALTER
  ARCTIC
  LE GARDIEN DES MONDES
  PARADISE BEACH


Dernières Actus
  DVDCRITIQUES LIVE #29 : EN ...
  TEST AMPLI-TUNER PIONEER VS...
  DOLBY ATMOS MUSIC : QUOI, O...
  L’ASCENSION DE SKYWALKER EN...
  NOUVEAUTÉS 2020/2021 YAMAHA...
  FOCAL CHORA 826D DOLBY ATMO...
  SMYTH REALISER A16 : L'INTE...
  NEED FOR SPEED: HOT PURSUIT...

A ceux qui nous ont offensés

Titre Original Trespass Against Us
Genre Drame
Pays GB (2017)
Date de sortie mercredi 5 juillet 2017
Durée 96 Min
Réalisateur Adam Smith
Avec Michael Fassbender, Brendan Gleeson, Lyndsay Marshal
Producteurs Alastair Siddons, Gail Egan et Andréa Calderwood
Scénaristes Alastair Siddons
Compositeur Tom Rowlands
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   M6 vidéo
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  96 min
  Nb Dvd  1
   
   
Les Cutler vivent comme des hors-la-loi depuis toujours dans une des plus riches campagnes anglaises, braconnant, cambriolant les résidences secondaires et narguant la police. Luttant pour faire perdurer leur mode de vie, Chad est tiraillé entre les principes archaïques de son père et la volonté de faire le nécessaire pour ses enfants. Mais la police, les traquant sans relâche, l’obligera peut-être à choisir entre sa culture et le bonheur des siens…

Le réalisateur attitré des « Chemical Brothers » et de la série « Skins » : Adam Smith, se lance dans la réalisation de long-métrage avec « A ceux qui nous ont offensés », une histoire âpre d'une famille de marginaux, habitant dans des caravanes et vivant de rapines, et de différents méfaits dans une sorte de communauté dont le patriarche, est la clé de voûte d'un édifice, pour le moins fragile. Mais lorsque l'un de ses membres, en vient à vouloir se révolter, les choses ne se passent pas de la même manière et c'est l'ensemble de la structure qui semble prêt à voler en éclats.

Porté par un scénario solide, qui semble avoir bien compris le mécanisme de séquence des marginaux, dont la structure familiale est tenue par la force du patriarche et ne souffre d'aucun écart, Son auteur décide de semer le doute dans l'esprit de l'un de ses membres et d’ainsi fragiliser la structure pour faire naitre une tension hors norme entres les protagonistes, car ce fils voudrait bien que sa famille s'intègre à la société anglaise qu'il côtoie tous les jours et dont il est le rejet permanent. Sans jamais sombrer dans la caricature d’usage, ni dans une forme de violence gratuite, le scénariste a su puiser une histoire forte qui a su trouver les bons arguments pour pouvoir faire s'opposer  deux générations et deux points de vues différents. Encore moins dans l'outrance, le scénariste Alastair Siddons (Inside Out) tisse une intrigue familiale qui ne laisse rien au hasard, et pousse même ses interprètes à aller chercher au plus loin toutes les nuances nécessaires à l'incarnation et la maîtrise de ses personnages.

Et c'est évidemment le duo Michael Fassbender (X-men : Days of Future Part) Et Brendan Gleeson (Live by Night) qui donne tout son sens au film. Car les deux acteurs imposent leur charisme, autant que leur goût pour l'intériorité et la nuance dans chacun de leurs personnages. Si Fassbender joue le personnage dont toute la colère est retenue mais dont toute la force transpire à chaque mouvement de son corps, Gleeson au contraire impose un style et une force qui se joue entièrement sur la présence patriarcale et sur le charisme. Le Duo fonctionne à merveille et chacun joue des faiblesses de son personnage pour en faire ressortir toutes la force.

Et si la mise en scène du réalisateur, manque parfois de rythme et se laisse aller à certaines contemplations, elle n'en demeure pas moins assez proche de son sujet et maîtrise avec une aisance rare des ambiances et des situations tendues à l'extrême sans plonger dans l'excès.

En conclusion « A ceux qui nous ont offensés » est un film à part, plein de force, de colère, et en même temps d'émotions face à un personnage qui tente par tous les moyens de faire accepter son envie de reconnaissance dans une société qui n'a fait que le rejeter. La mise en scène ne sombre jamais dans la caricature et le réalisateur parvient toujours à tenir la barre d’être proche de la réalité de ce que peut vivre une famille marginale dans ses codes et dans ses ambitions. Le scénario est parfaitement maîtrisé, et les acteurs sont totalement cohérents. Une véritable bonne surprise.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Le réalisateur a choisi d’imposer une ambiance un peu « crasseuse » et en même d’une belle subtilité pour mieux imprégner le spectateur. Pour cela le chef opérateur Eduard Grau (Suite Française) a su mettre en valeur toutes les nuances nécessaires, que ce soit pour donner une ambiance volontairement sale et presque subtilement repoussante pour appuyer la saleté du camp et ne pas donner envie d’y résider ou alors plus propre des rues de la ville ou des coins de campagnes anglaises. Les couleurs sont parfaitement bien dosées. Les ambiances sont superbement retranscrites et le support lui rend un hommage appuyé. Les contrastes donnent un volume et une profondeur à l’image à la hauteur de l’ensemble.

Le Son
 
La piste Dolby Digitale 5.1 se révèle d’une grande précision et met parfaitement en valeur les textes des uns et des autres. Jamais dans l’excès, la piste sonore est parfaitement bien harmonisée pour que les dialogues ne soient pas effacés par la musique qui parvient à se faire suffisamment discrète pour être oublié.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Une rencontre avec Michael Fassbender qui revient avec bienveillance sur ce rôle et sur ce film qui fut une expérience autant physique que psychique.

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage