A nous la victoire

Titre Original
Victory
Genre
Pays
Etats-Unis (1981)
Date de sortie
mercredi 9 novembre 2005
Durée
110 Min
Réalisateur
Producteurs
Freddie Fields
Scénaristes
Evan Jones et Jeff Maguire
Compositeur
Bill Conti
Format
Dvd 9
Langues
PCM
Label
SS.Titres Film
SS.Titres Bonus
SS.Titres Commentaire
Anglais
Oui
Non
Non
Français
Oui
Non
Non
Le Film
Critique de Jean-Luc Richter
Editeur
Edition
Standard
Label
Zone
2
Durée Film
110 min
Nb Dvd
1

L’histoire

Durant la seconde guerre mondiale, alors qu’une équipe de la croix rouge visite un camp de prisonniers dont l’un des détenus vient d’être tué en tentant de s’évader, le major Karl von Steiner (Max von Sydow) propose au capitaine John Colby (Michael Caine) un match opposant une équipe allemande à une équipe de prisonniers de guerre alliés. Colby accepte à condition de pouvoir engager d’anciens joueurs professionnels, maintenant prisonniers des allemands.

Pour Robert Hatch (Sylvester Stallone), prisonnier américain, ce match est une occasion de s’échapper du camp. Plutôt amateur de football américain, il parvient à se faire engager comme soigneur dans l’équipe. Mais les officiers britanniques du camp veulent l’utiliser afin de faire évader l’ensemble de l’équipe et ainsi ridiculiser la propagande nazie…


Critique subjective

« Victory » est un film réalisé par John Huston, célèbre pour « Le faucon Maltais », « African Queen » ou encore « Casino Royal ». Malheureusement, ce film est loin de la qualité des autres productions du réalisateur. Résultant d’une commande de studio, on sent bien qu’il s’agit ici d’un patchwork d’acteurs célèbres, Michael Cain et Sylvester Stallone entre autre, et de thèmes porteurs : le football et les évasions de camps de prisonniers durant la seconde guerre mondiale. Il fallait bien le talent de John Huston pour que tout ça tienne à peu près debout.

Au final, on regrette les longueurs, parfois interminables de certaines scènes, comme celle de l’évasion de Stallone et surtout le contre emploi de Michael Cain qui a bien du mal à se faire passer pour un sportif, même s’il ne s’en tire pas trop mal dans son rôle de chef d’équipe. Mais la cible principale du film ce sont bien les amateurs de football. C’est pour eux que le grand Pelé a été engagé comme acteur et qu’il dispense l’un de ses coups de pied retourné qui ont fait sa légende. Les amateurs de ballon rond apprécieront le match final, assez long, plein d’action et bien filmé, même s’il contient plusieurs anachronismes (dans les tenues surtout) et qu’il n’est pas aussi palpitant à regarder qu’un ‘vrai’ match avec de ‘vrais’ enjeux.

« A nous la victoire » reste un film sans grande envergure, qui pourra vous distraire durant une longue soirée d’hiver si vous êtes vraiment un inconditionnel du foot. Pour ceux qui ne sont pas particulièrement fan de ce sport, le DVD est vraiment à éviter !
L'image
Couleurs
Définition
Compression
Format Vidéo
16/9 anamorphique couleur
Format Cinéma
2.35:1

Le film est proposé avec un transfert assez correct. La définition est bonne et les couleurs sont tout à fait satisfaisantes. On remarquera un léger grain cinéma et quelques variations lumineuses, surtout perceptibles sur les plans larges du stade de foot de Colombe. La compression est de bonne qualité et ne se fait pratiquement pas sentir, même dans les scènes sombres des égouts sous le stade de foot.

Le Son
Langue
Type
Format
Spatialisation
Dynamique
Surround
Français
1.0
Anglais
2.0

Le DVD est proposé avec plusieurs pistes sonores, dont une version originale en Dolby Digital 2.0 surround et une version française en Dolby Digital 2.0 mono. Même si cette dernière a l’avantage d’exister pour les amateurs de films doublés, elle se situe bien en-dessous de la piste originale en terme de dynamique et de spatialisation (normal pour du mono !). On préférera donc la piste anglaise où la spatialisation, sans être époustouflante, est très correcte et où les enceintes surround ont été utilisées pour rendre un peu mieux l’ambiance du stade de football.

Les Bonus
Supléments
Menus
Sérigraphie
Packaging
Durée
3 min
Boitier
Amaray

En dehors du chapitrage, l’éditeur Warner Home Vidéo ne nous propose que la bande annonce du film et des menus statiques et muets.
Bonus
Livret
Bande annonce
Biographies
Making of
Documentaire
Interviews
Com. audio
Scènes sup
Fin alternative
Galerie de photos
Story board
Multi-angle
Liens internet
Interface Rom
Jeux intéractifs
Filmographies
Clips vidéo
Bêtisier
Bonus Cachés
Court Metrage