dans le même genre
  HARLOTS
  ANNA KARENINA
  BRITANNIA
  ORO LA CITÉ PERDUE
  THE PATRIOT : LE CHEMIN DE ...
  LES HEURES SOMBRES
  THE LAST KINGDOM : SAISON 1
  LA CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS ...
  VALMONT
  BEN-HUR (2016)

du même éditeur
  I FEEL GOOD
  VENOM
  SEARCHING - PORTÉE DISPARUE
  TRANSYLVANIE 3 : DES VACANC...
  EQUALIZER 2
  ALPHA
  LE MONDE EST À TOI
  MY WONDER WOMEN
  PIERRE LAPIN
  FURY


Dernières Actus
  JOHN WICK PARABELLUM : UNE ...
  LA BANDE ANNONCE OFFICIELLE...
  PREMIER AFFICHE OFFICIELLE ...
  ONCE UPON A TIME... IN HOLL...
  AVENGERS ENDGAME : DISNEY D...
  ALADDIN : LA BANDE ANNONCE
  DISPARITIONS DE LUKE PERRY ...
  LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : L...

Un Peuple et son Roi

Genre Fresque historique
Pays FR (2018)
Date de sortie mercredi 30 janvier 2019
Durée 122 Min
Réalisateur Pierre Schoeller
Avec Gaspard Ulliel, Adele Haenel, Olivier Gourmet, Louis Garrel, Izia Higelin, Noémie Lvovsky, Céline Sallette, Laurent Lafitte, Denis Lavant, Johan Libéreau, Niels Schneider
Producteurs Denis Freyd
Scénaristes Pierre Schoeller
Compositeur Philippe Schoeller
Format Dvd 9
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Français
Oui
Oui
Non

Le Film Critique de Emmanuel Galais
  Editeur   SPHE
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  122 min
  Nb Dvd  1
   
   
En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au cœur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République…

La révolution Française, tout le monde en connait les grandes lignes, les dates, les personnages célèbres, et les symboles, mais la révolution ce ne fut pas que ça ! Il y avait un peuple avant tout, et à une époque où les chasubles réfléchissantes sont devenue le symbole d’une révolution inaudible qui ne se trouve pas de parole portée, le réalisateur Pierre Schoeller nous invite à plonger dans le quotidien rugueux de ces invisibles d’une histoire qui s’est révélée violente et portée par des idées de revanche dans une époque où les plus gras faisaient la loi sur les plus rachitiques, une société portée par les inégalités qui cristallisèrent les haines et les rancœurs sur un homme héritier d’une autorité suprême et du même coup de la colère d’un peuple dont il se serait bien passé. Alors qu’il apparaissait comme le moins despotique de tous les monarques français, Louis XVI fut pourtant le symbole à abattre d’un régime arrivé à la fin de son hégémonie.

Et les livres d’histoire ont petit à petit abandonné le regard du peuple pour ne conserver que celui des grands hommes, les manuels des écoliers de tous les degrés ont ignoré les effets pervers de cette révolution, comme les autres monarchies qui profitèrent de l’affaiblissement du monarque français pour s’attaquer aux frontières du pays, ou encore les dissensions au sein des instances citoyennes comme cette position vis-à-vis de la peine de mort, les menaces permanentes qui pesaient sur les citoyens de tout genre pour peu qu’il soit pour le roi ou contre le roi. Les idéaux furent compliqués à assumer, par le peuple !

Du coup Pierre Schoeller s’est posé une question : « Et ce peuple justement ? Comment vivait-il la révolution ? Était-il réellement acteur ou spectateur ? ». A grand renfort de symboles visuels comme l’utilisation de la lumière très présente dans les plans les plus marquants, à l’instar de ce rayon de soleil qui passe à travers les blocs de pierre, arrachés à la Bastille, oui encore l’utilisation des chandelles pour illustrer les conditions de vie des paysans, des lavandières ou encore des maréchaux Ferrants. Avec une précision d’orfèvre et une inspiration bienvenue, le réalisateur nous plonge dans les ruelles de la révolution, celle dont on parle si peu, une silencieuse marche masquée par les discours des célèbres mais portée par une détermination d’être entendue et que son quotidien change. Une masse qui s’attaque aux symboles mais pas aux semblables. Le hasard faisant bien les choses, « Un peuple et son roi » sonne comme une leçon du passé dans une époque, maintenant troublée par une couleur acide qui se répand un peu partout dans le pays en stigmatisant un puissant plutôt qu’un système.

 Avec une distribution de premier ordre : Olivier Gourmet (Edmond), Gaspard Ulliel (Les Confins du Monde), Adel Haenel (120 Battements par Minute),Izia Higelin (La Belle Saison) et Noémie Lvovsky (Camille Redouble), tous excellent pour donner une parole au peuple. Louis Garrel (La Belle Personne) minéral en Robespierre, Denis Lavant (L’Empereur de Paris) bouillonnant en Marat, Laurent Lafitte (Papa ou Maman) tout en retenue pour incarner un Louis XVI majestueux et dépassé. Outre les acteurs cités au-dessus, le réalisateur a su s’entourer de la fine fleur du cinéma français, comme Johan Libéreau (Les Témoins), Niels Schneider (Les Amours imaginaires) ou encore Céline Sallette (Nos Années Folles) font de ce film une véritable réussite.

Injustement boudé par le public, par la faute, peut-être, d’une programmation mal anticipée, « Un Peuple et son roi » s’avère une œuvre réjouissante de tous les côtés. Une mise en scène somptueuse, un scénario qui change d’angle de narration et une distribution magnifiquement inspirée, tout y est !


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique couleur
  Format Cinéma 2.40:1
   
   
Dans l’ensemble l’image est de bonne tenue avec des couleurs bien pesées et des contrastes qui donnent une véritable profondeur à l’ensemble. La mise en scène de Pierre Schoeller intègre un éclairage précis, avec des chandelles, ou alors en contre jour comme le démantèlement de la Bastille, ce qui rend le rendu difficile particulièrement en DVD, pourtant le travail de transfert et de très bonne qualité et chaque détail dessiné par le réalisateur apparaît avec précision.

Le Son
 
Une piste Dolby Digitale 5.1, totalement en accord avec le film et avec ses besoins. La répartition est minutieuse, et les voix ne sont pas trop en retrait.  La dynamique de l’ensemble plus discrète sait tout de même se faire présente, lorsque cela est nécessaires, comme pour appuyer un moment charnière de la comédie. 

Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 30 min
  Boitier Amaray
   
   
Un making of qui donne surtout la parole aux acteurs, au réalisateur et au producteur pour nous raconter leur expérience et l’angle d’attaque choisit par le réalisateur. 

Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage