dans le même genre
  L'EQUIPAGE
  PATRICK MELROSE
  UNE AFFAIRE DE FAMILLE
  CAPHARNAÜM
  L'AMIE PRODIGIEUSE
  A BRIGHTER SUMMER DAY
  SHÉHÉRAZADE
  GUY
  HIPPOCRATE : SAISON 1
  THE LOST SOLDIER

du même éditeur
  THE STRANGE ONES
  L'AMOUR DES HOMMES
  JEAN MOULIN, ÉVANGILE
  MARIO
  VANGELO
  BONHEUR ACADÉMIE
  YOU'LL NEVER BE ALONE
  NE ME LIBÉREZ PAS, JE M'EN ...


Dernières Actus
  L'ÉQUIPE DE DARK PHOENIX EN...
  KEANU REEVES VOUS PRÉSENTE ...
  LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE SUR...
  TEST MUSICCAST BAR 400 : IM...
  TROIS FEMMES REVIENT DANS U...
  UN SAC DE BILLES : ÉDITION ...
  CREED II DISPONIBLE EN DVD,...
  A STAR IS BORN – ENCORE. LA...

Centaure

Titre Original Centaur
Genre Drame
Pays Kirg (2018)
Date de sortie mardi 5 juin 2018
Durée 89 Min
Réalisateur Aktan Arym Kubat
Avec Aktan Arym Kubat, Nuraly Tursunkojoev, Zarema Asanalieva
Producteurs Altynai Koichumanova, Cédomir Kolar, Thanassis Karathanos et Marc Baschet
Scénaristes Aktam Arym Kubat et Ernest Abdyjaparov
Compositeur André Matthias
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Russe
Non
Non
Non
  Anglais
Oui
Oui
Non
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   Epicentre films
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  89 min
  Nb Dvd  1
   
   
Dans un village au Kirghizistan. Centaure, autrefois voleur de chevaux, mène désormais une vie paisible et aime conter à son fils les légendes du temps passé, où les chevaux et les hommes ne faisaient plus qu’un. Mais un jour, un mystérieux vol de cheval a lieu et tout accuse Centaure…

« Le cinéma venu d’ailleurs », voilà comment nous pourrions appeler ces films venus de pays que l’on ne connait pas forcément ni pour son cinéma encore moins par son nom. Car le Kirghizistan est un petit pays d’Asie Centrale flanquée entre le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et la Chine. Ancienne république de L’URSS, qui a obtenu son indépendance en 1991, le Kirghizistan fut longtemps peuplé, de par sa géographie montagneuse, de peuples nomades répondant à des us et coutumes ancestraux. Ce petit pays si discret n’en demeure pas moins une petite république qui tend vers le progrès et regarde les autres nations avec un œil bien timide, mais sûr de ses convictions et de ses valeurs.

Avec « Centaure », le réalisateur Aktan Arym Kubat, nous emmène dans un petit village ou règne traditions et valeurs mais où un acte vient tout remettre en question. Avec un scénario empreint de poésie et de douceur, le réalisateur nous parle de son pays, de ses mutations et parvient même à nous faire part d’une réflexion autour de l’Islam, de ses valeurs et de ce que veulent en faire maintenant les nouveaux prêcheurs qui le pervertissent pour, on ne sait quelle raison.

Sans chercher, le moindre instant, à faire du prosélytisme de bas étage, le réalisateur pose simplement les bases d’une histoire qui se tourne vers l’avenir, à travers ses traditions, ses religions (car son pays en a plusieurs !) son passé et y voit un avenir bien étrange, qui se construit sur du rien mais se donne les allures de réalité. Il y a cette phrase remarquable d’Atkan Arym Kubat qui dit : « Nous pratiquons la religion Musulmane depuis toujours, et nos femmes n’ont jamais été voilées, pas un seul instant ! Le fait qu’elles le soient maintenant n’est pas un retour un arrière à proprement parlé puisque cela n’existait pas ! ». Bien loin de moi l’idée de relancer un débat qui se verrait des plus sensibles et dont je ne pourrais apporter, très certainement d’arguments suffisamment contradictoires, mais dans tous les cas le film pose des questions de manière totalement pacifique avec beaucoup de simplicité qui lève un voile sur un regard différent sur cette religion, à l’origine pacifique, qu’une ribambelle d’allumés dangereux en ont fait une religion de violence et de sang. Il est a espérer que ce film soit vu le plus possible à travers le monde pour repositionner le débat du bon côté de la barrière.

La mise en scène de « Centaure » est simple et en même temps d’une complexité rare, puisqu’elle utilise les éléments pour donner plus de corps à son propos, comme ces nuages de poussières ou d’essence brûlée qui s’envolent et viennent envelopper les personnages d’une scène comme pour les rendre plus mystérieux, plus isolés ou encore un peu plus prisonniers de leurs actes ou de leurs pensées. Le réalisateur nous entraîne dans les paysages de son pays avec une tendresse évidente et l’on se laisse aisément prendre au dépaysement.

En conclusion, « Centaure » est un film subtil et d’une beauté renversante, qui vient poser les bases d’une réflexion sur la religion, les changements d’une société, longtemps sous joug Soviétiques et voudrait maintenant faire parler de lui, à travers son histoire, sa culture et pourquoi pas sa pensée. A découvrir absolument !


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 1.85:1
   
   
Simple dans son écriture, dans sa narration mais pas dans sa photographie. Les couleurs sont magnifiques et les contrastes sont parfaitement dosés pour lui donner une profondeur tout en douceur et en puissance. L’ensemble est d’une beauté saisissante, comme les scènes dans la Yourte de la voyante dans laquelle Centaure emmène son fils. 

Le Son
 
Le film est disponible en Dolby Digitale 5.1, en VOST (Langue Kirghize). Un choix évident qui permet de réellement plonger dans le jeu des acteurs et de mieux se laisser imprégner par l’histoire et par ses réflexions. Du coup on se laisse aller à écouter cette langue et cette douceur qui ressort y compris lorsque les personnages se laissent aller à leur colère.

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 40 min
  Boitier Amaray
   
   
Côté Bonus, Un entretien avec le réalisateur Aktan Arym Kubat qui revient sur tous les thèmes abordés dans son film, que ce soit les traditions, le pays, la langue et bien sûr ce regard sur la religion qui s’invite au débat toujours avec autant de respect et de distance qu’il faut avoir sur ce sujet.

Puis un entretien avec le producteur Marc Baschet, qui revient avec beaucoup d’anecdote sur sa rencontre avec Aktan Arym Kubat.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage