du même réalisateur
  LES ROBINSONS DES MERS DU S...

dans le même genre
  MIDWAY
  APOCALYPSE NOW : FINAL CUT
  CHINA GATE
  SEAL TEAM SAISON 1
  LES TÊTES BRULÉES
  VOYAGE AU BOUT DE L'ENFER
  FURY
  DUNKERQUE (ULTRA HD / 4K)
  DUNKERQUE
  MEMORIES OF WAR

du même éditeur
  PAR UN BEAU MATIN D'ÉTÉ
  TERMINATOR : DARK FATE
  LA ROUE
  FAUBOURG MONTMARTRE
  LE PROFESSEUR
  LA CITÉ DE LA JOIE
  PARIS QUI DORT ENTR'ACTE
  LE SILENCE EST D'OR
  APOCALYPSE NOW : FINAL CUT
  LE CHANT DU LOUP


Dernières Actus
  SOUL DE PIXAR DISPONIBLE PO...
  UNIVERSAL ET MGM REPORTENT ...
  MAFIA INC. DE DANIEL GROU E...
  THE WRETCHED LE 02 DÉCEMBRE...
  SUITS SAISON 9 EN DVD
  L'ACTEUR MICHAEL LONSDALE E...
  DISNEY ANNONCE LE LANCEMENT...
  MYLÈNE FARMER : L’ULTIME CR...

Le jour le plus long (Edition 60ème Anniversaire)

Titre Original The Longest Day
Genre Guerre
Pays Etats-Unis (1962)
Date de sortie mercredi 2 juin 2004
Durée 171 Min
Réalisateur Ken Annakin
Avec Richard Burton, Sean Connery, John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda, Robert Ryan, Bourvil, Arletty, Curd Jurgens
Producteurs Darryl F. Zanuck
Scénaristes James Jones, Cornelius Ryan, Romain Gary, Jack Seddon
Compositeur Maurice Jarre
Format Dvd 9
Informations
Complémentaires
Réalisateurs : Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki, Gerd Oswald
 

Langues
  PCM Label Film Bonus Commentaire
  Anglais
Oui
Non
Non
  Français
Oui
Non
Non

Le Film Critique de Jean-Luc Richter
  Editeur   Fox pathé europa
  Edition   Standard
  Label  
  Zone  2
  Durée Film  171 min
  Nb Dvd  2
   
   

« Messieurs, les vingt-quatre premières heures de l’invasion seront décisives. Pour les Alliés comme pour l’Allemagne ce sera le jour le plus long… »

Feldmarschall Erwin Rommel


L'histoire

Début juin 1944, les troupes Alliées massées en Grande-Bretagne préparent le débarquement alors que les troupes allemandes, en France, se préparent à les recevoir. La météo désastreuse a déjà contraint le Général Eisenhower (Henry Grace)  à  repousser l’assaut, mais au soir du 5 juin son état major le presse de commencer l’attaque sous peine de perdre l’avantage de la marée et de démoraliser ses hommes.

Côté allemand, le Feldmarschall Rommel (Werner Hinz) pense que les Alliés n’oseront pas attaquer en pleine tempête et en profite pour rejoindre sa femme en Allemagne. C’est alors que la BBC diffuse les premiers messages codés à destination de la résistance. Le maire de Colleville (Bourvil) quitte sa maison en pleine nuit pour détruire les lignes téléphoniques afin de couper les communications allemandes…

Autour du film

Le producteur, Darryl F. Zanuck, fondateur des studios 20th Century Fox, s’est investi personnellement sur ce projet qui lui tenait particulièrement à cœur, mettre en image le livre de Cornelius Ryan : « the longest day ». Alors qu’il n’est plus directeur de la Fox depuis 1956, il se lance dans le projet de ce nouveau film au début de l’année 1961. Il décide de tourner le film en noir et blanc pour plus de réalisme. Malgré ses penchants patriotiques, le producteur a d’ailleurs participé aux deux guerres mondiales, Zanuck souhaite montrer cet évènement historique du point de vue de tous les participants.

Pour cela, 4 réalisateurs seront engagés, chacun s’occupant de la gestion de l’un des camps représentés : américains, allemands, anglais et français. Tous les protagonistes s’expriment dans leur propre langue, avec l’aide de sous-titres. Il faut d’ailleurs préciser à ce propos que l’activation des sous-titres français ne « traduit » pas à l’écran ce que disent les français !

Alors que le producteur a déjà commencé le film, la nouvelle direction de la Fox le convoque pour lui signifier que son projet va être annulé, suite au désastre financier de « Cléopâtre ». Zanuck parvient tout de même à convaincre le studio de lui accorder un budget de 8 millions de dollards. Le producteur fait alors appel à tout son réseau de connaissance pour recruter les nombreux acteurs nécessaires à l’adaptation du livre de Ryan.

Avec l’aide de conseillers techniques ayant vécu les évènements, Zanuck réunit le plus possible d’équipements d’époque. Des milliers de figurants donneront à ce film son souffle épique, même si le producteur devra mettre la main à la poche pour compléter l’enveloppe proposée. Lorsque le film sera terminé, Darryl F. Zanuck devra de nouveau faire face aux directeurs de la Fox qui souhaient « brader » son film pour payer les dettes du studio. Le producteur parviendra à nouveau à les en dissuader et arrivera même à se faire élire président des studios pour s’occuper personnellement de la distribution de son film.

« Le Jour le Plus Long » sera accueilli  très favorablement par les spectateurs du monde entier et les gains engendrés par le film parviendront à renflouer la Fox. Le film sera ensuite nominé aux Oscars et décrochera deux récompenses.

Critique subjective

Véritable évènement cinématographique à sa sortie, « Le Jour le Plus Long » était la première reconstitution ambitieuse d’un évènement historique essentiel. Même si « Il faut sauver le Soldat Ryan » de Steven Speilberg va plus loin dans la description de l’horreur du débarquement Allié, le film de Zanuck reste une très bonne reconstitution du déroulement de cette journée mémorable. Certains puristes reprocheront au film ses légères transformations de la vérité (taille du casino de Ouistreham, non-conformité des barges…), ce film reste l’un des meilleurs moyens de comprendre ce que fût l’organisation et le déroulement de cette bataille essentielle de la seconde guerre mondiale. Le 60eme anniversaire du 6 Juin 1944 est le moment idéal pour rééditer ce film qui reste un témoignage essentiel pour les générations futures qui ne doivent surtout pas oublier le sacrifice de tous ces soldats qui sont venus mourir sur la terre de France pour notre liberté.


L'image
  Définition
  Couleurs
  Compression
   
  Format Vidéo 16/9 anamorphique n&b
  Format Cinéma 2.35:1
   
   

Le film est présenté ici dans sa version originale : noir et blanc en 2.35 anamorphique. Exit donc la version colorisée et recadrée de 1994 qui avait dénaturée l’œuvre. Le film a été tourné intentionnellement en noir et blanc pour renforcer l’impact historique et permettre d’inclure certaines images d’archive.

L’image présentée ici n’est pas exempte de quelques petits défauts : tâches et rayures, mais cela reste discret et ne vient pas gâcher le spectacle. La définition est bonne dans les gros plans, mais laisse parfois à désirer dans certaines vues en plan large. Les arrières plans sont soignés, surtout dans les scènes d’intérieur et un grand soin a été apporté aux décors. Les contrastes sont soignés et donnent beaucoup de détails dans les zones sombres de l’image.


Le Son
 

Le DVD nous propose deux pistes sonores : Dolby Digital Surround en français et Dolby Digital 5.1 en anglais (version originale).

Sur la piste française, les voix sont claires et le doublage est de bonne facture. Aucun souffle n’est audible, mais la dynamique est terriblement plate et il est nécessaire d’augmenter fortement le volume pour pouvoir entendre quelque chose. La spatialisation avant est un peu faible, mais quelques effets surround (comme les bruits d’ambiance dans les dortoirs au chapitre 4) viennent habiller l’espace sonore. Ces effets sont toutefois assez rares et la majorité du son ne provient que de l’enceinte centrale.

Pour véritablement profiter du film, il est fortement conseillé de passer sur la piste sonore originale. La dynamique y est nettement meilleure et les sons d’ambiance profitent de l’ouverture de l’espace sonore apportée par l’utilisation des cinq enceintes d’une installation home cinéma. La différence avec la piste française est flagrante au début du chapitre 4 : dans le bureau de l’officiel anglais on entend la musique jazz à la radio et des avions qui passent au-dessus de la base, alors que ces mêmes sont quasi inaudibles sur la piste française. La spatialisation et les effets surround permettent de se plonger pleinement dans l’action et de profiter du film au mieux. On notera tout de même une légère saturation dans les hautes fréquences à certains moments du film.


Les Bonus
  Supléments
  Menus
  Sérigraphie
  Packaging
 
  Durée 80 min
  Boitier Amaray
   
   

Le DVD, édité par la Fox, est proposé dans un coffret surmonté d’un fourreau avec l’indication « Edition du 60 ème anniversaire ». Il contient les deux DVD ainsi qu’un livret de 12 pages qui donne une liste des 48 principaux acteurs du films, classés par camp, une carte des plages normandes, une frise historique sur toute la seconde guerre mondiale et un texte qui explique les conditions du tournage. Le second DVD du coffret contient également les suppléments suivants :


Regards sur le jour J (52 min VOST) : « D-Day revisited »

A l’occasion du 25ème, Darryl F. Zanuck s’est à nouveau rendu sur les lieux du débarquement et de son tournage pour filmer la Normandie 25 ans après le débarquement. Dans ce documentaire, il nous montre la comparaison entre les images du film et l’aspect de l’après-guerre, tout en donnant des explications historiques ou techniques supplémentaires sur ces évènements. Les explications du producteur du « Jour le plus Long » sont entrecoupées de très nombreux extraits du film.

Les coulisses du film (25 min VOST)

Ce document de la télévision nous raconte les coulisses du film, étroitement liées à la vie de Darryl F. Zanuck’s. On comprend mieux les partis pris de la production, le choix des acteurs et on découvre comment le film a été réalisé. Ce documentaire est très intéressant pour l’amateur de cinéma en nous montrant à quel point la production peut prendre de l’importance sur ce type de projets.

Bandes-annonces

Avant le film nous avons droit à la bande annonce du ‘Jour d’après’ et de la collection des classiques de la Fox. Le disque de bonus offre les bandes annonces du « jour le plus long », de « Tora tora tora », « Patton » et « la ligne rouge ».

Un mot sur les bonus

Si le documentaire « D-Day revisited » constitue une répétition des faits historiques déjà visibles dans le film, le documentaire sur les coulisses du film est beaucoup plus intéressante pour comprendre la façon dont il a été réalisé. Ces deux documentaires constituent des suppléments réellement captivants.


Bonus
  Livret
  Bande annonce
  Biographies
  Making of
  Documentaire
  Interviews
  Commentaire audio
  Scènes supplémentaires
  Fin alternative
  Galerie de photos
  Story board
  Multi-angle
  Liens internet
  Interface Rom
  Jeux intéractifs
  Filmographies
  Clips vidéo
  Bêtisier
  Bonus Cachés
  Court Metrage